Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

En décidant de frapper les terroristes de l’État islamique, corps armé denvahisseurs mercenaires au service avéré de l’occident en Syrie contre Bashar El Assad, la Russie porte le plus fatidique coup à la forme de géostratégie du terrorisme exercée par les puissances occidentales qui, éhontées, depuis des  années, se moquent de l’opinion publique mondiale qu’elles n’ont cesse de berner en se disant contre le terrorisme international. La frilosité des Etats-Unis et de leurs alliés larbins prouve au monde la toxicité géopolitique de ces puissances en déclin qui usent de terrorisme et de toutes sortes d’abominations contre les pays et peuples de l’écoumène ciblés par leur frénésie de maintien de règne. Comme Sarkozy défendant la démocratie libyenne en exterminant le peuple libyen, pulvérisant toutes les institutions vitales de son pays, l’occident menteur et haineux des peuples ne peut plus cacher ses crimes.

 

Le plus beau succès de la Russie aura été de faire voir au monde à quel point l'occident est artificieux en tout, menteur et sordidement hypocrite jusqu'au pire crime contre l'humanité qui consiste à détruire un pays étranger par de faux terroristes ou plutôt de vrais terroristes pro-occidentaux, qui font ainsi des États occidentaux impliqués des États terroristes! L'histoire, vraiment, conspuera à jamais cet occident! Car après plus de cinq siècles de prédations éhontées par le colonialisme passé et présent, les puissances occidentales auraient pu se reprendre et agir moins criminellement à l'échelle mondiale.

 

En gargarisant des acrimonies insensées contre l’opération russe menée en Syrie pour anéantir les terroristes au service de Washington, les occidentaux, prédateurs d’État, ne font que perdre tout ce qui pouvait leur rester de face sur la scène internationale. Car désormais tous ceux qui prêtaient un quelconque bénéfice du doute quant à la connivence des puissances occidentales avec les terroristes de Daesh, sont aujourd’hui devant le fait dévoilé que l’État islamique (ci-devant Daesh) est juste le bras armé du chaos étasunien en Syrie. L’abomination la plus criminelle est en odeur de sainteté quand elle sert les intérêts hégémoniques géopolitiques occidentaux. La géopolitique étasunienne actuelle vogue sur le reniement de toute décence, le déni du sens et le banditisme étatique toujours justifié par cette sorte de schizo-justification idéologique étasunienne des actes les plus criminels contre des États ciblés.  L’intronisation de l’alliance mortifère de l'occident et des pétromonarchies au nom d'une géopolitique se voulant "démocratique" contre Assad, nous dévoile la crise que je nommerais de présentabilité politique de l’occident. Effarant quiproquo existentiel des États occidentaux qui pataugent dans la facticité totale. En entendant des inconditionnels de l’impérialisme occidental, je dis que c'est une forme de copromanie mentale que d'appuyer les insanités idéologiques occidentales et toute l'horreur destructrice que l'occident inflige aux États et peuples du sud tels la Libye, l'Irak et qu'il veut imposer par le terrorisme en Syrie... On peut ne pas aimer les russes mais on ne saurait, à moins d'être crapuleusement haineux des peuples traqués par l'occident, qu'appuyer le soutien de la Russie à la Syrie sachant ce que sont devenus l'Irak et la Libye sous la démocratie apportée par l'occident.

 

Quand des puissances mondiales en déclin en arrivent à mettre à nu, sans vergogne, leurs pires crimes d’invasion contre des pays étrangers tout en mentant bêtement pour tenter de débiliter l’opinion publique planétaire par la désinformation la plus balourde, c’est sans doute la preuve que la décadence a atteint le mental de leurs oligarchies dirigeantes et qu’il ne reste que les réflexes stupides d’une gouvernance abjecte à l’avant-scène de multiples horreurs inassumées…

 

En attendant, pendant que le nouvel ordre multipolaire prend forme et se déploie, les Etats-Unis, malgré leur hyperactivité hégémonique mondiale, devront bien comprendre qu’ils ne seront plus qu’une puissance internationale et non plus la superpuissance mondiale, leur influence se réduisant de plus en plus à leurs alliés d’Europe et à une portion du continent américain, étant donné qu’une part de l’Amérique du sud très remontée contre les méprisables gringos, a déjà marqué sa préférence pour les puissances d’outre-continent telles la Russie et la Chine, sans oublier l’essor du Brésil comme tête de pôle sud-américain, qui prend forme autant seul que dans les B.R.I.C.S..

 

C’est de toute façon mieux pour le monde qu’il y ait un jeu conflictuel de rivalité et d’équilibre entre puissances mondiales plutôt qu’un monde unipolaire où un pays voyou fait toutes horreurs sans restriction comme le faisaient les Usa de Bush père à Bush fils en passant par Clinton; car ce ludique nouveau tout dialectique et pluriel, permet un usage des contradictions par les petits et moyens États pouvant idéologiquement y jouer à leurs propres intérêts.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept, #Actualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :