Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

L’être humain, vit deux schèmes axiologiques radicalement opposés que sont le pondérable et l’impondérable. Il est donc clair que deux grandes dimensions déontiques empreignent la logique même de l’action humaine : le champ du matériel, cet extrinsèque nombré ou quantitatif, qui s’épuise par l’usage; le champ de  la valeur, domaine de l’intrinsèque qualitatif, qui croît et se renforce lorsqu’elle se donne et se dépense.

 

Seuls les facultés et pouvoirs spirituels et intellectuels, ces dimensions qui se déploient dans et par le schème mental, sont inépuisables. Seules les choses impondérables de l’esprit, croissent par l’usage. Mais attention, l’esprit est soit bon soit monstrueux. Ainsi, les intrinsèques du malin, ces sentiments et manières d’être qui caractérisent la malignité diabolique (terme kantien ici approprié) de la plupart des hommes, grandissent aussi et se multiplient quand ils sont exprimés et mis en acte. La haine, la mesquinerie, l’arrogance dénaturante de l’orgueil authentique, l’autoritarisme, l’égoïsme sont ces démonismes qui empuantissent la nature humaine et le monde humain jusqu’à en faire l’enfer que l’on voit au jour le jour dans les actualités diverses des sociétés soi disant humaines.

 

Le comportement est l’expression des affects et sentiments qui croissent aux dépens de ceux qui les cultivent sans s’en rendre compte, au rythme de leur mise en acte, incité par l’idéologie comme une seconde nature au quotidien. D’où, cette société insane qui salit et torture chacun par le biais de chacun dans le plus ignoble, le plus pernicieux des cercles vicieux qui soit : celui du comportement humain où l’individu, caché dans ses ténèbres érigées en système dit société, dévore son semblable ayant appris à être le bourreau de l’autre qui doit lui servir de marchepied pour sa réussite dans la culture de performance et de compétition où tous les mauvais coups sont permis.

 

Quête de faux absolu, déchéance de l’élévation authentique.

 

Toutes les dérives du succès social tiennent en partie des faux absolus prônés par nos prêcheurs de carcan des structures de la reproduction sociale. Ces absolus d’écrasement d’autrui pour le triomphe de l’ego mesquin à travers le plus vil des matérialismes et idéologie de classe.

 

Il faut vivre l'absolu comme un point de mire de la perfectibilité humaine. L'absolu ne devient méchant ou malheureux que si nous le prenions en statique c'est à dire, chose à posséder alors qu'il est dynamique et horizon insaisissable qui n'existe que pour nous appeler à la marche méliorative permanente de nous-mêmes. L'absolu intelligé en son essence, c'est le Sommet, la Perfection, l'Horizon fugace au fur et à mesure qu'on marche vers lui, au fur et mesure qu'on s'en approche! Il ne peut être que spirituel, moral et intellectuel, sans compétition parce que hors du champ malsain de la compétitivité sociale et matérielle. Parce que lieu de l’édification profonde et intrinsèque de l’Homme.

 

Toutefois, les absolus sont tous relatifs car circonscrits en leur domaine: l’absolu de l’amour, l’absolu du plaisir, l’absolu du savoir… Le seul Absolu non relatif, c’est Dieu.

 

Le Rêve-action (rêve téléologique) s'opposant au rêve-songe et à l'onirisme, est projection sur les possibles de l'immensité inimaginable du pouvoir spirituel, intellectuel voire social de l'homme. Le rêve est Ontologique, en tant qu'il conquiert et accomplit la vocation de l'homme individuel à l'Éternité. Le rêve est social parce qu'il permet à la collectivité d'exploiter les idées que le rêveur dans sa projection, émet et propose pour la construction du nouveau.

 

Comme je l'ai écrit ailleurs: le rêve que tu fais, est bien l'homme que tu es, et tout s'y joue par le protagoniste créateur de mondes et d'univers qu'est la conscience agissante!

 

L’homme libéré doit parvenir au stade d’Esprit accompli où il dépassera, jusqu'à l'horrification, la démence matérialiste du monde qui consiste à chercher l’être par l’avoir, la substance dans l’apparat morne des apparences.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0