Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche


 

Sauf défensive, toute violence est immonde, amenuise et abêtit l'humain.


Je suis contre la violence d'où qu'elle vienne et crois qu'elle doive être stoppée douloureusement contre l'agresseur. Je dis que s'opposer à la violence masculine infligée à des femmes, n'a rien de féministe et tient tout simplement du respect de base dû à tout être humain.

Malheureusement, la société qui pérore sur la violence, est elle-même diaboliquement violente, parturiente de comportements violents auxquels elle incite et qu'elle érige en système. La société est violente de toutes sortes: politique, économique, ethnique, verbale et physique, idéelle et corporelle...

Quant à la violence faite aux femmes par des hommes, elle renvoie à la primitive lâcheté du plus fort écrasant le plus petit. De l'imbécile escogriffe musclé et balourd qui ne jure que par son poing, du milicien armé qui massacre le civil, des forces de l'Otan toujours prêtes à bombarder un pays du sud où les puissances impérialistes gouvernant l'Otan, ont elles-mêmes, semé le chaos pour leur géostratégie lugubre... C'est précisément, la face abjecte et sale de la bête répugnante chez l'animal humain qui n'a point évolué au statut de Personne Humaine comme Esprit digne de l'humanité. Je suis contre la violence faite à quiconque qui ne l'a point déclenchée, puisque le droit à la défense et le refus de la lâcheté sont sacrés. Car attention, il y a des femmes qui déclenchent la violence pour mieux se payer une posture victimiste à travers un féminisme mesquin et agressif. En Amérique du nord, des statistiques ont déjà montré que parfois, ce sont les femmes qui battent le plus les hommes, pas l'inverse.

Quant au féminisme, son temps est révolu, nous devons aller vers un humanisme intégral. Car le féminisme est lui-même de la discrimination (quoique positive en faveur des femmes). Le féminisme détruit la ponctualité des rapports entre les genres et attise une mentalité belliqueuse, procédurière et vulgaire chez certaines femmes. Il faut de la justice totale pour les femmes comme pour les hommes. Équité salariale, respect sans équivoque et estime de la différence qui fait de nous hommes et femmes, des êtres qui se recherchent et se partagent dans l'intensité quand nous nous trouvons. Le féminisme nuit à cet appel à l'autre comme instance de complétude.

Vive l'humanisme "intergenre"; et vive l'amour fort entre nous, les seuls deux sexes de l'espèce.

Quant à la non violence souhaitable, elle ne saurait induire le dilemme du sacrifice de soi au profit du violent qui agresse. Car elle se ferait complice de la violence en laissant faire sans coup férir, le violent.

En aucun cas, mon respect de la vie et des droits d’autrui ne m’empêchera de défendre ma vie et mes droits en priorité.

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :