Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

L’Homme a beau être une conscience réflexive dans sa rationalité, il vit au jour le jour au milieu de réflexes conditionnés qui le conditionnent à leur tour pour des réactions en situations: c’est là, l’empire des habitudes.

 

L’Habitude selon qu’il soit programme choisi ou subi, est tremplin vers l’autocontrôle ou enfoncement dans l’asservissement affectif, moral, physiologique voire social. 

  

Déjà les fonctions organiques du corps, orchestrent des réflexes et se passent de nous pour déterminer les mécanismes vitaux, le métabolisme… Le corps nous le montre, l'habituation par l'entraînement, lui donne de grandes habiletés, développe de bons réflexes. Le sport, en cela, est un domaine patent. Au point de vue strictement physiologique, par exemple, le mithridatisme, la vaccination sont des illustrations mémorielles du corps habitué ainsi doté de réflexes qu'on lui aménage.

 

Dans le champ cognitif, l'acquisition de réflexes de l'intelligence se fait par les bonnes habitudes assimilées vis l'apprentissage, qui sont des processus d'habituation intellectuelle.

 

Au niveau social, dans un monde de manipulateurs pétris de la superstition essentialiste de leur « droit naturel » de dominer; où le pouvoir via l’idéologie dénature notre sensibilité humaine en sensiblerie réifiante, les bonnes habitudes de transcendance des situations et de réplique implacable dans le refus rationnel, moral et actif du monde et de ses inepties convenues, sont des gages de victoire et d’humanisation. 

 

Entre l’habitude-dépendance qui aliène et l’habitude-discipline qui libère, il est une infinité de sortes d’habitudes bonnes ou mauvaises qui déterminent le comportement réflexe des humains. Le fâcheux en cela, est que la culture, dès la naissance nous structure par des accoutumances pour nous mener à bout de chaîne idéelle et d’entrave moraliste fondée sur l’intérêt de l’institution sociale, souvent dans le plus obscur mépris de l’être humain et de la justice.  

 

Dans ce survol plurivoque de l’Habitude, nous disons que l’une des habitudes les plus pressantes à prendre, est celle de rejeter la pratique abominable de l’institution sociale à nous faire amas d’habitudes et de réactions systématiques selon l’automatisme de notre conditionnement par le système socioéconomique et culturel orchestré à travers la politique d’État par le biais des organismes de la reproduction sociale. Refuser tout programme qui le structure et le conditionne sans qu’il s’en rende  compte, au moment d’agir, est une démarche individuelle indispensable à l’accès de l’individu au stade de personne. Car la mécanique de la société d’automation fait tout pour agencer ses principes en accoutumances et les instiller le plus habilement dans le courant mental et comportemental de l’humain transformé en réflexe de l’habituation en réagissant. Rendre l’humain inapte à toute ponctualité et spontanéité cogitante, voilà le fait du pouvoir usant et abusant tous pour quelques-uns.

 

 Le behaviorisme culturel d’une civilisation qui applique les mêmes règles de la cybernétique à l’individu perçu comme fonction-usage plutôt que conscience-ressource, ne se peut  contrecarrer que par la prise de conscience par l’individu, qu’il réfléchit et se comporte, juge et réagit presque toujours comme un programmé de la matrice systémique.

 

La nouvelle habitude libératrice et humanisante passe nécessairement par désapprentissage de toute rection et l’apprentissage du rejet de ce qui est imposé et infligé comme absolu par l’ordre social, pour trouver les meilleurs relatifs où la conscience individuelle et de groupe peut envisager différemment la vie en société. Repenser et refaire le mode de gérance de soi, repenser la structure de l’économie, refonder la politique, réformer l’éducation, rebâtir le rapport de soi à la spiritualité, au corps, au travail, à autrui…

 

La seule juste habitude à prendre est celle de la distanciation face à tout ce qui est culturel et que les profiteurs de l’ordre du monde présentent comme naturel  et inamovible dans leur délire d'immuabilité divine! La distanciation mentale et critique mise en commun avec des pairs, partagée en communauté pour changer le système social, est la seule voie d’une révolution pacifique qui pourrait chambarder par le refus de collaborer machinalement comme c’est aujourd’hui le cas, avec les oppresseurs souriants et leur ordre écrasant, qui font voter les masses pour légitimer le pouvoir des bourreaux oligarchiques.                             

             HABITUDE ET LIBERTÉ                        

Prendre la saine Habitude du recul et refuser de juger automatiquement comme les convenances et consensus culturels et sociaux le prescrivent dans leur indication du correct et du fautif à travers une orthodoxie oligarchique de l’asservissement inavouable, est l’activité hautement humanisante de l’animal humain réifié dans les carcans à ciel ouvert des métropoles et bureaucraties qui définissent et imposent la démocratie répressive de l’obéissance de tous à quelques-uns, comme seul horizon de l’humain, après pourtant, tant de conquêtes collectives de l’humanité en quête de libération dans l'histoire.

 

L’habitude du questionnement à contre courant des convenus d’un habitus collectif et culturel assujetti à une économie despotique selon une politique de la matraque voilée par le mensonge du droit et de la justice officiels qui garantissent légalement l’exploitation de tous par un quarteron de tyrans cachés sous la kunée des institutions, sera le point de départ de toutes nouvelles libertés que s’offriront les vrais hommes socialement libres, les vrais amis de la démocratie.

 

Habituez-vous à vaincre spirituellement et moralement par l'exercice mental, vos propres défauts personnels par la substitution de nouvelles bonnes pratiques que vous vous appliquerez comme des défis de conquête de vous-mêmes, sujet-objet de votre devenir. Là, il faut savoir être patient avec soi-même et ne pas déserter l'effort du bien au moindre échec, à la première chute.  

 

Et, pour le monde infect d’injustices coutumières qui vivent à nos basques, Habituons-nous au réflexe nouveau du réflexif critique; au refus d’être réflexe, en cessant de juger au premier degré comme l’État moloch et la société ploutocratique veut que nous le fassions.

 

Habituez-vous, en personne humaine digne de votre humanité à prendre tout le recul souverain, avant d’adopter ou de refuser par instinct de nombre ou par lâcheté de convenance…  

 

Hommes pensants et dignes de votre humanité, que votre pensée, tel un acte fondateur transcendant en émoi et en construction, s'évertue à l'habitude de prendre les choses et situations comme objets d'analyse  contre toute convention doxique, tout préjugé consensuel où l'opinion courante éclipse votre volonté de connaître et de comprendre!

 

Que votre vision ne soit jamais selon les œillères des représentations infligées à l'entendement collectif comme habitudes selon l'action accoutumante des idéologues programmant le regard des foules via le courant chosifiant des automatismes et conventions de la weltanschauung sociale. 

 

Construire une Habitude de réflexion comme un réflexe réflexif face au pouvoir social, est une activité qui pourrait renverser le joug des mensonges politiques et économiques sous lesquels les dirigeants officiels et toute la classe du pouvoir, forcent les majorités à vivre en végétant à des degrés divers.

 

S'habituer à penser ce qui est socialement imposé comme proposition réfutable, pourrait délier les fers immatériels, briser les chaînes mentales et sauter les verrous des prisons idéologiques où les cohues candidement serviles, traînent les boulets "démocratiques" des oligarchies prédatrices et liberticides.  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

 

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0