Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
Mors et bâillons pour museaux et mufles
Imposent le silence d’adoration du capital!
Ici, le verbe est vice 
Et le mot, anathème! 
La parole conséquente et souveraine est un péché
Qui altèrerait le bruit convenu sacré
Des idéologiques braiements
Du tumulte univoque
Où résonnent les hennissements stridents 
Des moralistes officiels
Et les gesticulations politiciennes! 
Ah! Bouffons élus du Mammon systémique!
Baragouineurs bénis de la bauge des convenances!
Bateleurs discoureurs de la démocratie sans peuple!

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
On médiatise les échos aphones et sourds
Qui ressassent en palilalie les pas de sabots des chevauchées linéaires. 
Chevauchées sauvages des cohues agressives,
Armées aveugles de la fonctionnalité,
Soldatesques fanatiques de l’ordre moloch.

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
Les foules endimanchées embringuées, coltinent passives,
Les faix et balluchons financiers malgré leur royale parure…
Don quichotte des cloaques du pouvoir 
À la soue décorée des structures  de sale solennité! 

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
Les sellés cravachés, arrogants de leur sort, se vantent de leur servitude rémunérée en parades.

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
Les ongulés, nouveaux centaures bipèdes, broutent la mort, portent le mors le plus déchirant, trempé de leur fétide bave. 

À la ronde des bêtes de somme consentantes,
Les zélateurs du non sens bénissent leurs œillères, caressent la camarde mangeuse de signifiance, sans jamais ronger leurs freins de tête!

La bride, hélas, est si douce
Quand elle jette en pâture ses mille foins maudits aux bêtes recrues des bas-fonds, 
Bêtes de somme bridées en leurs caves mentales!

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :