Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

Il est l’art abstrait - notamment en peinture, dont on connaît des célébrités tels Mondrian ou Kandinsky - cette forme non figurative de peinture dite abstraite qui s’exprime par l’absence de représentation d’un sujet proprement connu identifiable dans le réel, absence qui n’empêche guère de présence abondante et féconde quant à la communication de sens, quant au port de signifiances. Ce n’est pas de cette abstraction-là que nous parlons en cet entretien. Ce qu’ici, je vous convie à considérer, c’est le statut même de conception et de représentation, ces immanences à l’essence de tout art, qui fait jaillir l’œuvre comme imprégnation de la conscience créatrice de l’artiste.

 

Sans doute me répliquerez-vous que tout projet humain, même le plus banal commence par un stade d’abstraction avant de se concrétiser et que donc, ce que je dis de l’art, n’est point spécifique à l’art! Je vous répondrai que l’abstrait de quelque chose a pour finalité ladite chose faite objet de l’action qui la concrétise, un abstrait tout entier dans le but concret visé. Mais dans l’art, il n’y a pas de finalité concrète puisque ni le support physique ni le sujet évoqué et représenté ne sont de l’art mais support et motivation incontournables de l’art auxquels nul ne saurait respectivement ni confondre ni assimiler l’art proprement dit. Quand je dis support et sujet, je vois autant le texte d’une création littéraire, les notes d’une pièce musicale, le matériel d’un tableau de même que les différents objets constituant les sources ayant inspiré les sujets racontés, décrits, symbolisés...   

 

Par ailleurs, bien plus étendu que le domaine artistique ou esthétique, l’abstrait, dans la vastitude de son champ, par sa substance, est en soi un monde à part entière, bien distinct du concret pris comme empan du touchable montrable; les idées abstraites et les connaissances abstraites qu’elles charrient, voguent dans leur propre espace, et il est une différence radicale entre une abstraction en soi et l’abstraction particulière de quelque chose opérée comme étape dans le projet concret de ladite chose...

 

L’art est manifestation de la force abstraite des idées puissamment éprouvées avec leurs charges rationnelles et émotionnelles au moment de la création qui, en quelques sortes, les « concrétise ». Et, dans cette perspective, force est de constater, que l’art est, par essence, abstraction se servant du concret comme support sans jamais s’y fondre ou s'y confondre car ce serait s’y amalgamer et se dissoudre dans l’usuel et l’utile dont l’art en soi se moque supérieurement.

 

L’art est, in fine, toujours une œuvre abstraite malgré le support physique qui le porte, même quand il relate la plus concrète des situations, puisque qu’il ne le fait qu’à travers l’imaginaire et la représentation, ces fonds de l’abstraction prise en soi comme factualité. « L’architecture - ce qui reste de l’édifice, la pierre soustraite » - selon Plotin, est en effet l’œuvre non matérielle imprimée à la construction qui la porte. Car il s’agit de conception, d’un imaginaire et d’une représentation imaginale et imaginaire par-delà la matérialité et l’utilitaire du bâtiment. De même qu’une belle sculpture de pierre, de bois ou de verre, si elle est indissociable de son matériau, est tout à fait transcendante par rapport à lui.

 

L’art, même figuratif, est une abstraction, une œuvre autre, distante du sujet représenté, une activité distincte du travail du matériau où elle s’imprime. 

 

L’essor même de cette chose qui fait que tel geste, telle vision, telle réalisation soit une œuvre d’art demeure une nébuleuse anthropologique, un hermétisme complexe éminemment intime!

 

À ce stade des considérations nous pouvons affirmer que l’art, en ses œuvres, est paradoxe puisque malgré sa nature indéfinie et sa source souterraine dans le terreau du mental, il est expression. Comment le fermé dans le plus profond des for intérieur peut-il être en même temps, totalement cette expression supérieure de l’intimité cachée. Une intimité donc qui n’est point claustrale et qui, si ouverte en son expression, amène l’autre à ses propres vibrations intérieures, intimes voire inexprimables! Car l’une des vertus de l’art du véritable artiste, est d’affecter si fortement l’intimité d’autrui qu’il porte cet autre, qui pourtant n’a pas vécu les causes intérieures ayant déterminé l’œuvre de l’artiste, à se manifester à travers des éclats d’émotion, des sursauts de sensations, de joies, de cris, de larmes, d’appels libidinaux, de frémissements érotiques...  

 

L’art - cette création manifestant la fiction qui prend corps et vie en interpellant le regard bien concret sur son objet inspirateur, cette factualité exprimant l’affect des situations intérieures et extérieures à l’être humain que celui-ci représente en son imaginaire à travers l’exaltation et le modelage esthétique du langage - est une activité aphairétique du mental sentimental impliquant raison et émotion. Raison et émotion qui sont en fait les substrats de la sensibilité prise par le talent pour déterminer et façonner l’eidétique modale de la représentation, cette activité immatérielle, cette force abstraite qui fixe ce qui fait l’effet du beau dans l’oeuvre en y transposant la sensation mentale, forme de sentiment éprouvé de l’objet inspirateur de la création, objet devenant sujet exprimé en sa factualité inspirante, présentation de l’essence perçue, représentée par l’artiste!…

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

 

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2020

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :