Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Biodegradable Plastic: A False Promise? – Bioplastics News

 

Rien n’est plus misérable que l’infantilisme du folliculaire débile qui confond la gestuelle politicienne officielle sur la scène des simulations avec la substance des faits et actes politiques. Les politiciens ordinaires de la sphère de l’État bourgeois, sont au service des vrais maîtres de l’ordre socioéconomique qui déterminent la politique et la géopolitique orchestrant la factualité du pouvoir où se profile la quiddité de l’action décisionnelle des États. En vérité, il n’est pire arriération que celle du journaliste qui croit à la vérité de l’ostensible politique scénarisé pour manœuvrer le peuple.  

J’écris ce texte, après avoir lu la désopilante question de Shirish Date, journaliste au HuffPost US à Trump, sur « ses mensonges de président au peuple américain »… Le simplisme est ici encore plus hilarant par la posture sérieuse de l’interrogateur qui pense y assumer son métier officiel d’informer la société et de nourrir l’opinion publique! Hélas! Un journaliste qui ne se rend même pas compte de son aberration indolente sur le système même de ce pays impérial nécessairement fondé dans le mensonge d’État, la simulation politique et le simulacre politicien. Je me rappelle qu’en fait cette sorte d’ignarerie doucereuse est volontaire et choisie par la grande presse influente, la presse mainstream, dont l’existence a précisément la mission de jouer ingénument à la liberté d’expression, à la défense de la démocratie aux yeux du peuple en feignant d’assumer des principes moraux qu’elle-même, fer de lance des grandes manipulations idéologiques, ne fait que distordre voire piétiner quand il s’agit d’interroger le substratum causal des faits. Quand les médias sont propriétés privées des puissants de l’industrie et du commerce et des magnats de la finance, les mêmes qui soudoient les partis politiques et propulsent les politiciens de tout acabit, leurs objections de conscience ne sont que gesticulations publiques et quête de justification de soi pour les patients de l’information qu’est le grand public.

Le monde politique tel qu’il est dans une société aussi ultra-clivée, aux inégalités aussi abyssales que l’empire étasunien, est une vaste mascarade d’establishment régnant par les artefacts de la vraisemblance cachant le factice de la moralité publique qui a sinistrement cours dans le mode économique immoral et prédateur, aux masses, pauvres cohues fonctionnelles qui nourrissent le système de consommation à la fois par leur travail et leurs transactions au gré du crédit et de l’endettement. Aucun journal mainstream, vu son appartenance à l’ordre idéologique dominant, n’a en vérité la moindre crédibilité pour admonester quiconque quand on sait le rôle de la presse comme organe idéologique du système. Un journaliste, à moins d’être de la presse vraiment alternative, n’a qu’une moralité bornée et prédéfinie par ses limites d’employé obéissant à un employeur. Il ne peut donc se permettre de moraliser que les mal-aimés de son patron, de l’idéologie bourgeoise et de l’organe de presse où il exerce le métier!

Dans un capitalisme en crise où la prédation est devenue visible et criante, surtout dans un pays riche avec une société de classes où la richesse des milliardaires côtoie la pauvreté des masses laborieuses, la misère extrême d’un lumpen prolétariat qui ne dit pas son nom malgré tous les lumpen travailleurs par la précarité, des annihilés de la dèche, mendiant ou cherchant leur pain parmi les ordures des poubelles et dormant sans un toit, le politicien propulsé à la proue et sa phraséologie nécessairement démagogique et populiste, est juste un masque pour cacher la face hideuse et immonde du système! Et fût-il le plus vertueux des hommes avant sa prise de fonction, tout politicien d’un empire, surtout d’un empire en crise, endosse, en acceptant une haute fonction dans l’État, tous les bobards mystifiants de l’ordre inique qu’il doit magnifier en mentant au peuple pour le faire niaisement rêver malgré le cauchemar objectif afin de lui faire accepter l’illégitimité de l’ordre abjectement légal en dépit de son ignoble illégitimité. Celui qui devient président, pour être intronisé président de l’empire, ne saurait ne pas être en tête dans la course des monstres dominants de ce capharnaüm des vicieux de cette jungle de réduction du citoyen voire de l’homme à ce qu’il consomme. Un monstre qui, même s’il évite de mentir au stade personnel, doit constamment mentir au peuple et au monde car sacré couronné par et pour le mensonge officiel d’État. Mensonge systémique, mensonge impérial. Car un président d’empire est le premier soldat fidèle et inconditionnel consacré par l’empire afin d’imposer toutes les billevesées impériales comme jadis l’adoubement chevaleresque pour la cause d’un royaume.

Le mensonge politique et la manipulation politicienne sont une fatalité de tout État dans une société de grandes inégalités, à moins que ceux qui dirigent soient une équipe à peine arrivée et en train de changer de système et de société. Que les hommes au pouvoir soient de gauche ou de droite, quand les inégalités sont systémiques, il n’y a aucune vérité qui puisse décrire ce qui tient de l’imposture politique de l’État trahissant son devoir de juste répartition des richesses pour une vraie justice sociale.

La seule morale d’un État séquestré par quelques riches, c’est de jouer les vestales en évoquant tous les fondamentaux de la démocratie et de la justice sans jamais les assumer mais en les bafouant implacablement derrière des formes comme le nationalisme exalté, la grandeur de la nation et la lutte aux ennemis du pays.

Le mensonge politique tient lieu en fait de la politique du mensonge étayée par les puissants pour avoir la marge de facticité plausible afin d’apporter l’espoir et l’enchantement aux peuples qui, sans le mensonge, seraient totalement désespérés, désemparés, désenchantés...  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2020

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.  

Tag(s) : #Monde du concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :