Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Résultats de recherche d'images pour « ชายหาด พระอาทิตย์ ขึ้น ทะเล »

Tes yeux, montagne et porte de beauté,

 

Félicité d’ange, regards d’arc-en-ciel aux volutes spatiales

 

Tes yeux, Pégase du temps qui va, et puis, demeure !

 

Tes yeux, chevelure d’orage, ondée frappante aux échos des toitures,

 

Tes yeux, perle d’azur, plaines de fraîche brise, de chaude verdeur,

 

Tes yeux, carrière naturelle de richesses,

 

Tes yeux, faim et soif ardente de stupre, de frémissement

 

Tes yeux, promesse brûlante d’extase, froissement fluidique sans limite,

 

froissure De monolithes

                                                                                                 

Tes yeux, pierre angulaire, forme de ma demeure,

 

Tes yeux, miroirs d’aube, pastel ocre à l’étincellement vagissant du jour

 

Tes yeux, boucle des vieux dédales et bouche du nouveau

 

Tes yeux, refuge et crépuscule marin au havre du coeur, au port des images

 

Tes yeux, gaufres intimes au sirop de mon sang

 

Tes yeux cime, tes yeux abysse,

 

Tes yeux magie,

 

tes yeux ! ô féérie et sorcellerie des dunes !

 

Tes yeux, bras maternels, tendus solaires à l’esseulé des ombres

 

Tes yeux, char des étreintes aux nuages des voûtes

 

Tes yeux, Ah! ma seule bâtisse aux murs de fleurs! Cloisons de feuilles vertes Printanières!                                                                                            

                                                     

Tes yeux, délire, tes yeux frissons, ressac de brillance dévorante, déchirantE qui captive,

 

Tes yeux, regard éberlué d’enfant épris d’âme, de sang et de vie

 

Tes yeux, espérance violente, force d’être, pétillement d’essence-multitude,

 

Explosion des voiles, conscience retrouvée des douceurs

 

Connivences des rayons à la croisée d’iris

 

Tes yeux rage, tes yeux folie, tes yeux raison

 

Déluge de gaz, de feu et d’eau submergeante

 

Tes yeux-pétale, tes yeux pistil, tes yeux corolle,

 

Tes yeux-racine, tes yeux sève !

 

Et moi, écorce ligneux,

 

Tronc de verdeur-poreuse, pupille affective de tes poils,

 

Par ta face-lumière, rugissement de tes ailes

 

L’admirable miroir de tes yeux,

 

Je renais au flanc de ton corps,

 

Dévorant visage,

 

fondement des essors !

 

O! splendeur de tes prunelles !

 

O! Monstre féroce, accrocheur-fauve de tes yeux !

 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Poésie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :