Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

Dans un monde de monopolisation du pouvoir institutionnel de reconnaissance par quelques pervers arrogants, le talent suffit rarement à son homme pour être officiellement reconnu. En fait, nous vivons une réalité d'imposture sociale, où même pour se faire accepter pour ce qu'il est, l'homme de talent, le génie, s'il en est, à moins d'être immédiatement absorbable par le marché, indispensable pour le profit, souvent, doit consentir à se soumettre en se commettant avec les bouffis patentés des académies et des médias.  

 

Se prosterner et accepter cette chose immonde, la soumission aux normes idéologiques et marchandes, que l'on exige à l'esprit brillant comme pour lui rappeler qui sont les maîtres institutionnels tout en lui imprimant les stigmates de la prostitution à l'ordre des rois comme principe de réussite, telle est la voie de la mise en scène des grands talents traités pires que des bouffons aux ébats rentables, produits en stars et icônes assimilées dans la société corrompue corruptrice par la vénalité et le paternalisme. 

 

D'un tel constat si nauséabond dans sa vérité omniprésente au coeur d'une société qui ne laisse passer dans sa maille infecte que ses estampés soumis pour qu'ils portent à jamais la livrée de ses décideurs, je dis qu'il existe alors deux chemins: la prostitution ou la révolte.

 

Le premier desdits chemins, la prostitution est, comme on peut le vérifier, celui de la masse des couards, l'écrasante majorité des vils en mal de paraître, en frénésie de vedettariat, la voie facile. Voie soutenue une fois empruntée par la grande presse des intumescents, patrons de toutes sortes qui considèrent leurs lancés à la proue comme leur chose, leur créature. D'où ces pauvres vedettes quoique enrichies d'argent, et malgré parfois leur vrai talent, peuvent manifester une fierté factice affectée devant qui les ignorent, mais resteront toujours têtes baissées devant leur proxénète maquillé en mentor.

 

L'autre chemin, la révolte, est celui des créateurs ou travailleurs d'exception dans leur discipline, qui, en accord avec leur propre valeur, savent que le refus de toute sujétion, constitue le conatus de la dignité du talent qui veut rester authentique et humain dans sa grandeur.

 

La Révolte pour la sauvegarde de ses richesses intérieures, est, de l'homme talentueux, une voie sinueuse comme le méandre de toute grande réussite, mais elle garde l'éclat sans ombre aucune de la valeur de l'homme de talent arborant le juste orgueil de ses perles, refusant implacablement de les abandonner à la bauge institutionnelle où des tyrans sordides, pour montrer leur pouvoir malsain, assignent tout: grande intelligence, création exceptionnelle, créativité multiple et dignité à la flagornerie, cette prostitution extrême les autorisant de dominer de réifier l'être des travailleurs intellectuels, penseurs, artistes ou scientifiques. 

 

Outre les formes diverses d'assujettissement, la rection du talent pour accommoder les goûts de mode de la populace qui achète et qu'imposent de nombreux éditeurs ou imprésarios en frénésie de gains, est un mur dressé contre le talent, une dague plantée au coeur du génie créateur ainsi empêché d'expression pour sa non approbation de l'imbécillité payante des foules. 

 

La Révolte de l'Homme du talent (penseur, artiste, scientifique...), son Refus d'être conforme aux voyous-rois de la consécration officielle, tout en l'assignant à la marge, lui ouvre les cieux de la gloire véritable, celle de l'imposition de soi sans diktat d'un patron ni chantage d'un corrupteur.

 

Les connaisseurs véritables, ceux qui ne se laissent pas dicter leur goût, le savent tous: le grand art en tout domaine, est assez souvent dans la marge, loin des infâmes conditions de la côte institutionnelle! 

 

Comme dans leur origine même, l'art, la pensée abstraite, la science sont soit table rase totale soit chambardement partiel de ce qui est en leur domaine par l'invention, la réinvention, la découverte du langage, des idées ou de la méthodologie, le Refus du corset institutionnel que devient le contrôle social lorsque celui-ci dépasse l'acceptable, semble donc un prolongement normal de leur essence et de leur dignité.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0