Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche


 

La raison, cet attribut naturel qui nous fait supérieur à l’animal par l’aptitude à établir les liens logiques de causalité ou de finalité des choses, faits et situations, s’exprime par des manières de penser et de voir opérant culturellement le conditionnement mental des individus et des sociétés. La raison crée, en quelque sorte, la culture en se manifestant, en s’exprimant pour déterminer le comportement de l’homme en situation dans l'univers et la société; et la culture l’affecte en retour. La raison est donc innée mais sa modalité en tant que faculté active, la rationalité, est acquise ou plutôt d'innéité seconde car préculturelle avant de se culturaliser dans le rapport à l’univers qui est global c’est-à-dire rapport à soi, aux êtres, aux choses, aux faits et situations à juger qui l'imprègneront des victuailles de la culture.

 

L’homme perçoit et agit en raisonnant selon son attribut de nature mais tout en étant fortement déterminé en cette rationalité exprimée par la culture qui imprègne sa raison et qui l’influence. La raison est une sorte de juge en l’homme alors que la rationalité est la manifestation de ce juge lorsqu’il émet ses jugements par pensées et actions.

 

La rationalité est dans un premier temps, l’usage manifesté de la raison qui va donc être façonné dans le moulage culturel inscrit en l’homme par l’apprentissage pour l’approfondissement de la compréhension du monde. Dans un second temps, la rationalité s’imposant à son tour comme instance majeure dans l’interprétation du monde va de génération en génération constamment manipuler la culture pour structurer les rationalités à venir. La raison est fondamentalement humaine mais la rationalité ne l’est que secondairement vu son fort caractère historico-culturel et socio-institutionnel. Car c’est quand même la société qui, à travers le temps et l’espace, conditionne et fait évoluer les modalités du jugement sourdant de sa source qu’est la raison, par de nouvelles connaissances, de nouveaux modes de pouvoirs, de nouvelles idées via l’action des institutions telles la famille, l’école, la religion… Et toujours au long de l’histoire, c’est l’éducation venant de l’idéologie dominante, qui exerce sa puissante influence sur l’homme et sa rationalité. Ce, de l’influence immédiate de la famille à celle lointaine de l’État voire de la civilisation planétaire dominante. L’éducation façonne le mental et parmi le mental, la raison, cette cible qui, avec l’émotion, constitue la paire finalitaire visée par tout éducateur mais aussi par tout organe de pouvoir afin de mouler les rationalités vivantes que sont les individus.

 

Dans l’adjectivation, être raisonnable se distingue du fait d’être rationnel par la charge qualitative logique et morale du premier au contraire de l’ambiguïté du second. L’homme raisonnable serait celui qui pense et agit bien et avec justice devant les situations alors que l’homme rationnel renverrait au sujet qui reste froid dans l’analyse et l’évaluation des choses, faits, individus auquel il a rapport pour non pas agir juste non au sens moral de la justice mais avec justesse de réussite quelles que soient les conséquences néfastes pour autrui de cette justesse.

 

L’homme, pour être équilibré, a besoin d’une conjonction symbiotique de sa raison et de la rationalité, une rationalité à travailler, affiner et libérer par l’exercice de la pensée et la dialectique des idées pour la moraliser tout en la rendant efficace loin des mauvais engrammes que le vécu des circonstances et les dictées culturelles, dans certains aspects horribles de l’éducation y laissent comme traces mnésiques inconscientes, insoupçonnées. Là, il faut être à l’écoute de ses sentiments pour en discerner la bonne ou la mauvaise sensibilité de notre rationalité. Car si la raison porte vers le juste et l’équilibre, la rationalité peut être monstrueuse et déviée; sinon comment comprendre le soutien soi disant rationnel, par exemple, d’un peuple à des monstres dirigeants qui vont persécuter autrui au nom de la suprématie nationale voire ethnique!? Comment expliquer la soumission, elle aussi rationnelle - savamment élaborée par une batterie de compétences allant de la psychologie générale à la praxéologie la plus fine, en passant par toutes les sciences de l’administration et de l’économie - de tant de majorités comportant quand même une certaine part de gens intelligents, à une minorité qui les réifie, les dédaigne en instrumentalisant leur vie entière pour quelques comptes en banques, pour une rémunération dite salariale!

 

La raison est entièrement nature et la rationalité mixte, à la fois nature - en tant que faculté immanente à l'attribut qu'est la raison - et culture, puisque l’apprentissage du raisonnement, se corsant dans les situations où elle applique ses opérations cognitives et cogitationnelles, se culturalise par l'influence de l'habitus social, de la prégnance spatio-temporelle de la factualité culturelle et civilisationnelle.

 

L’homme rationnel se doit d’être raisonnable pour faire face à la masse déraisonnable des sollicitations insensées d’un ordre du monde qui érige les pires monstruosités matérialistes et institutionnelles comme modalité de rationalité à laquelle la raison devrait se soumettre sans se permettre de raisonner, sans prendre le temps et le recul réflexif suffisant afin de comprendre les finalités logiques et morales pour bien réagir et agir!

 

Si raison et rationalité sont aux sens dénotatif et connotatif d’acception laudative ou à tout le moins, méliorative, il est plus qu’évident que dans les faits de l’action qui façonne le monde que la raison engendre ou adopte parfois des rationalités immondes, des froideurs rationnelles sans humanité qui détruisent les bonnes sensibilités, égrugent en l’homme certaines des plus belles passions et des plus saines émotions. Une femme pour qui le statut pécuniaire prime dans les rapports sentimentaux avec les hommes, n’est pas si loin du monstre qu’est l’homme vil qui guette seulement l’assouvissement de ses pulsions de mâle auprès des femmes qu’il instrumentalise! Et, en politique, la froideur des financiers qui signent par le mode économique mis en oeuvre, la paupérisation des majorités pour l’enrichissement sans limite des oligarques, est toute rationnelle mais déraisonnable puisque criminelle au point d’éclipser la moindre émotion humaine positive et juste à l’égard de l’homme à qui la froide raison inflige toutes sortes de misères par la pauvreté. Ainsi, la raison peut déraisonner et une raison déraisonnant rend l’homme déraisonnable en sa rationalité agissante considérée saine; ce qui est pire que la démence où la raison est simplement altérée et reconnue pathologique!

 

Force est de constater qu'au niveau collectif, la rationalité peut être empreinte de toutes sortes de croyances, de superstitions, de mythes et que cela constitue même les grands blocs de rationalités que sont les civilisations où c'est facilement vérifiable. Comme pour nous dire que la rationalité, parce qu'elle est humaine, n'est pas toujours rationnelle et peut même être très irrationnelle en des occurrences, à l'instar de l'homme où assez souvent des pulsions irrationnelles conscientes ou inconscientes interfèrent avec la raison pour produire des jugements et actes considérés pourtant rationnels!

  

L'une des tâches dévolues à chaque Homme est d'apprendre à raisonner cet attribut humain qu'est la raison pour que la faculté qui la met en acte - la rationalité - soit vraiment raisonnable! C'est là, un apprentissage à vie, car il faut qu'en se manifestant par ses actes, à travers un sage usage situationnel, la raison se montre effectivement raisonnable pour faire que la rationalité du sujet pensant et agissant, soit expression digne et plénière d'humanité!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée. 

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :