Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié le Lundi 25 Octobre 2010

 

Vos journaux ne se bousculent pas pour parler du sujet que je vous propose; tout simplement parce que cette réunion au Saint-Siège ne portait pas sur le préservatif ou la contraception (on verra cependant demain s’ils sont plus diserts).

Les sionistes attendaient beaucoup du synode pour le Moyen-Orient qui vient de se réunir au Saint-Siège. Si le synode s’est effectivement inquiété du sort des Chrétiens au Moyen-Orient, les sionistes en sont cependant restés pour leurs frais comme on peut le voir avec cette réaction du rabbin David Rosen, directeur du département des Affaires interreligieuses du Comité juif international, pour qui ce synode, auquel il a participé en tant qu’invité, accueillait des "évêques radicalement hostiles à l’Etat hébreu;". En plus de ces évêques et du rabbin, on a noté aussi la présence d’un ayatollah Iranien et d’un Musulman sunnite venu du Liban.
En fait, non seulement rien de ce qu’espéraient les sionistes ne s’est produit au Vatican mais le synode a apporté une réponse théologique ferme d’opposition à la doctrine sioniste.
Excusez du peu, mais on peut lire en titre d’un article sur RFI que
Vous avez bien lu et je rappelle que RFI est l’acronyme pour Radio France Internationale (et non pour Radio fasciste Islamique comme vont vite tenter de vous en persuader les sionistes).
Le Vatican n’y va effectivement pas avec le dos de la cuiller et affirme qu’il 
Mgr Cyrille Salim Bustros, archevêque de Newton (USA) enfonce le clou:
"Pour nous, chrétiens, on ne peut plus parler de Terre promise au peuple juif;", terme qui figure dans l’Ancien testament, car cette "promesse;" a été "abolie par la présence du Christ;". Après la venue du Jésus, "nous parlons de Terre promise comme étant le royaume de Dieu;", qui couvre la Terre entière, et est un "royaume de paix, d’amour, d’égalité (et) de justice;", a-t-il expliqué.
Nous avons là un important pas supplémentaire dans une des directions que redoutent le plus les sionistes, c’est-à-dire la délégitimation de leur Etat usurpateur.
Mais vous verrez, les sionistes qui déjà prétendent mieux connaître le Coran que les Musulmans (le Coran disent-ils, légitime le sionisme!) vont arguer du fait qu’ils sont bien meilleurs spécialistes des Evangiles que les hiérarques catholiques eux-mêmes.

http://mounadil.wordpress.com/ http://mounadil.wordpress.com/

 
Le Vatican tance Israël pour avoir détourné des écrits de la Bible
Vatican / Moyen-Orient - 
Article publié le : samedi 23 octobre 2010 - Dernière modification le : mardi 26 octobre 2010
Le pape Benoît XVI (3ème g) s'adresse aux évêques, lors du dernier jour du synode pour le Moyen-Orient, au Vatican, le 23 octobre 2010.
Le pape Benoît XVI (3ème g) s'adresse aux évêques, lors du dernier jour du synode pour le Moyen-Orient, au Vatican, le 23 octobre 2010.
Reuters/Osservatore Romano

Par RFI

Israël ne peut pas s'appuyer sur le terme de « Terre promise » figurant dans la Bible pour « justifier le retour des juifs en Israël et l'expatriation des Palestiniens ». C'est ce que déclare aujourd'hui le Vatican qui explique qu'il « n'est pas permis de recourir à des positions bibliques et théologiques pour en faire un instrument pour justifier les injustices ». Le synode pour le Moyen-Orient, réuni par le pape, demande qu'il soit mis fin à l'occupation israélienne des « différents territoires arabes ».


Avec notre correspondant à Rome, Antoine-Marie Izoard


Dans un long message adressé au peuple de Dieu, patriarches et évêques orientaux reconnaissent en premier lieu que leur défi majeur est l’unité des Eglises d’Orient.

Ils soulignent aussi l’importance d’un dialogue avec les deux autres grandes religions monothéistes, et mettent l’accent sur le sort délicat des travailleurs immigrés de confession chrétienne dans les pays du Moyen-Orient, parmi lesquels de très nombreux Asiatiques.

Mais très vite ce message dénonce les lourdes conséquences du conflit israélo-palestinien sur toute la région, et surtout – écrivent les responsables catholiques – sur le peuple palestinien.

Les participants au Synode se disent aussi conscients de la souffrance et de l’insécurité dans lesquelles vivent les Israéliens.

Au cœur de ce message, les évêques du Moyen-Orient appellent la communauté internationale à faire appliquer les résolutions des Nations unies de façon à mettre fin à l’occupation israélienne des territoires arabes.

Plus encore, ils reprochent à l’Etat hébreu de recourir à des positions bibliques, pour justifier les injustices faites aux Palestiniens.

Devant la presse, un évêque s’est ensuite expliqué : « On ne peut, a dit ce prélat libanais, se baser sur le concept de Terre promise, pour justifier aujourd’hui le retour des juifs en Israël, ou l’occupation de la Palestine ».

 

tags: Israël - Religion - Vatican
Tag(s) : #Archives, autres écrits.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :