Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Encore une fois, un sommet gesticulateur du factice pour faire croire aux apparences, le G7 et ses faiseurs inaptes à joindre les soi disant intentions au faire politique. Et dire que la politique est la sphère du pouvoir, là où, les décideurs interviennent pour donner corps et accomplissement aux vœux émis quant au sujet de l’État! Mais le G7 est une fête de farceurs se mettant en scène pour faire effets spéciaux aux yeux éberlués de leurs votants et du monde. Comme tout ce qui est trop ostensible, il est de fait beaucoup de surfait et d’excentricité dans ces apparitions et le verbiage qui y sont multipliés années après années pour laisser croire à une évolution du système du capitalisme mondial dont les vices sont stagnants et demeurent les mêmes malgré tout le ludique de ces rois nus en dépit de leur fringue de luxe.

 

Entre les proclamations, les mêmes quotidiennement ressassées dans le médias sur le terrorisme, les fondamentaux d’une économie faite du culte du capitalisme financier, réaffirmés dans les intentions de gouvernance, ce, nonobstant les contradictions de l’ordre mondial qui chemine sur les charbons ardents de ses crises toujours présentes, nos bons chefs des puissances économiques dites le nord, ont encore prouvé ce que nous savons tous : le politique est mort et enterré depuis longtemps dans nos grands pays capitalistes que gouvernent exclusivement des banquiers, de grands groupes industriels coiffant des bourses et indices boursiers décidant littéralement du sort économique des travailleurs de par le monde soumis par l’impérialisme financier dudit nord.

 

Expectorations sternutatoires sur le climat et l’environnement…

 

Un autre paramètre redondant car radotage de mode de nos figurants du G7, c’est l’écologie avec le souci politique du réchauffement climatique qui impose comme un devoir de mettre aux cloaques les énergies polluantes; mais là encore, le jeu de dupe et de scène pour simuler la bonne volonté est clair et déconcertant. Il s’agit de laisser croire au populo qu’il existe une bonne foi des chefs apparents servant de couverture à la foi carthaginoise des maîtres véritables du mode d’exploitation et de commercialisation des sources énergétiques, maîtres dont la fortune mise actuellement sur les énergies fossiles incriminées… On se réunit en pompe pour dissimuler l’inanité politique des chefs assujettis via l’inféodation institutionnelle de l’État séquestré par quelques familles opulentes. On ne changera de carburation et de sources d’énergie que lorsque les magnats du pétrole auront épuisé tous les puits exploitables et accumulé le dernier milliard, l’ultime centime de cette manne minière. En attendant, il faut bien que leurs représentants politiciens nous bercent de cantilènes enfantines sur nos culpabilités collectives non sans une certaine attitude paternaliste, avec une ridicule posture infantilisante admonestant nos irresponsabilités… De quoi s’esclaffer pour ne pas se courroucer! Car, à moins que les puissantes industries du pétrole consentent à une conversion de leur exploitation et production pétrolière pour s’investir dans l’utilisation d’énergie propre, ce qui sous-entendrait de lourds manques à gagner et de nouveaux investissements pour de nouveaux complexes industriels, nul pays, nulle population n’a la force de freiner voire de diminuer significativement les gaz à effet de serre des énergies sales.

 

Alors que la tyrannie policière étasunienne notamment contre les noirs, devient de plus en plus le reflet spectral raciste d’un État de non droit, nous sommes sollicités par le spectacle public de nos comédiens des puissances planétaires prédatrices de l’économie mondiale qu’elles monopolisent par la finance, n’en finissant guère d’anéantir les moindres chances d’une réduction significative de la fracture nord-sud, selon la politique des élites dirigeantes que cachent et représentent exclusivement sans l’avouer nos élus du G7, lors même où ces élites orchestrent sans pitié la plus terrible, la plus cynique des froideurs prédatrices impérialistes.

 

Se faire voir pour être perçus maîtres d’un ludique agencé, structuré par les oligarques cachés sous la kunée de l’État; perpétuer le marché de dupe qu’entretient le nord avec leur propre peuple mais surtout avec la masse des suds, bref, faire le faraud histrionique en guise d’agir pour un changement bénéfique au monde égrugé par l’ordre défini selon les intérêts de quelques ploutocrates, voilà les vraies motivations de ces réunions totalement superfétatoires. Là, nous comprenons qu’en dehors de l’histrionisme politicien, l’ostentation officielle avérée, le G7 est un pitoyable G vain...

 

La plus urgente conquête de nos votants en quête de démocratie, c’est de commencer par trouver d’authentiques représentants à élire, puis, d’imposer le pouvoir de leurs élus, car nulle politique digne ne peut émaner de politiciens vivant par procuration d’oligarques n’ayant d’intérêts que privés contre les peuples, intérêts naturellement écocides et géocides qui altèrent la nature et dévorent la planète.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2015

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Actualité, #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :