Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

L’une des plus sûres et classiques méthodes des criminels politiques de tous les temps, est de se faire passer comme justiciers et amis de l’humanité, tout en en profitant pour accuser et criminaliser leurs ennemis ou mal-aimés qu’ils admonestent en s'octroyant toutes les vertus qui, en leur rhétorique moralisatrice, les rendent si meilleurs et tellement différents de leurs accusés. Car pour s’ériger moralisateurs saints et justes, les scélérats du pouvoir doivent sattribuer une autohagiographie où, d’un côté, ils se font prendre comme à la fois, fils et père protecteur du peuple; et de l’autre, étayent un désaveu exclusif sélectif des criminels réels et imaginaires, ipso facto désignés et stigmatisés comme seuls monstres de l'Histoire. Seules crapules tueuses à bannir voire à détruire selon la pureté du saint ordre en cours et de ses chefs sacrés…

 

Le verbiage ressassé et l’incommensurable glaviot régurgité sur les déviances criminelles des dictateurs passés ou attardés à travers les grands médias officiels et commerciaux, n’est que défouloir et vitrine idéologique pour des monstres actuels tout autant cruels et impitoyables, qui assouvissent leur malfaisance « démocratique », dans la plus monstrueuse des inhumanités. Les idéologues actuels radotent tellement dans leur surenchère de blâme des horribles méchants du passé, qu’il faille constater que c'est pour oublier et faire oublier leur propre monstruosité « démocratique » que les détenteurs des structures du pouvoir mondial contemporain, se paient leur service!

 

Des monstres de la société tératogène d’aujourd’hui tancent les monstres bellicistes, génocidaires du passé pour se blanchir au présent. Quelle belle manière de mimer une virginité éthérée pour un monde d’insanités! Mais qu’est-ce qu’une démocratie dans la paix, si elle est meurtrière, entraînant des milliards de sacrifiés économiques, des centaines de millions de torturés de la faim sciemment affamés par l’économie dominante? Si elle provoque l’effacement de dizaines de millions d’enfants et d’adultes mourant de maladies soignables et curables, de millions de travailleurs souffrant quotidiennement de vrais garrottages au travail? Si elle écrase des milliards de rudes travailleurs lumpénisés, trompant la misère par des salaires symboliques pour de laborieuses activités dégradantes et dangereuses de leur santé et de leur personne? Si elle dénature des millions d’êtres humains instrumentalisés, réifiés prostitués divers par le système socioéconomique, tout en envoyant des soldats du mal pour jeter des bombes à uranium appauvri comme jadis à l’agent orange sur des populations civiles, sans omettre la nouvelle mode des drones sicaires massacrant des individus innocents dans leur quêtes d’ennemis fictifs ou vrais du système, avec la justification d’une meute de journalistes désinformateurs professionnels?

 

Une paix faite guerre à intensité variable - disettes, austérités, insécurités, inflations, interventions armées ou onusiennes en pays périphériques - n’a rien à envier aux conflagrations mondiales du vingtième siècle, quant à ses résultats et implications en coût et tribut humains payés au pied du trône de quelques oligarques. Du fascisme autocratique au financiarisme ploutocratique, les ignominies meurtrières sont restées pareilles quant à leur inhumanité. Féroces et implacables contre l’homme et les peuples. 

   

Les monstres économiques et politiques d'aujourd'hui, sachant qu'on ne domine pas le monde par la guerre mondiale mais par la séquestration de l'économie via la Finance planétarisée de la Banque Mondiale, du Fmi, de la Réserve Fédérale et d’autres banques privées, en imposant ses diktats, créent toute une kyrielle de souffrances dont l’atrocité efficace, n’est pas moins tueuse que celles des Hitler, Mussolini et Staline. Le nombre d'enfants morts de faim par minute, les maladies évitables avec un peu plus de décence matérielle, les pathologies induites par le rythme infernal du travail, les ostracismes, les expatriations, les maux industriels comme de multiples formes de cancers venus du chimique, des pesticides et de la manipulation génétique, tout cela pour la maximisation du profit, ne sont pas moins mortels que les horreurs nazies, fascistes ou staliniennes...

 

Que le monde contemporain avec ses médias mainstream, pour être en congruence avec sa passion de démocratie et de justice contre l'indécence et le totalitarisme, s'occupe des hécatombes actuelles diluées et taciturnes à enrayer, plutôt que de ventiler les plaies et les mouches du passé, en s'évadant du présent par des critiques d'une histoire qui ne saurait revenir tel qu'elle fut!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0