Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

L’humanité en l’individu est un appel au juste dépassement, une vocation de hauteur, un tremplin vers les cieux de l’essence spirituelle que nous sommes. Quiconque laisse stérile cette fascination intérieure naturelle de l’esprit pour la transcendance, se suicide spirituellement et meurt à l’humanité au profit de l’animalité par reddition aux forces de la bassesse! C’est comme si dans son évolution, l’enfant refusait de quitter le sol et la marche à quatre pattes pour devenir vertical, debout et apte à projeter son regard vers les horizons infinis ou à contempler le ciel au-dessus de lui.

La confiance en soi d’une conscience humaine doit constamment travailler le transcendant en ce monde malsain où le mensonge des formes et l’effectivité abominable des comportements sociaux qui rapportent dans le jeu des corruptions à succès qu’est la société, jouent hypocritement de moralisme menteur pour broyer l’individu et l’asservir à la petite clique oligarchique pour qui la seule vertu, c’est d’être immorale tout en s’imposant moraliste par le pouvoir politique et économique. 

Le monde est le lieu de la terreur de la vision oligarchique infligée à tous par la menace d’ostracisme et le spectre de la punition institutionnelle agitée tyranniquement par des oligarques. Ainsi, entre le sublime voulu par l’esprit digne de soi et le pire dressé sur sa voie, seule la détermination de sa fermeté implacable sauvera l’homme de bien dans sa course volitive aux véritables pinacles.

Crois en toi-même contre les postiches du monde.

Loin des complexés qui brandissent des valeurs postiches de leur extrinsèque calqué sur la toison séductrice du monde bien accoutré pour dissimuler, décorer et magnifier ses horreurs déguisées, crois en toi-même comme essence supérieure spirituelle émanée de Dieu lui-même, et cultive l’intrinsèque d’où transparaîtront dans tes pensées mises en paroles et actes, la grandeur de tes profondeurs; car à l’autre versant, il n’y a que la cohue des balayures enjolivées qui se cachent derrière des emblèmes extrinsèques. Oublie les ombres et reflets de l’extrinsèque que sont ceux qui brandissent leur nationalité, leurs titres, leur fonction, leurs possessions, leurs institutions, car tout cela ne sert qu’à masquer leur pitoyable petitesse, le misérabilisme de leur rapport malsain à soi, rapport sans élévation ni confiance en eux-mêmes. 

Rien n’est plus dénaturant ni plus miséreux que le comportement de ces hordes coutumières de douteux humains, qui se terrent derrière les apparats du vide de leur fonction, singeant l’être pour dissimuler leur néant, mentant constamment à eux-mêmes et à l’univers entier! 

La confiance en soi n’est pas l’ennemi de l’altérité comme l’expriment stupidement la foule des ignares complexés, scolarisés ou non, qui confondent l’assertivité en discussion au fait d’être bruyants, grossiers et agressifs; non, la confiance en soi, c’est d’atteindre l’implacable sérénité et le juste dédain en face des cohues titrées ou sans titres, qui peuplent en majorité le monde et veulent noyer le sens par la bruyance des aberrations idéologisées, populacières fortement répandues et convenues! Être confiant en soi-même, c’est continuer d’assumer ses valeurs spirituelles, intellectuelles et morales profondes et vraies que l’on a dûment éprouvées par leur questionnement lucide et leur mise en acte éclairée malgré la masse des meutes répugnantes, lucifuges qui pratiquent l’aberration et l’absurde.

Crois en Dieu et crois en toi-même comme un missionnaire de lumière où tu affirmes le sens sur le chemin sombre de ce monde absurde et sans horizon, qui est pourtant le champ de ton voyage vers la destination du sens qu’est ta destinée spirituelle, éternelle.

Et ma maxime au bout de ces lignes: 

Face à la gueule putride des tyrans qui commandent dans les lois de l’idéologie scélérate, face aux petits monstres immédiats de ton environnement, qui veulent te ravaler par leur misérabilisme singeant le bon sens pour te dominer et t’imposer la voie de l’ordre grossier grotesque de leurs maîtres idéologiques: apprends à être inexpugnable, intraitable! Sois, après Dieu auquel tu obéis et avec son soutien, le seul être suprême que tu suis ici-bas envers et contre la canaille despotique d’un ordre systémique qui voudrait t’enlever ta confiance en toi et ta souveraineté pensante, pour te liquéfier et te mouler à leur guise! 

Crois en toi-même mais sois en saine critique de ce que tu projettes comme manifestation de cette unité de ta liberté avec les valeurs qui magnifient ton essence humaine et la propulse vers les cieux de son parcours d’esprit en route vers son accomplissement transcendant qui passe par l’ici-bas. Crois en toi et affirme-toi en n’oubliant jamais que la terre est voie mais pas destination, pour que ton action te révélant porte la marque de la lumière céleste en toi cheminant consciemment à travers les ombres et pénombres de ta route qu’est la terre.

Dans un monde pervers où le jugement de l’homme par ses semblables, orchestre la déstabilisation; un monde qui vous conspue et vous piétine avec mépris et violence si vous êtes perçu faible, et qui vous accuse et vous hait si vous êtes fort, la confiance en soi est un  gouvernail incontournable pour garder le cap parmi la foule répugnante des juges insanes, sordides par sottise ou méchanceté que sont la plupart des individus et des groupes. 

Le devenir d’un homme est pour beaucoup orchestré par sa capacité de croire en soi et sa manière d’assumer cette confiance. Gare aux consciences flasques qui n’arrivent point à s’imprimer la juste mesure du croire en soi-même!

Parmi les forces de verticalité triomphante contre les mécanismes d'assujettissement mental des structures d'expropriation d'humanité de l'ordre social, la Foi spirituelle, Foi intérieure non institutionnelle, trône en puissance inexpugnable. L'homme de Foi qui vit selon son ancrage dans les justes principes spirituels, se reconnaît - malgré ses limites et faiblesses pécheresses - une incarnation de la face divine qui rappelle que par delà les déchéances, la déité humaine est bien manifeste ici-bas en ceux qui savent croire en Dieu et de leur contemplation de Dieu, croire en soi.  

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2018

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :