Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche
 
 
Tout ce qui nous prive du contrôle de nous-mêmes, est faiblesse. De cela, nous comprenons alors qu’innombrables et immanquables sont les faiblesses individuelles et collectives des humains. La faiblesse est donc inhérente à notre nature même si elle n’en est pas l’essence. C’est la capacité de gérer leurs propres faiblesses qui distingue le juste du damné, l’homme appréciable de la répugnante crapule voire du dangereux criminel.
 
La lutte à nos faiblesses identifiées est en fait un des traits majeurs de notre perfectibilité. C’est une vertu des esprits puissants et humbles dans leur puissance. Notre souveraineté de sujet agissant, réside en l’exercice de notre volonté d’éveil conscientiel face à la poussée des tendances néfastes que nous devons tantôt canaliser tantôt transcender tout en éludant les pièges du refoulement et de l’assouvissement. Hors de cela, c’est l’asservissement comportemental par le déchaînement des faiblesses de tous ordres. Car sans cesse, le chevauchement de l’esprit et de l’animal en nous, nous partage entre l’élévation spirituelle et les bas-fonds du charnel psychologique.  
 
Il est des faiblesses caractérielles et des faiblesses réactives. Les faiblesses caractérielles sont intrinsèques et constituent ce que l’homme peut et doit dépasser par le refus du laisser-aller qui consiste à transcender les pulsions et les transformer en forces créatrices et puissances de production intellectuelle ou artistique.
 
Les faiblesses réactives sont des vices manifestés par des individus dans les interactions sociales. Des maux qui émergent dans le relationnel, faisant de leurs porteurs, des consciences viciées au comportement crapuleux. Par exemple, un homme peut être en sa vie privée, bénin et inoffensif mais une fois au pouvoir sur autrui, soit en structure administrative ou en relation publique, agir en impassible et cruel exécutant, en vil manipulateur, en ignoble larbin flagorneur des puissants par complexe d’infériorité sociale et par servilité mentale.
 
L’être humain peut réduire consciemment et sciemment le champ d’incontrôle et ainsi dominer ce qui le rend faible en latence mais nul n’échappe aux faiblesses s’il ne connaît les conditions situationnelles catalyseuses et déclencheuses des passages à l’acte de pulsions ou de tentations qui l’asservissent et subjuguent sa volonté. L’homme est volonté et vulnérabilité, son tact à éviter les conditions de sa vulnérabilité pulsionnelle et tentationnelle, est le principal pouvoir qu’il puisse se donner à lui-même. Là, il est question d’apprendre à identifier ses faiblesses et à ne pas crâner devant ses propres manques.  La fuite, le refus des situations favorables à la manifestation de nos faiblesses, est gage de victoire. Car une faiblesse abandonnée à son sommeil et à quoi, l’on refuse l’occasion, n’est plus un mal. Elle reste faiblesse mais ne parvient pas au stade de mal. 
 
 
Il est un autre aspect parmi les faiblesses réactives, ce sont des réactions face à des conditions existentielles ou des circonstances imprévues qui nous dépassent et nous désarment devant le mal, le danger. Ce sont des cas de graves tensions que l’exercice de la foi et de la maîtrise de soi permet d’abréger quand ils surviennent. Encore une fois, nul n’est au-dessus des faces susmentionnées du même abîme de la faiblesse tant caractérielle que réactive que chaque homme, dans sa condition singulière, a à vivre et à gérer. 
 
Refuser l’expression de nos faiblesses, se relever en cas de chute et recommencer à Refuser les occasions de déferlement de nos faiblesses, nous fortifier de prière et de méditation et de toutes formes de transcendance mentale, sans cesser de nous estimer à cause des chutes… Ensuite, adopter toutefois la fermeté sans complaisance logique ni morale dans notre jugement de nous-mêmes, voilà le début de la victoire sur les maux dans un monde malade et contaminateur, où la nature humaine doit constamment affirmer sa liberté face aux maux qui le sollicitent pour déferler à travers lui. 
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0