Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche


 

L’homme est un être de sentiment et d’intention, il ne peut être jugé que par ces deux motivations de laction, véritables mesures du caractère et de l’état de conscience manifestés dans l’agir humain.

 

Dans l’analyse d’un acte posé par un individu ou un groupe, l’intention que traduit la préméditation, est un repère fondamental pour le jugement moral des protagonistes accusés ou non. Un autre paramètre déterminera le sens logique de l’acte perpétré, c’est le sentiment qui, quant à lui, va mettre en lumière le conçu mental tant général que circonstanciel de l’agissant, qu’est l’homme - être de pensée et d’action - dans la modalité tant de principe que de manière de son agir courant (comportement coutumier) et dans l’acte ou les actes spécifique(s) à interpréter et juger.

 

L’action (qu’ici nous ne distinguons ni ne détachons de la pensée et de la parole qui sont l’une et l’autre de l’action à part entière) est la manifestation la plus expressive de la vérité mentale et existentielle de l’Homme. C’est par l’action que l’étant humain devient existentiel. Car c’est par et dans l’action que le type de rapport à soi de l’individu voire de la société se donne à voir. Tout y est: choséité dégradante du réifié, infrabestialité par abandon aux plus vils des instincts, mesquinerie méchante, flagornerie sagouine, prostitution, haine, mouchardise, vénalité se complaisant dans ses assouvissements les plus méphitiques ou, au contraire, travail de transcendance sur soi pour se construire personne humaine envers et contre les adversités, spiritualité admirable, grandeur d’esprit sont tous là, actes théâtraux des vies humaines, devant nous, en deçà des feux de la rampe du théâtre de l'existence où se produit l’Homme, acteur malgré lui au fil des tableaux bien intériorisés de son drame. La scène intérieure, mobile et vivante - où l’individu, dramaturge, scénariste et acteur à la fois, s’exhibe à son propre théâtre sans texte formel ni répétition - est la seule monstration sans masquage des intentions et sentiments humains malgré l’artifice ignoble des masques de la convenance et des conventions sociales au proscénium de la vie.  La face dévoilée de l’individu au cours des personnages qu’il joue sans en avoir l’air, par ses actes, l’extériorise au surgissement de ses intentions et sentiments.

 

La scène noble de l’infime élite, qui fait tout pour rendre à l’Esprit sa vérité vocationnelle de déification en l’Éternel Démiurge, est de fait, marginale, apanage exclusif des marginaux spirituels qui croient encore à la dimension d’Imago Dei de leur être.

 

Pour le reste, perdu, emporté dans la ronde immonde des menteurs métaphysiques, ces monstres du charnel psychologique, roturiers avérés et pitoyables monarques d’un monde de simulacres, il n’y a que les masques dissimulateurs des visages maculés de leur insanité intérieure. Là, les courtisans comme les rois sont nus, et les catins et les reines, déculottées à l'unisson par l’action avec sa somme d’actes produits, selon les cas et circonstances qui les dénudent.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0