Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 
 

 

             
            L’HUMANISTE
 
Le drame du pragmatisme, est qu’il perçoit l’homme au prisme du rentable et de l’utile. Pour lui, le rentable est le seul schème de valeur parce qu’il apporte le profit. Et le pragmatique radical appelle cela de l’efficacité et de l’accomplissement. Le pragmatique vit donc la superstition du profit, cette "réussite" qui, pour lui, détermine le sens de l’être et le prix d’une vie humaine toujours banale et pécuniaire au regard obscur de la cécité vénale, la cupidité chrématistique de votre utilitarisme matérialiste! 
 
           LE PRAGMATIQUE
 
Oui, je suis ainsi, parce qu’il est indécent et indélicat de bloquer la grandeur et les possibles de l’homme par la conscience-juge et les présomptions morales qui empêchent l’accumulation et la production des biens. Il faut user de l’homme pour qu’il produise la richesse s’il n’a pas assez de richesse à investir.
 
         L’HUMANISTE 
 
Apprenez à être riche de votre être, votre valeur est humaine et non marchande.
Allez, soyez homme avant d’être riche avant d’être grand!
L’homme, centre de valeurs, a Valeur d'être et de substance avant de relever de la mécanique sociale avec sa horde des foules et des choses, lhomme est essence avant d’être du troupeau; la grandeur sans valeur humaine n’est qu’aberration d’égarés, contresens d’ombres errantes, pépinière de monstres prédateurs.
        
        LE PRAGMATIQUE
 
Pour voir le sommet, il faut cracher sur les fleurs stériles des valeurs abstraites, conspuer les finesses fragiles de la morale. La justice du fonceur déroute les juges et les préceptes, renverse la factice prestance des moralistes!
 
        L’HUMANISTE
 
Vous appelez fonceur l’opportuniste dans sa reptation, sa vilenie! Vous vous payez de propos, de gestes et de sémantique inconséquente! C’est pourquoi par l’action-charnier, l’opportunisme grivois qui sévit en votre monde, l’homme est traîné aux gémonies des envers aux enfers contre-nature des vices dénaturants de son être aux moules du faux jugement!
 
Devenir effaçant, annihilant au pilori du monde et des engeances adulées! La dénaturation déshumanisante est désormais la règle des ombres baroques de nos surhommes sans substance! Hélas! Notre société a conduit l’homme si bas dans ses bas-fonds de non sens que la plupart se définissent par le travail, voire pire, se réduisent essentialistement à leur emploi, leur fonction contingente dans des institutions du social qui les feraient humains, les propulseraient à une je ne sais quoi d’essence et d’"humanité", tellement ils sont misérablement néant en eux-mêmes! Le constat du vide et de ses béances définitionnelles du soi perdu des individus incapables de la moindre humanité, est sans doute la pire des déceptions pour quiconque observe nos soi disant homo sapiens en action comme damnés en enfer, l’enfer des envers de la déchéance totale! 
 
 
         LE PRAGMATIQUE
 
Vous avez dit enfer, si, je suis en enfer, mais j’ai du bonheur, car la pureté sans bonheur n’est qu’horreur de vie. Vaut mieux un bonheur mollasse et inconscient que mille puretés, mille morales ennuyeuses qui font souffrir!
 
         L’HUMANISTE
 
Le bonheur! Ah! Vous expectorez des vocables comme un glaviot lancé en l’air qui vous retombe en vous maculant le visage! Être heureux en étant factice, en s’enivrant de faussetés pour ne pas voir le mal que l’on fait et se fait, est le propre des drogués de l’extraversion excessive et excentrique d’une société d’ostentations. Ah! Symbolique conjuration, évitement du visage sali par une multitude de masques bricolés pour ne pas vous regarder et surtout ne pas vous voir dans la hideur crue de votre face nue! Vous brisez les miroirs, pourfendez les fonds spéculaires et vous vous croyez iconoclaste! 
 
Iconocide, tueur de l’image humaine êtes-vous, dissimulant votre pauvre être patibulaire sans substance, vidé de toute conscience de votre humanité à vivre. Une vacuité que vous dissimulez à vous-même sous les apparats de la fortune, la vaine, sinistre arrogance de l’influence. Influence infecte et infâme que vous procurent la malice avaricieuse et l’utilisation froide d’autrui, vous qui vous prostituez et vous faites utiliser tout en prostituant et utilisant ceux qui tombent sous votre férule!
 
Iconocide, tueur de votre propre image, terrifié par votre visage maculé d’insignifiance sale, cette tronche méchante et peu enviable dont vous fuyez l’horreur au reflet, est bien la vôtre! 
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
 

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0