Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 

 

La réalité humaine étant réelle et imaginaire selon tous les constats analytiques, les légendes et les mythes comme l’action politique et l’ordre économique hypostasiés en elle, alimentent donc ladite réalité au point d’en être les pierres de construction, les briques bâtisseuses.  

L’imaginaire est constitué des mythes des sociétés humaines voire de certains regroupements de sociétés se partageant les mêmes mythes. L’imaginaire n’est jamais sans impact dans la réalité des sociétés et leur identité culturelle. L’imaginaire est la part non réelle du fonds culturel des sociétés, le non réel de la réalité humaine collective. L’imaginaire est puissamment inscrit dans les réflexes collectifs et forme une esquisse en creux où nombre de faits (pensées et actions) de la réalité viennent s’imbriquer en relief.

Le fictif reste au stade individuel, se manifeste par le puisage dans le réel ou l’imaginaire pour signifier la réalité humaine perçue et sentie par l’artiste. Le fictif est avant tout, la part de la lubie d’une conscience artistique s’emparant des évènements et breloques de l’imaginaire et du réel. Nous devons aussi associer au fictif, toutes activités dabstraction-concrétisation de l’imagination gérée par lentendement, car c’est de limagination que procèdent la découverte, linvention et la création. Ce qui fait du fictif un espace encomiastique du génie humain par lexpression forte de lintelligence

L’imaginaire est d’ordre anthropocosmologique ou ethnopatriotique. C’est un référentiel pour le peuple ou le groupe alors que le fictif est expression d’une conscience sous les affects de la réalité par un ou plusieurs repères du réel et de l’imaginaire que strie son idiosyncrasie qui la rend dans la représentation qu’elle en fait. Le fictif est donc eccéité de la sensibilité heuristique, inventrice, créatrice dun individu. 

Imaginaire et Révélation… 

Certains grands mythes mystiques sont devenus universels comme éléments de perception de la condition de l’humanité. Et même, en spiritualité, les grands mythes de la création et des fins dernières de l’homme voire du monde, se sont imposés pour devenir part du référentiel humain dans la quête de sens métaphysique des hommes. En cette occurrence mythologique, très sots ceux qui n’y voient que le mythique. Car le mythologique émanant de grands mythes anthropocosmologiques comme celui du premier homme (Adam), de sa chute et de sa réhabilitation offerte et à prendre, sont en fait des modes de communication révélationnelle pour signifier par delà la lettre (le littéral et le littéraire), la vérité de la généalogie non génétique, non organique de l’humain supra-animal, de son eschaton possible et des voies de cette finalité, cette vocation non somatique.

L’imaginaire mythologique demeure un ciel de référence pour la conscience humaine sans quoi, toute la réalité n’eût été que vilenie mécanique, gesticulation machinale de l’animal humain fatalement assigné à l'indépassable illusion de la morne réalité.

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0