Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

La misologie, cette haine du discours rationnel, est le refus de l’intervention du raisonnement froid et rigoureux face aux faits sociaux, et parmi eux, les monstruosités de l’idéologie dominante des oligarques. C’est une cynique démarche auto-justificatrice de toute société clivée, car les classes dominantes ne peuvent s’imposer qu’en s’essentialisant tout en dénaturant la vérité sociale où elles sont privilégiées, standardisant les mentalités, orchestrant une argutie d’indifférenciation collective pour mieux mener et dominer tous.

 

Toute société de classes, tout système fondé sur l’hégémonie colonialiste ou impérialiste a ses sortes d’eupatrides qui s’évertuent à jeter du discrédit sur la discursivité non contrôlée de leur clan, afin de justifier voire de substantialiser les clivages qui les privilégient. Car en somme, la rationalité officielle a toujours été misologique, cest-à-dire l’art d’enivrer les masses d’une vision psychédélique de l’État, une perception mythique de l’institution sociale. Et, en ce mode d’autoritarisme formatant l’imaginaire collectif et individuel, gare à quiconque pensant en autonomie, contrevient aux codes avoués et celés de la conception étatique. Il sera assigné à la marge.

 

Le desideratum antidiscursif d’un système despotique s’érigeant dieu des réflexes et dispensateur du droit de vivre à partir de la séquestration des biens et ressources communes de l’humanité par les quelques cerbères du mental trônant en seigneurs de la féodalité moderne, n’accepte que les sortes de rites "lectisternes et sellisternes" de ses esclaves et thuriféraires de la nouvelle idolâtrie sociale. 


Le questionnement non aligné - ce géniteur de l’intellection non manipulée des faits sociaux par delà leur phénomène, là où les problématiques s’enracinent avant de pouvoir dévoiler la nature et les faces cachées des choses, ou être manipulées selon les lieux communs du faire institutionnel - est pourtant plus qu’un devoir, une planche de salut pour un monde axiologiquement naufragé.


Le combat des peuples n’étant presque plus militaire, mais davantage politique, diplomatique, idéel, idéologique et économique, toutes les ressources livresques et non livresques c’est-à-dire imaginatives, inventives, créatives doivent être mises à contribution par les nouveaux amis et militants de la liberté dans la quête de libération des majorités structurellement asservies, voire souvent réifiées en leurs couches les plus vulnérables et égrugées.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :