Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

L'être comme fait de la présence, de toute présence, est la condition universelle et sans exclusif de tout ce qui existe sans exception. Par contre, vu les degrés de présence et le fait de la conscience chez certains êtres vivants, nous avons choisi dans ce texte de pointer les niveaux particuliers de la nature des êtres en regard au fait de la conscience humaine comme catégorie d'être que nous désignons par nature métaphysique. Nature dont seul l'être humain est dépositaire parmi les étants matériels de la nature, vu que l'Homme et l'Homme seul a la faculté d'un rapport conscient tant logique que transcendant c'est-à-dire supra-organique à son essence qu'il projette. 

 

Il est au moins trois grandes catégories de natures que portent les êtres: la métaphysique qui est transcendante, la somatique qui est organique et caractérise l’animal et le végétal, le minéral lobjectale dont relèvent les êtres inertes que sont les minéraux et les choses en général. La nature de la chose est celle de sa fin définie par l'usage auquel la voue son fabricant. 

 

La nature organique réfère à l'espèce alors que les minéraux et les choses sont restreints à leur matière inerte sans conscience; Force est de remarquer que même les animaux, dotés d'une conscience en soi comme présence vivante, sont sans rapport transcendant à leur être. La nature métaphysique est précisément cette dimension d'être, qui implique une essence ayant rapport à soi et au fait d’être, interrogatrice du sens et assumant la finalité éprouvée de son existence, bien au-delà du rapport immédiat au monde environnant par la conscience animale. La nature métaphysique est celle d'un sujet qui - par l'attribut de la conscience dont il dispose et par laquelle, précisément, il a le statut de sujet - pose son propre être en objet par le questionnement; c'est donc la nature d'un être sujet-objet. La nature métaphysique est la nature des êtres de conscience supérieure et supramatérielle. Seul un être d’esprit est de nature métaphysique, car l’esprit seul a le niveau de conscience capable de rapport conscient à l’être et au sens.

 

Parmi les êtres perceptibles du monde sensible, l’homme est donc la seule nature métaphysique par sa faculté de projection supra-organique où sa conscience entreprend à appréhender sa propre substance et juge son propre cheminement. Nature métaphysique qui manifeste la transcendance dans rapport à l'être où il éprouve l'appel de son être-ailleurs supérieur. Nature porteuse de sens qui refuse le laisser-aller aux instincts de son être organique et sait, quand elle est humainement bien assumée, dépasser ses pensées indignes et renvoyer les poussées de certaines réactions immédiates jugées pulsionnelles, tout en créant des valeurs par manière de cheminement téléologique vers l’accomplissement de ce qu’elle est. Et, même athée, la nature métaphysique qu’est l’homme élabore une axiologie pour contourner l’animalité de sa dimension organique et exiger le supérieur en lui, qui n’est jamais l’organique mais l’au-delà du somatique! 

 

C’est la nature métaphysique qui orchestre chez l'homme la transcendance du corps par des attributs axiologiques supra-organiques, métaphysiques, attributs spirituels en tant qu'émanant de l'hypostase qu'est l'esprit même si ledit homme refuse toute référence cosmique ou divine à sa démarche.  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :