Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

Chiquenaude furibonde,

Les enfants révoltés, le doigt pointé contre les reîtres,

Bousculent la tyrannie corruptrice du sens

Qui altère, instrumentalise jusqu'à la nature humaine.

Les enfants d'hymnes et d'astres

Abhorrent l'infâme que reproduit la candeur des générations,

Au carcan-charnier du faussement sacré patrimoine de l'histoire.  

Les enfants révoltés crient au chambardement

Horrifiés qu'ils sont des horreurs que renouvellent les vampirisés du passé,

Ces vivants qui reproduisent machinalement l'ordre ancien et servile de leurs ancêtres,

Prisonniers abouliques des morts!

Les enfants révoltés sont exterminateurs d'absurde!

De leur stature de réverbères au désert du monde,

Sans jamais s'abaisser aux tertres mimant les montagnes

Que leurs pères de perdition ont dressés sur la terre,

Ils rêvent le renouveau de l'envergure humaine.

Iconoclastes qui démantèlent les statues que les hagiographes vénaux

Dressent en satanistes aux saints postiches du culte de l'argent,

Conspirateurs contre les caniveaux du social bordélique

Où serfs et prostitués sont des seigneurs rivaux,

Destructeurs des mollesses qui font les insidieuses continuités 

Où l'agression, faite ordre du monde, planifie les dénaturations,

   

Les enfants révoltés, accents orageux,

Sont poètes qui scandent l'après-monde du statu quo morbide

Dont ils rejettent non plus les figurants, mais l'essence d'insignifiance!

Les enfants révoltés, hoplites intellectuels et fantassins actifs du sens

Comme secousses telluriennes

Comme séismes révolutionnaires,

Comme tsunamis idéels,  

Explosent de la sémantique nouvelle des choses,

Brandissent des confrontations qui affrontent, renversent,

Exorcisent les naufrageurs du sens!

 

Et, dans leur essor d'Icares triomphants

Aigles de la réparation,

Les enfants révoltés rêvent d’un monde purifié de la trompeuse démocratie sans peuple.

Étoiles qui naissent au frontispice des principes sans vaine charte,

Leur envol est croisade contre la déraison des rois.

Oiseaux preux qui annoncent à la fois le jour des peuples et le soir des oligarques,

Leur combat est justice qui chante l'aujourd’hui,

Révolte Juste qui enchante les lendemains libres,

Horizon pugnace d'Humanité vive!

Tels des soleils d’aube rehaussés,

Les enfants du refus sèment les quantièmes nouveaux,

Et la colère qu'ils essaiment,

 Exigence de Vérité qui tonne,

Ravage les sceptres anciens,

Exècre les trônes insanes de la morale factice

Brise les artificielles nuits qu'imposent les Charons de l'ordre.  

Les enfants révoltés nous appellent aux hauteurs

La vraie Révolte est refus des bourbiers et abîmes,

Conspuation sans appel des idoles et des foules.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :