Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Murmure d’aube

 

O tragique! O descente des soleils en vacance! Montée des perles-parjures!

 

Et la nuit geint et gîte aux évasures des voûtes par l’assaut de tes yeux

 

Murmure d’ange-aubade, mirage et vacuité des triomphalismes

 

Forêt du jour pour chevalier solaire, tombereau hypersonore des transes

 

Cavalier sans monture, bourrelets de chants impénétrables

 

Chevauchée voluptueuse, caravansérail des petons de nymphes !

 

Course-chevelure des chevaux furieux de vie, d’air, menottes agiles d’oréades en rut

 

Murmure d’aurore, cathartique entaille aux îlots du ciel,

 

Sérail de tes entrailles ouvertes

 

Crépuscule pathétique comme à cor et à cri quand ton corps est en crise

 

Et que crient tes cerises.

 

Ah ! nos nuits d’ardeur, de frénésie !

 

Murmure - Ostentations de stupres de myrte, montagne postiche de glorioles

 

Que de fourbes, de sombres consommateurs

 

Avilis au beau jour, triste merde des mérites mégalomanes

 

Ostensoir livide des vides d’âme

 

Lorsque meurt et blêmit le feu, et que titubent des collyres de lampe.

 

Murmure des sybarites sanguinaires, purgation des olives,

 

Gueules vertes des paix sanglantes !

 

J’eusse souhaité un retour cyclique des morts et de la conscience

 

Où les générations montantes jugent et punissent les coupables du passé

 

Murmure du jour, dont la terre horrifiée hérite le mal perdurant

 

Charme d’oiseaux à la roue et au choeur

 

Et le paon, et le pigeon en proue

 

Se moquent des corbeaux à la poupe, quand la roue fait l’ivrogne,

 

Quand le coeur est au faîte et s’éventent nos pompes-parias aux caviars

 

Murmure sanguin, avatar des vignes-cyanures, arsenic des champagnes

 

Ah ! Aux replis internes de mes veines

 

Pétillent des étoiles !

 

Brillent des comètes d’Amour !

 

Ta voix d’éther m’accompagne, chuchote

 

Aux viscères de mes rêves !

 

Murmure de ton corps-denture-spatiale, dentition vorace, densité de nos danses

 

Quand s’écartent tes deux arbres coniques, tes forêts pubescentes,

 

O ! Fruits frisés

 

Jetés-fracassants !

   

Harponnent mes dessous ivres

 

Appellent, harcèlent mes fléchettes d’envie !

 

Murmure du midi

 

Phrase coupable d’inconscients-orifices !

 

Massacre de table !

 

Et la chair dévorée des bêtes, boucherie journalière dont le monde est coupable!

 

Altération extrême: l’Aliénation !

 

Murmure du soir, tu annonces la nuit et le bal travesti à nos valses masquées !

 

Spéculaires mutants de nos faussetés

 

Ah ! tombe l’amour aux alcôves sans amour !

 

Murmure massacre, massue qui broie nos livres

 

Lorsque stridulent les cigales, lorsque glatissent les aigles !

 

Air mangeur, terre gourmande, thuriféraire abjecte des contre-natures

 

Pour la chasse mortelle des frères-cibles

 

Murmure-hécatombe,

 

Murmure des chiens qui aboient ou hurlent,

 

Bricolent des folies soldatesques, cohues policières,

 

Forces sécuritaires - faucheuse sanguinaire

 

Dans un monde sans oreille, surdité carnassière !

 

                                                       

Murmure, esgourdes éperdues

 

O! flamme, femmes fumantes, subornantes                                                                        

 

Effroyables dérives ! narcissique traumatisme des idoles !

 

 Déviantes, déroutantes  voies

 

A leurs courses perdues, apories blessantes d’aliénés

 

Ah ! nos rêves dédaignés ! songes de gloire délaissés aux espoirs désenchantés

 

Murmure du coeur,

 

Murmure-lumière, cor et cri, et nos corps sont cris de révolte des roses en crise

 

Murmure-icône ! sadique fétichisme des croix masochistes

 

Et le monde tragique aux soleils livides

 

Est fusée qui s’envole !

 

Heureusement que nos pieds enrobés

 

Comme aux oiseaux-pastels

 

Allument nos essors, nos divines étreintes

 

Transcendantes ascensions,

 

Au tambour-odeur des images

 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :