Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

 

L'orgueil de notre nature nous garde de la trahir, la galvauder. C’est l’un des piliers fondamentaux de la dignité et du prestige véritable loin des faux-semblants de grandeur propres aux gesticulateurs de la politicaillerie et des simulacres d’arrogance des prédateurs institutionnels et de leurs larbins.

La seule grandeur d’un homme, c’est d’être un conquérant d’humanité, un bâtisseur inlassable de sa Personne par delà l’individuation phylétique. La grandeur vraie est allergique à la mégalomanie et à l'ostentation, elle est manifestation naturelle d'une conscience avertie se construisant dans les valeurs spirituelles, intellectuelles et morales sans se laisser mener par le mode de vie dominant qui moule les monstres conditionnant ce monde dont ils font la géhenne qu'il est.

 

Qu’est-ce qui fait un grand homme? Quel levier propulse l’être humain dans la noblesse personnelle qui n’a rien à voir avec les ignominieux et mufles que l’héritage de titres rend « aristo » par le sang? Car l’aristocratie vient à tout le moins en occident de l’ignoble horde des crapules qui ont envoyé piller le monde par la colonisation et leurs bandits dont ils se débarrassaient, portant ainsi plusieurs coups en un seul temps. Non, ce ne sont pas les banals rois et reines fils de grands criminels et profiteurs de tous les privilèges parasitaires de leurs aïeuls, qui peuvent se prévaloir du statut d’esprits nobles. D’ailleurs leur niaise prestance ne subsiste que par la bêtise essentialiste des foules et des maniérés, des complexés qui croient à une essence supérieure du sang de ceux qui les gouvernent dans la croyance farfelue à une valeur de l’aristocrate, le plus bête des statuts politiques qui soit! Mais hélas, tant de nabots espèrent être faits nobles par de vieux rois et reines anachroniques, avant de mourir!

 

Chose de toutes les appétences justes et dignes mais aussi de tous les délires et déviances, la grandeur, l’élévation, est un point de mire pour l’être humain, une attraction majeure de toutes les démarches humaines. Question embarrassante mais essentielle pour la projection de soi dans l’action au jour le jour. La réponse qui en vient, est fondamentale, en tant qu’elle conditionne toute la perspective personnelle, la manière de gérer l’être et les occurrences, les conjonctures et le pérenne. Le grand homme peut être tout autant public qu’inconnu, ce ne sont ni la foule qui suit un homme, ni les structures qu’il a à sa disposition, qui en font un être noble. Naturellement la grandeur est plurielle, on peut être un grand savant, un grand inventeur, un grand intello-type du système social sans jamais être un homme… C’est d’abord dans son domaine d’expression et d’action que l’on va manifester une grandeur par l’interaction aux choses et aux hommes.

 

Sois bâtisseur de toi, d’abord dans l’intimité de ton être spirituel, et ose manifester ta foi en ton humanité loin des automatismes programmés et convenances serviles de la mécanique sociale, en vivant envers et contre l’ordre dominant, les valeurs piétinées par la horde des serfs de l’apparence, ombres biologiques de l’automation, humains seulement par l’organique. Si tu arrives à résister ainsi en vivant la vérité de l’homme loin des facticités couvertes d’apparat par les multitudes; si tu refuses toute jouissance au détriment d'autrui, quitte à vivre dans la marge toute ta vie sans jamais te salir par les institutions qui utilisent les humains et font mine de leur vouloir du bien; si tu peux mépriser la réussite sociale lorsqu'elle signifie, nier ta spiritualité et ta conviction; si tu vis tes bonnes convictions en sachant que la vie du véritable grand homme est un "convictisme", c'est-à-dire une vie de convictions fortes et constamment éclairées, une fidélité à ses convictions justes qu'il n'abandonne jamais par couardise ou snobisme déterminé selon les manipulateurs puissants des structures sociales, alors et alors seulement, tu pourras dire Je suis un Être Humain dans la grandeur. 

 

Le grand homme, par cohérence avec sa stature, conspue l'intumescence du faraud corrompu qui dénature l'authentique orgueil de la dignité par le délire des grandeurs, cet espace de tous les crimes: de la flagornerie à la duplicité; de la prostitution d'esprit et de corps jusqu'à l'instrumentalisation du nom de DIEU ou de la justice pour exploiter autrui et régner à ses dépens.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0