Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 

 

La Vérité est refus-rejet du mensonge et de l’illusion jusque dans le combat inlassable des nuances les plus subtiles contre l’amalgame fut-il généralisé et populaire, c’est le combat de la substance contre les apparences. Vérité, exigence de l'entendement contre l'ignorance, exigence mouvementée et dérangeante par les voiles qu'elle fait tomber et le confort des conventions et convenances qu'elle renverse. Et en spiritualité, la Vérité est toujours un dépouillement intérieur, une révolution personnelle. 

 

Sujet somme toute aussi vieux que le monde que celui abordé au titre de cet article! Car rien n’est aussi lancinant que les tintements du sens et du non sens, aussi remuant que la question de la signification et de l’absurde  auxquels il renvoie. Question posée sur le plan du relativisme culturel ou social et en même temps sur celui de l’absolutisme naturel ou mystique par l'ignition aléthique des révélations.

 

Il est une vérité des essences et des faits que la présentation et la représentation humaine, toujours tendancielle ou herméneutique, affecte et parfois, altère voire falsifie. Au sens courant et immédiat, la vérité n’est rien d’autre que le compte rendu de ce qui est. Définition fondamentale qui n’est pas sans paradoxe vu la lecture, l’échelle de vision, la partiellité ou la complétude et l’exposé du lecteur de ce qui est à partir de son angle d’observation. D'où chaque domaine de connaissance comme chaque champ d’action, comporte sa spécificité de la vérité. La vérité métaphysique s’oppose à l’illusion de ce qui est éphémère car pour elle, seul l’éternel ou le sempiternel sont vrais. En  politique, c’est contre l’illusion idéologique du discours systémique que s’insurge la vérité.

 

La Vérité du jugement et la lecture du monde.

 

La lecture est sans doute le commencement et l’aboutissement de toute démarche connaissante. Mais attention, nous envisageons ici le fait de lire les faits au-delà des mots, lire la vérité du monde par-delà la vérité des écrits. Lire au sens dénotatif, renvoie à cette pluralité du texte sur quelque support que ce soit où la signification des mots charrie une infinité de lectures antérieures tant d’autrui que personnelles d’un auteur qui propose la vision qu’il a tirée des visions des auteurs qu’il a lues nourrissant sa culture mais aussi sa saisie spécifique et propre du monde. Le scripteur qui n’a nulle saisie du monde et qui thésaurise par recension une avalanche quelque impressionnante d’informations pour nous les transmettre, n’est rien qu’une encyclopédie biologique, ce n’est pas un auteur, l’auteur est essentiellement un intuitif qui capte le sens des sujets et objets questionnés et observés et qui apporte une lecture propre et personnelle du monde. Lecture personnelle qui tient à la fois de l’original et de l’héritage culturel. Là se trouve tout le dilemme de l’égologie dans l’acte de savoir et d’apprendre. La conscience que Husserl appelle thétique, celle qui se dépouille autant que possible de la somme des préinscrits de la culture déterminant la conscience réfléchie, est si ténue et si instable par l’invasion constante de la culture et la tentation de préjuger selon la culture, que la vérité de la nature des sujets (idées, éléments de réflexion ou de doctrine) et des objets (situations ou faits) est vite transgressée par l’esprit. Juger devient une prérogative du lecteur total susmentionné. Lecteur exigeant avec soi-même dans sa quête du sens brut et son herméneutique dudit sens. 

 

Nous devons également faire valoir que l'intuition et la raison sont la dyarchie de l'entendement, le pouvoir bicéphale, les deux schèmes réciproquement importants, coégaux de la cognition. Et que toute priorité exclusive accordée à l'une ou à l'autre risque d'altérer notre appréhension véridique des êtres et situations.

 

Vérité, courage du sens caché contre le confort de l’acception immédiate construite pour la vanité ou l’indolence orgueilleuse des hommes!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0