Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Résultats de recherche d'images pour « paysage polaire »

 

L'éternité existe pour autant que l'univers ait une naissance, un commencement. L’éternité est cet état pur de toute présence matérielle, état inimaginable qui existait donc, hors de toute cette chronométrie à laquelle a donné lieu l'avènement de l'univers. L'éternité est la durée absolue, pure de toute matérialité. Durée sans âge et sans temporalité, car le temps est cette durée relative propre aux corps de la matière puisque ce sont les corps cosmiques avec leur dépense d'énergie, leur entropie, leur interaction qui provoquent et engendrent le temps à travers la chronologie qui les date, les vieillit, les temporalise. L'éternité est la durée strictement sans temps, la dimension rigoureusement atemporelle qui, comme elle a toujours été avant la matérialité, se poursuivra au-delà de tous les êtres matériels connus, de toutes existences matérielles telles que perçues.

 

L'éternité, c'est la durée pure sans les êtres qui durent et que compte la chronologie dans sa chronométrie. Le temps, lui, n'est en fait que la somme de la durée des êtres intercalés dans la pureté de l'éternité qu'ils ne possèdent pas. D'ailleurs, la chronologie astrophysique qui donne âge et temps évalué aux corps hébergés par une planète comme c'est fait pour la terre, se décompte d'après les mouvements rotationnels et translationnels de ladite planète ou de toute exoplanète autour de son étoile dans un quelconque système duel stellaire-planétaire semblable au système solaire. Ailleurs, il faut aussi tenir compte de l'âge des systèmes stellaires ou mixtes (stellaires-planétaires) en soi à travers l'épuisement de leur énergie - celle des étoiles, planètes, satellites naturels - les déterminant. L'âge des astres, leur temps d'existence se calcule par l'histoire des matériaux les constituant.

 

Dans le cas des systèmes strictement stellaires, de loin les plus abondants dans l'univers connu, disons que les étoiles appartiennent au temps de leur quantité d'énergie que l'on compte grâce à l'histoire de leur lumière fossile indiquant leur âge, leur durée... Le temps est donc la durée comptable, alors que l'éternité est la supradurabilité, durée pure, impréhensible à tout compte que nul créé parce que temporel ne peut même pas imaginer.

 

L'Éternité exige trois caractéristiques pour être effective: l'Incommencement, l'incréation et l'infinité.

 

L'Éternité est la durée avant tout temps imaginable possible, durée donc sans le temps, qui ne se peut qu’à l’échelle de Dieu et de son mystère! Là, l'on comprend que ceux qui pourront revêtir l'immortalité au-delà du corps matériel connu, vivront donc une supradurabilité qu'en toute logique, l'on ne peut nommer éternité, puisqu'ils sont des créatures ayant commencé.

 

L'Éternel, plus que l'être, est le "Sur-Être", l'Être supérieur Incommencé, incréé et infini, car seule ces trois attributs rendent vraiment hors du temps et au-dessus de la temporalité. Seul l'Incommencé Incréé et Infini, Lui et Lui Seul, est Éternel.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :