Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche


L’érudition véritable, bien orchestrée n’est pas une compilation de breloques cognitives comme le croient certains incultes aigres et médisants mais un usage conscient des richesses d’une culture personnelle opulente. L’intellectuel accompli est érudit, cest une intelligence autoconstruite qui a su se pourvoir d’une vaste moisson sur la voie de ses recherches, s’ouvrant ainsi plus grand le champ de son propre entendement dans la compréhension des êtres et des choses. C’est un chercheur qui multiplie ses propres possibles en sachant analyser le fonctionnement des terreaux fertiles, y récolter les fruits disponibles dans la grande forêt du savoir humain pour mieux ensemencer à son tour, la part de terrain offert à son ouvrage.

Le grand érudit assumé n’est pas un répéteur des rudiments de la culture pour faire de l’esbroufe comme cest le cas des intellotypes sans vision qui usent de la culture générale à travers leur ressassement de stéréotypes figés dans la citation livresque comme de la récitation sans élaboration propre, mais une conscience riche de ses propres ressources de pensée et de sa propre vision bien conçue et bien articulée du monde, tout en sachant que si riche qu’il soit, le travail de tous, les richesses thésaurisées de la connaissance établie, sont des soutiens à sa propre culture. Un tel érudit sait que, lorsque l’érudition est la servante d’une pensée souveraine, les deux confinent au génie cogitant, au concepteur de vision. 

Pour analyser, pour comprendre, pour percevoir l’essence des  faits et des choses en allant hors des sentiers battus, il faut avoir plus que la lorgnette du simple ou les œillères de la scolarité, il faut avoir cultivé son propre jardin et moissonné ses propres fruits grâce au sol de la vaste connaissance humaine. Le spécialiste en tel champ de connaissances déjà assises et su par tous ses pairs, est bon répétiteur qui enseigne sa discipline et vulgarise ses données, il est utile dans le fonctionnement des choses. Par contre, le penseur authentique qui ne se voue ni à la vulgarisation ni à l’enseignement scolaire mais propose un regard nouveau ou renouvelé de tel étant du savoir, doit avoir toute l’érudition nécessaire pour accompagner sa propre pensée. Ainsi, au contraire du ruminant "palilalique" de citations et bien au-delà du spécialiste, le penseur dans un champ de savoir est un élaborateur de manière de voir qu’il étaie par la démonstration intelligente et érudite afin de l’établir pour son lectorat, son auditoire. Par ailleurs, tout vrai travailleur intellectuel est érudit par intérêt, car ce lui est une sorte de lieu second, d’espace servant accessoire de son œuvre, son entreprise fondamentale. Il cultive la cueillette des savoirs qui servent son savoir, sa propre voie de créateur, d’inventeur, d’explorateur.


L’érudition apporte des horizons à toute connaissance qu’elle permet ainsi de se déployer avec plus d’intensité et de moyens. Elle sert le penseur et le créateur qui, par elle, sachant un peu plus sur ce qui est, peut peaufiner avec plus de perfectibilité ses élaborations idéelles et les proposer à tous.

L’érudition est un nutriment pour tout esprit assumé qui sait métaboliser la somme de culture thésaurisée pour le meilleur emploi et façonnement dans sa propre expression productrice servant sa propre ipséité cognitive.


CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2019

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :