Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 

 

L'encanaillement doctrinal ou discursif est à la fois la pierre d’achoppement et le gage insidieux de réussite politique facile pour toute institution publique misant sur le nombre pour étayer sa puissance. C'est aussi une sorte de pacte avec l'État et les multitudes, un prérequis obligatoire quoique implicite, une version actuelle du droit de cité en nos métropoles et mégapoles modernes hautement idéologisées quant au mode d'activités souhaitables, viables et potentiellement populaires dans les cités-états modernes que sont les grandes villes, véritables places centrales de la civilisation à l'ère de la Modernité. Hélas! L'injonction de popularité institutionnelle est le butoir de l'authenticité, la fosse de l'autocorruption de toute doctrine qui, pour elle, se dénature et devient suiviste plutôt que directrice!


L’église institutionnelle subvertit fatalement la foi en la dépouillant de sa vie, de sa vérité intime personnelle. En effet, en doctrinalisant selon l’accommodation sociale, la religion qui est essentiellement chose de l’intérieur métaphysique de l’homme, les religions institutionnelles astreignent le divin au social, et la foi, à des humeurs de foule et des intérêts politiques d’institution. Ainsi les églises, rendues vils comptoirs d’autovente, obligées de tailler leur image selon les goûts majoritaires ou de mode, « ajustent » les principes spirituels par besoin démagogique de justification de masse et par flagornerie envers les populaces pour avoir la popularité. La popularité, en politique religieuse comme en politique d’État peut être, et est de fait, souvent, une gueule dévorante de la nature saine des idées-forces de départ. Car la cohue a des attentes quant à ce qu’elle veut entendre de la bouche de ses orateurs. Et les églises s'en repaissent bien car il est plus facile de débiter des sornettes soi disant morales, de réduire la religion au moralisme que tous proclament mais violent en cachette, plutôt que d'éduquer l'esprit des croyants pour être autonome et apte à vivre intérieurement la foi, en esprit-hôte de Dieu et temple vivant de Dieu, sans obsession de culpabilité pécheresse! Naturellement, cela détacherait les fidèles des autorités ecclésiales, du hiératisme en général, les rendant moins dépendants des curies quel que soit le nom officiel ou le titre dénominationnel que prennent ces curies avouées ou inavouées.

 

Les institutions religieuses débitent en le dogmatisant leur enseignement comme des marques de fabriques doctrinales et politiques pour galvaniser leurs membres, et c’est pourquoi, il est difficile à une église dénominationnelle de se repentir ou d’admettre la moindre erreur en son enseignement. Car le dogme des hommes qui veulent s’instituer dieu sur terre, s’il lui arrivait de tomber, dévoilerait la nudité des idoles hiératiques en faisant sombrer la charte sacrée, désacralisant l’institution. L’église catholique ne peut reconnaître l’immonde blasphème du titre de saint-père au pape, ni les scories ignobles de la dulie mariale. Pas plus que des sectes protestantes eschatologiques ne reconnaîtront jamais les failles multiples de leur herméneutique générale des livres dits sacrés révélés par ce qu'elles ont cru être une chronologie biblique exacte, dont elles ont nourri leur lubie prophétique annonçant leur date du retour du Christ et la fin du monde. J'ai même déjà rencontré un pasteur me répliquant par la parole de Jésus totalement mésinterprétée et décontextualisée qu'"un esprit n'a ni chair ni os" lorsque je lui faisais remarquer la prépondérance absolue de l'esprit dans le christianisme par la phrase de Jésus qui stipule: "La chair ne sert absolument de rien, c'est l'esprit qui vivifie". La parole que je vous ai dite, est esprit et vie". Totalement dévié par la théologie insititutionnelle de la dénomination religieuse dont il relève. 

 

La plus grosse tare, la plus ignominieuse posture des églises officielles,  (catholique et protestante), c'est ce qu'il convient d’appeler "le syndrome de la papauté", c’est-à-dire leur incapacité à revisiter leur doctrine pour en évacuer les erreurs et les mensonges. Car toute religion impose sa mythologie dogmatique et sa doctrine comme infaillibles! Ainsi, ceux qui fondent leur force opérationnelle dans l’injonction sacrée du changement qu’est la conversion prêchée au monde, sont eux-mêmes allergiques et diaboliquement opposés à tout changement en leur fondement doctrinal et dogmatique. Les faiblesses et crimes quelque graves soient-ils de certains de leurs prêtres et pasteurs, est compréhensible, mais il est inacceptable de justifier en les fréquentant, le comportement de raideur doctrinale des "églises" qui osent se dire chrétiennes.

 

Ôtez les alluvions polluantes de vos doctrines, vous tous chefs religieux qui voulez vraiment orienter les consciences, renvoyez les ténèbres de vos herméneutiques et les cécités de vos dogmes, cessez de vous comporter en marchands de culte et en infaillibles, reconnaissez que vous êtes passibles d’erreurs et de fait en avez commis d’énormes dans vos interprétations enseignées comme doctrine!

 

Si vous pouvez avoir en vous-mêmes, dans vos chartes et vos instances directrices, le courage du changement et de la conversion en défendant, sans quête d’hégémonie dénominationnelle ni frénésie de gloriole narcissique individuelle parmi vos dirigeants et vos dignitaires, la vérité divine, alors et alors seulement, vous aurez peut-être vous-mêmes accès à un peu de lueur pour bâtir un tant soit peu de crédibilité. En attendant, purifiez-vous de vos salissures millénaires de prêtraille et laissez la paix aux esprits, soulagez les multitudes de vos fardeaux doctrinaux mensongers qui donnent par la terreur, l’impression du sacré. Cessez d’être des ombres qui s’ajoutent aux ombres des systèmes répressifs et manipulateurs, arrêtez de projeter des ersatz de lumière qui enténèbrent et déroutent la quête spirituelle des hommes de bonne foi.

  

La voie inhérente à la religion prise en son substratum métaphysique, c’est d’être une posture nyctalopique de l’homme intérieur en liaison spirituelle et mystique avec Dieu. Liaison cultuelle soit, mais dont la seule offrande à Dieu, est l’être même de l’humain. Quant aux prédications, l’unique homilétique qui soit, consiste à proposer un regard authentiquement spirituel aux hommes qui veulent l’entendre, sans aucun lien de ladite homilétique avec les systèmes immondes qui font  de ce monde une errance dans les sombres nuits de toutes sortes. Voilà pourquoi les prêcheurs d’église et oracles de chapelles toutes dénominations confondues, doivent se délier des structures dominatrices mondaines où sous couvert de religion, ils usent du nom de Dieu pour assouvir leur soif d’influence sociale.

 

Entre le fondamentalisme préconisant ad nauseam l'inerrance biblique sans égard pour la vérité et le dogme de l'infaillibilité, les soi disant églises jettent la foi aux précipices de leur théologie et de leur idéologie. Seule la spiritualité intérieure intuitive du croyant le sauvera de cette tyrannie du pouvoir par secte et chapelles interposées entre ce qui est factualité des profondeurs humaines et pures inventions sociales des hommes.

 

Il faut aimer la véritable Église non officielle, celle des croyants unis dans la vraie foi non idéologisée, Église sans marque de commerce ni effigie dénominationnelle jusqu’à rejeter les églises défendant leur propre logo comme des industries idolâtres de mammon et de leur propre gloire, obsédées d’empire, qui terrorisent par leur morale factice menaçant les fidèles pour en faire des esclaves de l’ordre social.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :