Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche


Nous avons été invité dans le débat newsring.fr (Être contre le mariage gay, est-ce etre homophobe?), nous y sommes intervenu (link) et donc, vous proposons de lire notre intervention. Bonne lecture!


http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ0FUSDr8vj7yo0K_haEGcwK8NIRfVusem6Aik5VlsynXyksqpZ 

 

Il n’y a de phobie sociale qu’en cas de peur portant à l’agression verbale et physique.

 

Prendre position logique  contre une mode, n’est pas une phobie. Et dire que refuser un phénomène nouveau, qu’il vienne de groupuscules bruyants et truculents ou d’une majorité paisible, est phobique, constitue un chantage idéologique, pour saper la liberté d’expression.

 

Que des parcelles de la population - de nombreux gays, selon leur propre affirmation, ne s’intéressent nullement au mariage - qui prônent le droit au mariage homosexuel, veuillent enlever à la société, même le droit d’en débattre, brandissant offensivement une insidieuse insinuation d’homophobe contre quiconque ne dit oui et amen à leur perception de la chose, c’est de la dérive dictatoriale d’un petit groupe. C’est ce que j’appelle de l’oligocratie despotique c'est-à-dire le pouvoir tyrannique d’une infime minorité qui veut retirer à la société globale et à tout autrui, le droit démocratique d’expression que précisément elle prétend assumer.    

 

Le mariage gay doit faire débat et toutes les voix démocratiques, toutes les tendances sociales relevant de l’espace public et interpellant la chose juridique et légale, doivent pouvoir y apporter leur vision pour ou contre.

 

Le mariage gay, parce qu’il redéfinit ce que la culture humaine a établi depuis les temps immémoriaux comme fondement légitime et légal de la famille, ne doit et ne saurait être passé sous silence ni devenu convenance sociopolitique ininterrogeable par peur d’accusation stérile et captieuse d’homophobie, accusation inventée et brandie désormais comme un spectre mystifiant pour ôter la parole aux opposants logiques au mariage gay.

 

 Le mariage est une institution sociale plurimillénaire, il doit être débattu en société chaque fois que des groupes ou autres instances veulent le redéfinir. C’est au moins là, le peu de respect minimal que les groupes et l’État doivent à tous et à chacun.

 

Oui, pour le droit des gays à leur option sexuelle, leur vie personnelle, mais non, mille fois non, à la privation du droit de tous et de chacun de prendre position publique sans agresser personne! Non à la dictature oligocratique enrayant la démocratie par la résignation de fait, du droit des citoyens de tous horizons d’intervenir sur les faits sociaux qui les concernent, surtout quand il s’agit de la redéfinition d’une institution qui implique toute la société voire l’humanité.

 

Pour la majorité silencieuse, malgré toutes les exécrations du moindre attachement au naturel relégué désormais au rang de naturalisme quasi criminel par des minorités, le couple et le mariage demeurent l'expression socioculturelle de l'union naturelle sentimentale d'un homme et d'une femme telle que la nature créatrice des genres en convient. Ainsi, les redéfinitions du mariage par la mode et l'idéologie ne peuvent et ne doivent en aucun cas, abolir le droit légitime de la majorité à juger de la justesse ou de l'impropriété d'instituer par la loi, ce qui est marginal et groupusculaire.


CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :