Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Toute liberté, tout pouvoir qui doit écraser autrui pour se convaincre de sa propre vérité, est esclave d'un inconfort ontologique, prisonnier de son propre doute existentiel, et donc factice et inessentiel.

 

L'émancipation est la faculté métaphysique et morale de l'Esprit libre, qui fonctionne comme veilleur et juge rappelant en toute circonstance à l'Homme libre, les ascèses de respect de la liberté de soi comme de celle d'autrui, en enrayant implacablement tout ce qui asservit. Car asservir l'autre, dénature ma liberté dont la prestance souveraine se fragilise. L'émancipation est aussi imposition sans négociation ni cession de mes prérogatives d'Homme libre.

 

Esprit enchaîné que l’esclave parvenu à chasser le maître, sans s'émanciper de la logique même de l'esclavage. Car à moins d'un patient travail d'exorcisme, l'esclave déchaîné ne peut se faire à l’idée de la liberté, pour se sentir digne et apprendre à s’estimer. Alors l’esclave resté asservi en esprit, hanté des démons putréfiés de l'esclavagisme, ne sait que remplacer le maître vaincu ou passé, en devenant à son tour esclavagiste et féroce... Blessure dévorante et agressante que la libération extérieure qui n’a point extirpé les meurtrissures intérieures du traumatisé pour libérer son être global!

 

Traumatisme historique qui voit la libération extérieure devenir liberticide pour les victimes du traumatisé. Lorsqu'ils sont mal guéris des horreurs subies, les grands traumatisés du passé sont tous des agressifs méchants et mesquins qui aiment à rendre précisément l’innocent coupable, pour en faire l’exutoire cathartique d’un besoin de revanche sur leur histoire. Ainsi, les histrions de la liberté factice se donnent en spectacle de leur misère mentale à travers le misérabilisme de leur comportement sur la scène des situations de la vie.

 

L'avarice des milliardaires vénaux et ploutocrates qui doivent amasser compulsivement les biens communs de l'humanité réduits en monnaies et titres, n'est qu'une faible émanation de l'intériorité sombre et cacochyme de ces prédateurs cravatés, malades de leur vacuité de substance et qui voudraient à force d'accumulation et d'asservissement de leurs semblables se proclamer une essence surhumaine, une espèce dans l'espèce. On ne cherche pas tant à se montrer supérieur en corrompant États et gouvernements, en écrasant quasiment tous, sans s'être senti au préalable inférieur moins que rien, sans un rapport de lugubre incertitude, de souffrance et de béance à soi, où l'on se doit de cautériser compulsivement ses plaies par la méchanceté et l'horreur contre quasiment tous! Le noirisme émotif et idiot de ces mélanodermes au pouvoir, qui lèchent la botte des colons tout en proférant un balourd et verbal racisme antiblanc, réduisant ce qui est idéologique à la couleur parce qu’incapables et indignes de mener le combat anti-impérialiste avec les amis de toutes les ethnies combattant pour la libération de tous. L'acharnement du métis coloriste ou mulatriste qui constitue une véritable négraille basanée pétrie de préjugés ex coloniaux parce qu'asticoté de ses origines et obnubilé par la haine de soi, qu'il déverse sur les nuances mélaniques plus foncées qu'il hait. Le petit-bourgeoisisme singeant le bourgeoisisme, comme le parvenu de la plèbe qui méprise et maltraite ses semblables d’origine tout en se liant à l’extrême droite pour flatter les classes dominantes. Le blanc inculte et vide, obsédé qui se console des vielles breloques du racisme au nom d’une hypothétique race créée de toute pièce pour des retardés ignares, sans valeurs où s’accrocher. Le sionisme immonde qui rudoie le palestinien par toutes sortes de sauvageries. La stupide arrogance de la femme du peuple professionnelle et aisée pour cacher sa provenance des quartiers mal famés. La lumpen bourgeoisie au pouvoir économique dans des pays arriérés, qui joue les ségrégationnistes des bas-fonds. Le métèque d'épiderme plus ou moins pâle, haut fonctionnaire en Europe ou en Amérique, tellement aliéné et assimilé à l'ethno-sociocentrisme institutionnel de l'occident, qu'il appuie l'hégémonie occidentale et les cruautés de l’Otan contre les siens. Toutes les crapules du sud et de la périphérie qui pillent leurs propres pays avec leur infecte coterie, dans le népotisme et l'obscurantisme les plus révoltants, et qui se disculpent en accusant l'occident impérialiste pour faire diversion, eux encore plus rétrogrades et délétères que les colonialistes! Le juriste du sud - mis à la tête d'institutions hégémoniques du nord comme la Cpi, ce carcan punitif pour exercer la répressive injustice occidentale, et qui ne cite jamais à comparaître, les grands criminels occidentaux de guerre ou contre l'humanité, tout en condamnant à de lourdes peines les coupables désignés par le même occident - qui accepte de jouer le jeu malsain des monstres et bourreaux de ses congénères...

 

Tous ces acteurs de l'ordre du monde, sont les prototypes de la civilisation du mensonge et de l'asservissement, parmi les plus ignobles, les plus grimaçants parangons de l'excès de forme pour masquer un esclavage larvé et inavoué, une servilité inavouable et agressante malgré l'apparente et évidente grandeur, malgré la fierté controuvée voire maniérée du positionnement social dans les sphères du pouvoir.  

 

En fait, les miséreux de la fausse liberté sont maîtres dans l'art macabre du bourreau-flatteur: bourreaux avec les innocents qu'ils jugent inférieurs dans leur mental intoxiqué de hiérarchisation débile des humains; flatteurs envers les supérieurs prétendus qui les ont toujours humiliés ou dont la simple présence, les renvoie à leur petitesse pathologique de complexés! 

 

La liberté est de ces rares entités si pures, si extrêmes, qu'elle entraîne ipso facto chez son Homme, une révulsion répulsive contre toute fausseté, toute simulation; qu’elle révèle son absence par l’artificialité des gestes agressifs ou hyperactifs dont on voit immédiatement leur singerie chez l’asservi zélateur! 

 

CAMILLE  LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0