Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il ne faut rien de moins qu’expédier l’ordre économique capitaliste sans souci d’équité et refonder de fond en comble la nature des relations Nord-Sud. Seul un communautarisme économique équitable Nord-Sud et planétaire sauvera l’humanité de ses fractures et de l’autodestruction géo-socioéconomique. 


Un regard serein sur la frénésie argutieuse engendrée par la crise actuelle des migrants, nous révèle l’acuité d’un crash mondial, d’une fracture planétaire entre nord et sud. Nous n’y comprendrons rien en lisant ou écoutant les inquisiteurs, théoriciens de médias nationalistes, ceux qu’il convient d’appeler les argutieurs antimigratoires, ces sortes de spécialistes et de journaleux qui débitent urbi et orbi de pseudo-analyses par des formes d’arguties pour exciter leurs coteries de fanatiques, sans jamais oser aller jusqu’aux rapports de causalité des faits.

Nous sommes au temps d’un crash Nord-Sud ; Un siècle où les grandes puissances ne se battent plus entre elles mais se liguent pour dominer le Sud sans se soucier des disparités intenables et des clivages inadmissibles qu’elles ont créés et entretiennent encore. Un crash se profilant à travers une série d’écartèlements dans les rapports Nord-Sud où il n’y a en fait que très peu de partages et pas de retours au Sud par le Nord ex colonialiste et toujours impérialiste 

La genèse du mal est dans un mode de rapport interétatique et implique autant les pays dont viennent ces migrants que la posture politique ou géopolitique du Nord où se mêlent sociocentrisme économique et ethnocentrisme civilisationnel. Bâcler la question avec des anathèmes xénophobes, des cris de peur et de haine de toutes sortes, refuser de l’aborder dans ses racines systémiques englobant autant un ordre économique et un mode de relations internationales où se corse le choc Nord-sud avec ses déchirures iniques, lourdes de conséquences sur la vie de millions d’humains, c’est bricoler des arguties et se permettre de tisser une collection d’aberrations en éludant d’identifier la causalité factuelle de la crise. Colliger des imprécations antimigratoires et des excommunications géo-ethniques haineuses sans inventorier et cibler les causes que je dirais (causantes) d'impérialisme et de sociocentrisme de fondement capitaliste, ne changera strictement rien quant à l’essence de cette factualité, dans l’actualité contemporaine. L'immigration, telle qu'elle est devenue en Europe ou en Amérique du nord, ne serait pas sans les colonisations, sans leur poursuite par les impérialismes imposant un mode économique ruinant et désastreux pour les pays et les nations, quand ce n’est tout simplement le crime des guerres et des coups d’État infligés par le nord aux différents suds - il y a tant de disparités de niveaux au Sud - dans le plus grand mépris de l’humanité des peuples ciblés. Car obnubilés par des intérêts impériaux, géopolitiques, géoéconomiques, les puissances ont posé partout des sortes de bombes à retardement qui, aujourd’hui explosent où elles on été posées par leur domination politique sur l’écoumène. Je sais que certains émotifs primaires vont se mettre à vociférer, injurier. Mais, bon, si l'on veut faire de la pseudo-analyse torchée et de la politique du bâton en bannissant l'histoire, ce genre de posture acrimonieuse et radoteuse peut convenir, mais pas si l'on considère froidement et objectivement la destruction ou l'altération des économies nationales, l’apport du chaos social d’un capitalisme de paupérisation extrême dans des pays pulvérisés par la mainmise politico-économique du nord d'exclusive exploitation, qui n’y produit ni n'y partage quasiment rien, mais exploite seulement les ressources en utilisant pour trois fois rien les mains d'oeuvre locales, fait constatable partout où l'occident est allé imposer sa prédation économique tout en déstabilisant les civilisations internes à ces peuples et ethnies en déportant et mélangeant sans nuance des peuples parfois ennemis, afin de les utiliser et régner à partir même de leur division. La configuration des Sud créée par la géostratégie occidentale a sévi. Sans oublier le maintien de la non structuration et de la pauvreté de toute sorte, le rapport de cause à effet, est là. Quand on détruit l’ailleurs pour régner en seuls civilisés dotés de structures fortes, l’on doit s’attendre à être envahis par ceux qui veulent pouvoir disposer des structures dont on les prive. Hier envahisseur, aujourd'hui impérialiste qui appauvrit, les cas de la Libye, de la Syrie émiettés par l'Occident sont clairement responsables du récent dernier flot migratoire en Europe. L'Europe doit aussi rendre au Sud, au moins une part des richesses continuellement volées. Pour le reste, ce n'est pas raciste d'aborder la question migratoire, par contre, il ne faut pas combattre une émotion orchestrée par le politiquement correct par une autre émotion instillée à travers l'instinct de conservation ethnique. Si l'occident ne voulait pas être métissé il aurait dû rester chez lui, et surtout, ne pas accaparer les richesses pour lesquelles il a colonisé et continue de piller le Sud.

L'autre crise migratoire, la latino-américaine, celle de toutes sortes de caribéens ou latino-américains venant du Honduras et qui défient aujourd'hui les frontières étasuniennes, nous renvoie à une sorte de symbole et nous dit la délétère source hégémonique comme principale cause de ces exodes ! Car c’est au Honduras que récemment en 2009, sous Obama que les Usa ont été orchestrer un coup d’État contre le président Zelaya dont le programme visait précisément à améliorer les conditions de vie des masses. Après le renversement de Zelaya des massacres ont été organisés par l’armée soutenue par le département d’État dans le silence éloquent des médias mainstream occidentaux si friands de démocratie quand il s’agit de cracher sur tout ce qui n’est pas au service de l’idéologie capitaliste occidentale. Même, la femme de Zelaya, Xiomara Castro candidate a été comme noyée aux élections de 2013, a fait face aux forces de l’hyper-droite contrôlant les institutions, lesquelles, associées aux Usa, ont été suspectes de toutes sortes de malversations électorales. Quels ont été les vrais résultats de ces élections ? On ne saura jamais ! Toujours est-il que le candidat des Usa, Juan Orlando Hernández totalement assujetti aux « intérêts étasuniens » les a gagnées.
 
Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il s’agit pour l’empire d’empêcher à tout prix que la moindre visée politique au profit des masses ne parvînt jamais au pouvoir dans ces pays où les Usa veulent garder le contrôle par l’impérialisme le plus outrancier, surtout à l’heure où l’empire yankee commençait à perdre pied ailleurs à cause de la multipolarité géopolitique de ce 21ème siècle.

Évacuer ces données essentielles dans une analyse sur l’immigration massive est immonde. Immoler les paupérisés, les réfugiés du chaos planifié, entre autres, par les puissances économiques selon leur politique de désagrégation des pays du Sud à travers la finance et le contrôle des structures faibles de ces pays, est une impudence inhumaine à laquelle aucun humain digne de ce nom ne saurait se prêter.
  
Seuls des forcenés, rebuts protagonistes de la violence impérialiste, peuvent refuser de discerner les liens de cause à conséquence d’une certaine politique du nord économique envers les sud dans l’acuité de la crise migratoire contemporaine. 

À tous les minus exaltés de la claustration des « races » et de l’ostracisme anti-migratoire, à tous les zélateurs essentialistes de la ségrégation internationale et migratoire, qui n’osent point se soulever contre les causes causantes systémiques du mal, qu’ils nous disent où les compagnies occidentales qui ont fait leur pays le monde développé du nord ont-ils puisé matières premières et force de travail pour se construire, s’étendre et se maintenir ? Où iront-elles si jamais leur murs de stupidités devenaient se dressaient physique et géographique entre peuples et ethnies exclus de toutes formes de communication, où leurs pays riches vendront-ils leurs parts de productions écoulée dans les pays du Sud? Qui font-elles trimer, aujourd’hui encore tout en paupérisant leurs pays ? C’est abject que les civilisations pour la plupart ex colonisatrices osent arguer aujourd’hui d’être des victimes ! Si voulez être congruents avec votre soi disant pureté raciale et territoriale, commencez donc par rendre aux pays et aux peuples du sud les biens ce que vous leur avez pris ! Que les petits argutieurs ignares avec leur théorie de bave nous montrent donc si un monde, leur monde, fermé, n’est pas grossièretés émaillées d’escamotages malsains de malentendus inassumables. Les ruptures économiques, sociales que l’histoire de prédation des uns par les autres a produites ne se résorberont pas par les inepties fienteuses des argutieurs jeteurs de sort et stigmatisateurs ! Il faut avoir la hauteur, la dignité de ses revendications et les moyens de ses prétentions.  

Éluder les rapports de causalité, stigmatiser, vociférer des imprécations est pathétiquement déraisonnable. L’occident, dans son fanatisme d’hégémonie aveugle, procède par rationalité tronquée où l’envol apparent des raisonnements n’apporte point la lumière d’une raison saine tel un soleil éteint incapable de s’éclairer lui-même contre ses propres déliquescences venant de ses propres méfaits. Incapable de courage pour changer de direction et changer les choses. Courage de rejeter un mode économique de prédation des petits États par les grands, une forme de production pour la consommation exponentielle au service d’un système financier catastrophique pour les rapports nord-sud responsables de paupérisation extrême, de violences sociales et interétatiques sous-tendant les flots migratoires venant des pays mal famés parce que détruits et affamés par la politique hégémonique voracement violente imposée par le nord.

Comme les vrais analystes du nord qui craignent l’intégrisme religieux et toute agression culturelle de certains migrants, je dis oui, il faut imposer la laïcité, la vraie durement acquise, et ce, dans le faire quotidien où la loi exige les secteurs religieux de pratiquer leur religion dans leurs lieux de culte et nulle part ailleurs. L’espace public n’a pas à être envahi par les fous imposant à tous leurs cultes et leurs rites. Toutefois, il est aussi venu le temps de tout changer en politique nord-sud pour avoir la crédibilité et la main haute dans la gestion des migrations. 


Pour le reste, à ceux qui passent leur temps à stigmatiser les ethnies sous prétextes de crise migratoire, je dis : 
Honnis soient les grossiers argutieurs de la claustration, protagonistes de la ségrégation migratoire!

Le changement des causes de la crise migratoire ne peut être que systémique. Tuer des migrants, les faire couler comme certains l’ont déjà fait en pleine Méditerranée, ne résoudra pas le problème. Je dis donc oui pour changer radicalement l’ordre du monde responsable de tous les clivages iniques, tous les déchirements sociaux et internationaux entretenus par les politiques d’un système économique et financier violent et exterminateur de paupérisation, mais trois fois non à la stigmatisation facile et abjectement injuste des écrasés d’un ordre mesquin et prédateur que ses profiteurs n’ont ni le courage ni la moindre velléité de changer.   

Et pour qualifier le sort de ces SDF de l’international que je nomme SPF (sans patrie fixe), nous devons nous rappeler que les premières victimes stigmatées par la condition migratoire, c’est bien eux, les migrants, ces SPF tenaillés par la pauvreté dans un monde pourtant riche, jetés sur les routes de terre et de mer, errant ou voguant vers l’incertain et la misère ! 

Tandis que l’extrême droite guette partout l’occasion pour briser le peu d’acquis restant sous l’actuel règne de la droite voire de l’hyperdroite partout au pouvoir, que les amis de la liberté et de l’humanité prenne garde car partout sous couvert de patriotisme comme la cohue fanatique armée qui prend illégalement d’assaut la surveillance des frontières étasuniennes dans l’espoir d’assassiner des migrants, les monstres du fascisme et de toutes les bassesses de la haine, s’activent au mépris du sens et de la raison !

Aux establishments du nord et du sud - les uns et les autres coupables, à degrés divers, de l'actuelle crise migratoire en général et particulièrement de celle qui sévit entre les Amériques riches et pauvres - nous disons: changez les fondements géo-économiques des rapports Nord-Sud ou cessez de radoter sur les terribles conséquences dont vos politiques appliquées sont la principale cause!


CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2018

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Actualite, #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :