Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche
 
 
Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. Jésus in (Mathieu 10 v 34)
 
(Paix et épée, un antagonisme symbiotique pour l’accomplissement spirituel et global de l’Homme.)  
 
La paix doit livrer bataille aux forces de l’oppression et du tourment. Elle doit brandir contre les fomenteurs de crimes, l’épée du bien et de la justice qui pacifie.
 
L’Homme est constamment en combat et c’est sa posture de Foi de Certitude et de Confiance totale en Dieu, qui lui procure la paix dans le dédale ténébreux et piégé de ce monde de péchés, de misères de toutes sortes. Pour l’Homme selon l’Esprit, la vie est le champ de la Victoire préacquise en Christ qui a vaincu l'influence obscure de ce monde antispirituel par la Clarté sans ombre de la Rédemption, où l’Homme selon l’Esprit peut se permettre de faire abstraction de toutes les murailles dressées contre lui dans les contingences de l’existence à travers ses péripéties d’être au monde. Le Fils a, de son expiation du principe même de la peccabilité dans le genre humain, brisé la damnation pécheresse de quiconque croit en Lui. Ainsi, le mal qu'entraîne sur la terre, satan, cet archétype du déchu, ce Malin immonde de tous les pièges métaphysiques, cette inqualifiable Malpropreté active des abîmes, roi de toutes les déchéances et impuretés, ne peut plus priver l'Homme de Foi, de l'intimité sainte de son Père céleste, ni de la Vie éternelle que lui octroie sa qualité de participant spirituel à la Déité du Père. Pour l’Homme selon l’Esprit, la Foi est la Nécessité-Fondement qui ne saurait pâtir des chutes, des faiblesses contingentes occasionnellement manifestées dans les turpitudes de cette vie où l’être humain quoique racheté, justifié, né de nouveau traîne malgré lui la peccabilité, cette condition espécielle de l’Humanité. La Foi est donc spécifique à l’expérience personnelle des croyants, fondement prédéterminant les choix, initiatives, activités et réactivités dans les infinités de contingences qui jonchent toute existence.      
  
Pour revenir aux contingences de la Foi, je dis que nul ne vit pour autrui et chacun a vraiment à vivre sa vérité de l’unique Véritable Foi selon les faits et l’ambiance de sa réalité existentielle qu’il modèle au moule spirituel du Père par la grâce du Saint-Esprit selon les mérites de Jésus, sans jamais perdre la prérogative, ô combien exaltante, de la spontanéité du contact avec l’Hôte Divin vivant et actuel de son corps-temple où Dieu cohabite avec lui l’Esprit qui chemine dans son corps ici-bas. Ainsi, nous avons dans l’Histoire du Salut des prophètes guerriers, un roi psalmiste et jouisseur, un apôtre austère et doloriste, des milliers et des milliers de tempéraments que nul n’est censé suivre, car Dieu est Vivant et l’Homme spirituel doit, dans sa propre vie actuelle vivre avec l’actualité de Dieu, si vraiment il croit et ne fait pas que répéter idiotement les expériences des croyants passés qui, dans le meilleur des cas, n’ont qu’à nous inspirer sur le fond quand ce fond est inspirant, dans la réalité unique de nos vies personnelles. Entre le dolorisme austère de Paul - dolorisme que je déplore moi qui abhorre tout dolorisme car le dolorisme ne fait nullement partie de l'essence de la Foi Chrétienne dont l'emblème majeur n'est pas la croix ou le crucifix mais le trône christique céleste qui suit l'ascension de Jésus - et la proclamation de la gloire et de la magnificence royale de l'Homme dans le verbe régalien de David en ses psaumes, que j’arbore, en adorant le HELOÏ DE GLOIRE, je sais que la Foi d’Abraham de grande spiritualité pourtant sans livre de référence, homme analphabète sans lecture ni écriture, mais grand Homme selon l’Esprit qui a trouvé Dieu et a vécu avec Lui dans le vif de l’action de sa propre existence, est la Modalité métaphysique du mitsein humano-divin, cette union mystique et mystérieuse de l’ESPRIT qu’est Dieu avec l’Esprit qu’est l’homme, ainsi voulu par Dieu. 
 
Cette Union est la pierre de touche même de la Foi véritable sans quoi, elle est du radotage rituel. Ainsi, le Dieu Parfait, Saint des Saints, ne répugne pas, et même, désire ardemment et décide d’Habiter la chair du péché par la grâce des mérites de Jésus dont la chair meurtrie et morte sur la croix, Lui le ressuscité, a anéanti les conséquences de séparation de la créature humaine d’avec son Créateur. C’est là le mystère de la Rédemption dans sa toute-puissance de réconciliation de l’Homme selon l’Esprit avec le Père qui est ESPRIT. L’Union avec le PÈRE par la réconciliation spirituelle de l’Homme né selon l’Esprit, ne voilà-t-il pas le secret de la Paix du CHRIST à quiconque Lui appartenant. Oui, c’est là, la Paix par l’Épée toute-puissante, Épée de la victoire christique de l’Homme Chrétien, Homme vivant ressuscité selon l’Esprit.    
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0