Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 



Malgré  le verbiage ubiquitaire des droits de l'Homme dans l'idéologie occidentale, je dis que l'occident est dictatorial et ennemi de l'Homme par les misères de la pauvreté planifiée qu'il crée et maintient via le capitalisme. La pauvreté est un syndrome d'antihumanité et d'antidroit. Aucun droit humain n'est reconnu quand la pauvreté mine l'existence de millions d'individus par la volonté de quelques profiteurs éhontés d'un mode économique créé et maintenu pour flatter la suffisance d'un quarteron oligarchique de monstres de la finance.

 

Qui ne peut régner que sur la maltraitance et l'exploitation comme mode opératoire de son pouvoir, est lui-même une bête malade de sa goinfrerie, un rejet de sa propre putréfaction; une dépouille de l'infrahumanité. Le capitalisme financier pullule d'animaux dangereux par leur obsession prédatrice du genre humain et intoxiquant de la sphère terrestre. Les empires d'aujourd'hui et leurs potentats passent leur temps à célébrer un pouvoir de putréfaction, de destruction et d'anéantissement où ils réduisent à peu près tout en curée dont ils se nourrissent. Le genre humain, la terre elle-même et tout ce qu'elle contient, semble imparablement voué à un destin de dépouille au carcan mental et comportemental de pourriture des rois de l'économie qui disposent de l'être de leurs larbins politiques, détenant les armes des États et la propagande de leur presse corrompue pour piller, faire la guerre et amonceler des cadavres en ostentation de leur gloire. Mais ils oublient, misérables déchets de leur involution, que seule une essence pathologique et perverse peut se plaire à tout transformer en putréfaction.  Et, comme à l'écriture de l'Histoire rédigée et présentée par les esclavagistes pour justifier leur crime, l'actualité contemporaine filtrée par la presse des prédateurs, tout en faisant mine de critiquer mollement l'ordre du monde fait tout pour convaincre tous de son incontournabilité voire de sa méliorativité. 

    

Alors que pour protéger la société, les recommandations des spécialistes de santé mentale, les institutions judiciaires et forces publiques sont asservies par les prédateurs et psychotiques dangereux de l'économie, qui tuent et violent au nom de la loi, il est temps que les citoyens - s'il en reste à notre heure de réification étatico-sociale qui métamorphose beaucoup d'hommes en objets consommés par le mufle socioéconomique de l'ordre du monde - se purifient de l'avanie politique des représentants de l'économie infecte qui n'est même pas rudologique car ses déchets atteignant mentalités et réflexes, ne sont pas recyclables. 

 

Ici, en hommage aux peuples révoltés contre l'ordre économique, je reprends le cri des manifestants anti-austérité de l'Espagne:


"Nous avons la solution à la crise, les banquiers en prison"!

 

Que ce cri devienne fait planétaire comme une atmosphère qui enveloppe la sphère économique mondiale pour éliminer les gaz toxiques de l'économie meurtrière que sont les banquiers et leurs acolytes gouvernementaux!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :