Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

Les sociétés sont des étants différenciés par la perception du rapport des groupes humains à l’espace, aux autres groupes et aux fins provisoires et ultimes qu’ils se donnent. Toute cette démarche du sens collectif, se corse dans le verbe des origines de chaque société, les mythes et le logos et leur décantation herméneutique selon la chefferie hiératique ou laïque mais en tout cas, politique.

Le verbe est donc créateur, base de toute différenciation par l’instauration des essences sociales.  Ainsi, c’est le verbe qui crée les alterhumanités par l’essentialisme collectif. Essentialisme qui est doctrine de l’autodéfinition sociale. Essentialisme qui y est idéel et non encore idéologique.

Le verbe créateur du social, du mythe au logos, est une démarche hautement téléologique qui fonde la société comme conscience et immatérialité selon un abstrait qui en détermine le concret à vivre par ses membres et institutions, lui assignant un but pérenne, une conception à construire l’histoire au-delà du chronologique conjoncturel. D’où, l’être global de la société est-il le réceptacle vivant traduisant au-delà du mot, le logos global rendu conscience collective. Le verbe créateur est l’expression d’une trans-idéalité, une transition entre le mot et l’être, entre la fiction et le réel.

Comme une doctrine, le verbe créateur du social est maïeutique idéelle qui accouche de l’univers de l’action pour les endoctrinés que deviennent les membres de la société. Là, c’est littéralement, par delà le mot que le verbal, avec sa force de parturition de la weltanschauung commune, façonne un univers du mode d’être, une manière de vivre. Les grands mythes des nations et groupes de nations proches, illustrent bien cette vérité de fait: le verbe est plus que perception du monde tel qu’il est et tel que l’imaginaire le fait, il constitue la conception de la réalité à vivre et l’érection du vivre ensemble.

C’est du verbe mythologique, patriotique, religieux ou laïc, toujours passablement sacré et fondu dans la politique étayant par la parole et l’écrit une certaine essence du social, que la vie collective se forme et s’ébauche.

C’est pourquoi, la parole idéologique qui vient des élites à un moment de l’histoire peut refaçonner la vision de soi et de l’autre dans la société, la rendant tolérante ou dangereusement agressante de l’altérité!

Nous devons rappeler que la culture est la nature même de la société. Ainsi, c’est donc dans et par le verbe que naît la nature sociale, cette culture à laquelle tiennent même sans le savoir, les membres de toute société humaine. Car de toute façon, c’est l’interaction des hommes endoctrinés par le logos dominant, qui crée la réalité où les individus, groupes et institutions évoluent comme à travers un sens immatériel intuitif de ce que doit être la société.   

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :