Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Dans le Christianisme, l’expérience spirituelle et la révélation scripturale nous donnent à saisir trois grands schèmes de volontés divines: 1) la volonté décisionnelle ou gnomique de Dieu; 2) la volonté permissive, celle du plan divin dans le temps kairos de Dieu; 3) la volonté prescriptive ou morale de Dieu.

 

La volonté décisionnelle de Dieu se reconnaît essentiellement quand Dieu crée. Ainsi, la Création qui, pour le croyant, est une initiative souveraine de Dieu, est la marque la plus achevée de caractère décisif absolu de la volonté divine. La volonté décisionnelle intervient également quand Dieu agit aussi pour sauver ou châtier comme à l’exode lorsqu’il opéra par Moïse pour sortir le peuple de l’esclavage égyptien, ou à Sodome et Gomorrhe, lorsqu’il détruisit les abominables. Par ailleurs, chaque croyant peut, dans sa vie, être témoin de la volonté décisionnelle et gnomique de Dieu, en tant que celui-ci intervient en toutes circonstances pour imposer la protection et la délivrance des siens.

 

La volonté permissive de Dieu est kairologique dans l’ici-bas, c’est une volonté qui s’exprime selon le plan divin. Volonté du Dieu planificateur du temps où tout le mal sévissant ici-bas doit être perçu comme faisant partie de la permissivité divine qui permet le conflit du bien et du mal pour la conquête de la rédemption qui est l’accomplissement spirituel. Volonté permettant le mal, jusqu’à l’eschaton, la fin des temps et de l'histoire du monde tel qu'il est connu, en vue de la réalisation possible du salut de chacun. La permissivité n’est donc ni méchanceté divine ni oisiveté telle qu’exprimée dans la vision du "deus otiossus", mais chance donnée à l’humanité et à chaque humain d'être dans la course à la félicité éternelle; opportunité de dépasser le monde, de transcender la chair et le sang pour manifester l’excellence du bien qui est dans l’esprit et ainsi manifester la face de Dieu dont il est à l’image. L’idée d’un plan divin enraye donc l’aporie que constituerait la coexistence d’un Dieu à la fois Toute-Bonté et Toute-Puissance avec le mal dans le monde. Force est de remarquer que le mal existe en double contexte dialectique de l'homme: contexte de condition, l'épreuve de la souffrance en ce monde; contexte du choix moral dans l'action et la réaction où Dieu laisse agir le malin selon certaines limites que celui-ci ne saurait dépasser, afin de permettre à chaque humain de manifester son stade de conscience comme méritant ou déméritant; car c’est pour la manifestation de la nature spirituelle de l’homme comme accomplie ou déchue sur terre que d’une part, la souffrance, et d’autre part, l’antagonisme moral du bien et du mal, sont sur terre.

 

La volonté morale de Dieu s’édicte dans ses commandements, sa loi qu’il laisse au choix de la liberté de l’homme. C’est la sorte de volonté divine qui dépend du bon vouloir des hommes de dire oui ou non à Dieu, de croire ou de ne pas croire; de faire le bien ou de choisir le mal. Le paradoxe de la volonté morale est qu’elle est obligation sans être coercition. Ainsi, les conséquences des choix humains devront bel et bien être assumées par l’homme qui aura manifesté sa volonté en choisissant d’obéir ou non aux prescriptions divines.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2015

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :