Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

evo.png

   

 

Toute posture de sociodicée, c'est-à-dire toute attitude d'une civilisation s'essentialisant comme par autodéification et qui se proclame le centre de l'humanité par son modèle social, imposant son sociocentrisme à l'intérieur de ses frontières comme partout ailleurs, à des migrants ou des conquis par la force de l'expansionnisme colonialiste ou impérialiste, est par essence du darwinisme socio-civilisationnel. 

 

Le darwinisme socio-civilisationnel suppose une conception naturaliste des conditions sociales et internationales qui seraient liées non à l'histoire des conflits sociaux, à l'exploitation sociale et internationale comme le colonialisme, mais à l'essence pas assez évoluée des plus pauvres face à l'essence supérieurement évoluée des puissants riches. À l'intérieur de ses patelins le darwinisme socio-civilisationnel soumet tous à une oligarchie qui se prend comme seule caste "d'évolués" humains regardant autrui comme des retardés dans l'évolution humaine à soumettre. Car si les autres étaient considérés au même stade d'évolution que nos crapules ploutocrates et leurs larbins politicards et idéologues, au nom de quoi, se permettraient-ils de choisir qui a le droit de vivre économiquement, qui a le droit d'exister selon leurs institutions financières séquestrant l'économie mondiale? 

 

 

Toute idéologie qui prétend que tous doivent soit s'adapter à ses lois et principes soit mourir ou être ostracisés, est du darwinisme socio-civilisationnel inavoué. Dans le cas d'une idéologie internationale mondialisée, comme le capitalisme et son spectre libéral, c'est l'impitoyable rejet, marginalisation et freinage de pays entiers, comme inadaptés. Le darwinisme socio-civilisationnel qui en ressort, est le racisme des maîtres profiteurs d'une idéologie dominante contre tout individu, groupe, société ou pays non assimilé au monstre systémique déterminé par l'idéologie, non embringué de gré ou de force dans le système établi des oligarques. Le darwinisme devient civilisationnel par les forces de colonisation et d'impérialisme, les prédateurs d'États et de peuples, se justifiant en arguant du stade de "supériorité" de leur société, cette manière de sociodicée, pour se permettre de piller impunément et arrogamment, prenant tout au reste du monde, en accusant leurs victimes qu'ils admonestent pour leur essence "inférieure" par manque d'évolution civilisationnelle et humaine. 

 

 

Le darwinisme socio-civilisationnel peut être défini comme toute idéologie qui sélectionne et discrimine en acceptant les sélectionnés et freinant les discriminés à travers une politique de paupérisation voire de réification par institutions internationales interposées au nom de la "civilisation".
 

 

La sélection naturelle devenue sélection des plus adaptés c'est-à-dire des plus soumis à l’ordre socioéconomique condamnant à l’ostracisme économique et social tout importun (individus, classes ou nations) non embrigadé dans les hordes capitalistes des oligarques. L'ostracisme constituant une forme de mort sociale ou internationale de l’individu ou du peuple indifféremment de sa valeur intrinsèque, est un darwinisme socio-civilisationnel contemporain au moins aussi grave que la réalité politico-sociale qui avait porté l'anarchiste français Émile Gautier à créer le terme de darwinisme social. Car, s'il délaisse les thèses ouvertement racistes d'Herbert Spencer sur les sociétés humaines, qui le transposait par son ovation de l'ethnicisme, du colonialisme, de la guerre interventionniste et exterminatrice des "peuples inférieurs" qui ne méritaient pas de vivre, le darwinisme socio-civilisationnel sévit aujourd'hui par l'extermination économique des masses, par la condamnation au travail à vie, éreintant ou ennuyeux, par le fardeau perpétuel de l'endettement sans oublier les politiques annihilantes de la banque mondiale et du Fmi en pays paupérisés et néocolonisés, tout cela à travers ce qu'il faut appeler l'essentialisme esclavagiste des classes du pouvoir sur les classes et peuples dominés non sélectionnés par la nature capitaliste...

 

La suprématie implacable de la nature sur l’évolution des espèces, appliquée à la politique par l’imposition diabolique des prescrits de la société capitaliste à chacun de ses membres ou peuple conquis respectivement sous peine de freinage à toute évolution sociale ou socioéconomique si ceux-ci ne s'y adaptent ou refusent de s'y soumettre, est plus que jamais le mode de gouvernance qu'impriment les monstres du pouvoir économique et leurs molosses politiciens aux ressortissants de la société.

 

La sociodicée de la civilisation joue les démiurges cyniques comme la "nature" telle qu’entendue par Darwin dans son hypothèse vis-à-vis des phyla. Au cœur de l’indolence macabrement cruelle des canailles de la fonctionnalité institutionnelle, tout inadapté, tout ennemi de l’assimilation, est voué à la marge. D’ailleurs, le festoiement des légions de sots qui se réjouissent de l’excommunication de leurs semblables voire de peuples entiers non comme il faut dans la mécanique socio-civilisationnelle selon les idéologues impitoyables qui arguent de la fatalité du sort fait aux masses paupérisées et aux pays appauvris par les choix politiques scabreux de l'oligarchie du nord, oligarchie somme toute mondiale, sans état d'âme avec sa politique diaboliquement ploutocratique, en dit long sur l’humanité des monstres à foison qui peuplent le monde.

 

Aujourd'hui, sous des formes plus molles, la même infâme logique inquisitrice sévit: toute minorité pensant contre les billevesées officielles acquiescées par la horde des soumis idéologiques - ces barbares inconscients de la civilisation - doit être broyée par l’ostracisme mignard et souriant des foules du behaviorisme collectif, actionnées comme des machines à produire et consommer mais aussi à haïr, par les quelques maîtres agressifs et dévorants de l’ordre du monde.    

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION - 2015

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.​​​​​​

 

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :