Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche
 
 
 
L’abeille conversant avec la mule, évoque la stérilité de son interlocutrice:  
 
- Mule, pourquoi  faut-il qu’il y ait parmi les multiples formes de la vie, des êtres qui évitent de répondre à la vie, refusent de la fructifier?  
 
- C’est que, répond la mule, sur terre et parmi les foules, la poussière et les mouches, jouant de leur fécondité factice et féroce, sont les plus prolifiques! Je crains donc de leur ressembler!
 
- C’est vrai, admet l’abeille, toutefois, poursuit-elle, le devoir de tout vivant,  est d’engendrer de beaux enfants sains et viables, d’en prendre soin avec minutie, de les faire sublimes de splendeur comme le musicien qui écrit une symphonie, comme l’œuvre emblématique d’un artiste. 
 
- Abeille, abeille, je te suis, dit l’ongulé! Je cesserai d’être mule pour être semblable aux cieux qui pondent chaque soir leurs étoiles en se foutant des yeux chassieux et sales qui les regardent de travers, sans pouvoir en contempler l’éclat. Abeille, comme toi qui distilles ton miel pour les bouches saines comme pour les mufles; tu oublies les malades d’agueusie de toute sorte et tu continues ton œuvre en contribution souveraine à la croissance des enfants, la fortification des grands que tu sustentes! Ton miel, abeille, est nutriment à qui veut et sait s’en nourrir, s’en délecter…  
 
- Et, conclut le prodigue insecte prodige et pédagogue par ses leçons, qu’importe les aigris cracheurs, les dénigreurs méchants, les diffamateurs idiots! Toi, va, crée, invente, découvre selon tes dons, mais accouche de ta fécondité, sois fertile de ton être car c’est ta gloire, ta part de rayons et de ciel, ajoutée aux constellations célestes lorsque tombe la nuit sur la terre.  S’il y a une multitude qui ferme l’oeil par mauvaise foi, si sévissent des daltoniens et malvoyants volontaires qui déforment pour eux-mêmes les clartés que tu émets, tu auras quand même, bien joué ton rôle sur la scène de l’être. 
 
- Tu m’as changée, dit la mule. Je viens d’apprendre de toi que l’on choisit son espèce! Je ne serai plus jamais mule, je me ferai être humain, dorénavant, car c’est par excellence, l’espèce agissante en ce monde. Je sais maintenant qu’il me faille agir et me manifester par l’action souveraine qui n’est ni passive ni dictée.
 
Ah! L’action, inéluctable manifestation de chacun! Inévitable trait de toute présence humaine! Et, métamorphosée en homme par l’action choisie, j’agirai selon ma volition et mon choix, je serai libre et juste, cultivant des fruits pour la cime et la lumière, aussi modestes que puissent être les limites de ma contribution. Homme, je gravirai les échelons de ma nature spirituelle en tous ses possibles ici-bas, je graverai mon humble marque sur la terre et l’humanité, soulignerai ma présence, ma gratitude à la vie et à son Créateur.
 
Agir libre et vrai pour le bien, sans être agi, me semble une royauté de l'homme vrai quand il apparaît, selon mon observation de cette belle espèce! 
 
Qu’importe les déviés déviants qui suivent compulsivement le vent de leurs propres torsions et qui voudraient en balayer l’univers de contorsions! Peu, désormais, me chaut le souffle fétide qu’exhale la gueule putride des cohues crochues et des reptiles qui feignent d’être sur pieds. Qu’importe les gastéropodes qui abhorrent la station verticale, cette posture inconnue de leur espèce, impossible à leur nature!    
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :