Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

(Les nationalismes des nouveaux pôles, échec de l’impérialisme des transnationales.)

 

L’un des piliers par lesquels les puissances capitalistes dominent le monde, principal socle de l’impérialisme néocolonial depuis la chute des colonialismes formels, aura été jusqu’à l’avènement du monde multipolaire actuel, le transnationalisme économique imposé par les grandes firmes contrôlant l’économie et la production industrielle de par le monde. L’impérialisme était à peu près simple jusque là, les centrales des compagnies et leurs pays hôtes dictaient leurs lois au reste du monde dans un contexte d’États affaiblis, rendus simples associés ordonnateurs du fonctionnement régional et local des firmes. Ainsi, celui qui a les transnationales les plus riches les plus répandues, les plus économiquement fortes pouvaient monopoliser tous les pouvoirs.

 

L’on comprend vite que le pays des walmart, coca-cola, mac donald, esso et consorts ait d’abord monopolisé quasiment le pouvoir d’État dans les pays de l’ouest pendant toute l’existence de l’union soviétique, pour ensuite imposer son grappin sous la dénomination de néolibéralisme pendant la période du monde unipolaire qui y a succédé. Pour faire bref, disons que les grandes décisions économiques de l’après-guerre : plan Marshall assurant la prépondérances des Usa en Europe, les accords de bretton woods avec - mis à part leurs sinistres retombées institutionnelles que sont le Fmi et la Banque mondiale - leur consécration du dollar étasunien comme valeur d’échange international, auront été pour les compagnies et bourses étasuniennes au nom du transnationalisme économique orchestré par des multinationales.

 

Les nationalismes contre le transnationalisme des firmes.

 

Le monde aujourd’hui revit à l’heure des nationalismes, mais un nationalisme nouveau. En effet, nous ne sommes plus au temps du nationalisme du vingtième siècle avec son bellicisme des pays de l’axe du mal qui bombardaient le monde pour occuper physiquement les états à travers le plus brutal, le plus haïssable des bellicismes. Le temps de cette frénésie géostratégique primaire qui a enfanté le fascisme guerroyant des Mussolini, Hitler ou de Hideki Tojo, est révolu. Aujourd’hui, ce sont les alliances politico-économiques telles celle des Brics, celle récente de la Russie et de la Chine, celle de Shanghai, l’alliance eurasiatique et autres qui, créant un alternative sérieuse au mode économique de l’empire étasunien, fait trembler celui-ci, le rendant de plus en plus agressif, ne respectant même plus les zones tampon vis-à-vis de la Russie dont le nationalisme défie l’ordre impérialiste des Usa et anticipe déjà avec principalement la Chine mais aussi le Brésil, l’Inde, la nouvelle face de l’échiquier des puissances politiques et d’un nouvel ordre économique en gestation visant à renverser des institutions telles le Fmi. 

 

Malgré la force des transnationales, celles mêmes qui sont utilisées pour freiner la Russie par le spectre des sanctions, le monde court à la face fatidique de la multipolarité qui effacera la mainmise planétaire d’un seul empire appuyé par le transnationalisme de ses firmes. Le nationalisme est donc la vraie force des États se constituant dores et déjà puissances incontournables à l’échelle mondiale ou régionale et qui ne peuvent que se renforcer par la mise en commun de certains de leurs intérêts économiques, stratégiques, technologiques et diplomatiques. La puissance économique des multinationales, si elle demeure forte, ne peut plus assurer à elle seule l’effacement et la soumission des l’État des pays émergents, à commencer par la Russie, la Chine et moindrement, le Brésil et l’Inde qui prennent conscience de leur pouvoir, de leur puissance, brandissant une autre forme de transnationalisme de type politique d’État contre le transnationalisme privé des firmes multinationales surtout étasuniennes et occidentales en général.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :