Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il y a peu d’espace pour de vraies élections démocratiques dans un système où les partis en lice sont juste des pairs égaux et interchangeables dans leur mensonge, leur lâcheté politique face à un ordre socio-économique dysfonctionnel responsable d’innombrables maux dont le peuple est victime. Quand tout s'adresse à lémotion au lieu de faire appel à la rationalité froide du votant concernant le système à conserver ou à renvoyer, l’électeur a tous les risques de se perdre et d’agir en vain en allant aux urnes. Car en temps de crise aiguë, les élections devraient être une plate-forme du choix du type de changement systémique à mener et non de simples têtes de candidats de partis systémiques mainteneurs du statu quo.

Les partis évoquent le statu quo en restant aux conséquences tout en désignant des boucs émissaires pour éluder toute dénonciation du capitalisme et de ses dysfonctionnements immanents orchestrant le mode socio-économique à travers ses aberrations financières évidentes. Capitalisme qu’il faut au moins contrôler de près puisqu’il est la principale source des difficultés quotidiennes des classes moyennes et le premier responsable de la dèche des masses.

La vulgarophilie, cette manière de l'idéologie bourgeoise de transformer le peuple en foule appelée à légitimer par le vote, les ignominies politiques des élites oligarchiques, tient de la démophobie - que je désigne comme peur morbide du peuple vraiment conscient de son pouvoir - et d'une forme de populisme avec toutes les tares de l'ochlocratie qui constitue précisément le pouvoir des foules idéologisées par la vulgarophilie flattant les plus bas instincts des cohues mobilisées par les idéologues des élites, selon la dénaturation des problèmes et l'évitement des vraies causes des problèmes pour manipuler l'ignorance des gens en leur faisant croire à de faux espoir.  

Un flot débordant d'ersatz dans l'océan des banalités transforme le débat politique en amas de vétilles insensées. Comme en science où la nomologie permet des distinctions au sein des phénomènes naturels, en politique, il faut pourfendre les confusions appellatives en élaborant un lexique de la désignation des pratiques idéologiques. D'où, ce concept de « vulgarophilie » auquel nous tenons.

La vulgarophilie politicienne induit le peuple en erreur par la pensée préfabriquée inscrite dans l’idéologie dominante, c’est là une agression de la populacerie politicienne contre la démocratie authentique qui, elle, est une pensée-action en cours dans une praxis réfléchie se mettant en question pour s’améliorer sans cesse afin d’améliorer la condition de tous. 

Dans l’occident en crise d’humanité imposée à toute la planète par une idéologie tyrannique de l’avoir pour l’avoir à travers toutes formes légales d’escroqueries financières, seul le mensonge histrionique à soi et aux votants devient la règle des élites pour échapper à leur propre déchirement de conscience et à la colère des peuples.  

Nous sommes devant un ordre du monde tellement menteur, qu'il finit par se mentir à lui-même; et son visage falsifié, dénaturé, maculé, se détourne de ses propres laideurs. Laideurs d’un ordre effrayé au miroir de ses horreurs quil n’a pas le courage de rejeter et qu’il préfère différer lâchement par des élections de défoulement massif sans conséquence quant aux choses à changer. Élections dont les plus vils politicards profitent pour projeter leur propre servilité mentale et politique envers l’oligarchie dominante, à travers des programmes électoraux inoffensifs pour l’idéologie ploutocratique des oligarques, présentée de manière éhontée comme valeur idéelle et force démocratique au service de la nation selon la posture politicienne des candidats des grands partis. 

À quoi peuvent s’attendre les électeurs de partis hyper-réactionnaires sans vision transformatrice, où prime, soit la haine par lâcheté mensongère telle celle prônée par l’extrême droite; soit l’indolence d’une idéologie amorphe très complaisante avec le système économique putréfié en cours, telle que le montrent les différentes postures indifférenciées de la droite et de la gauche croupionne d’ironie socialiste!? 


CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :