Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

La véritable justice est la codification du respect total de la personne humaine et son primat sur tout intérêt particulier ou idéologique. La justice est un dû légitime à l'être humain, une exigence ontologique et relationnelle de la nature humaine. La justice véritable se moque méprisamment des énormités et incohérences de la loi issue du légalisme intéressé et injuste des États mis sous séquestre des classes économiques du pouvoir. La justice constitue le fondement de la charité, cet amour impersonnel et impassionnel car sans émotion, qui est son expression; c'est pourquoi la justice doit être exercée envers tous car si je me mets à discerner les dignes de la justice pour la manifester et être juste, j'en exclurais à peu près l'humanité et finirais par basculer une injustice encore plus extrême que celles que je blâme. Être juste envers Dieu, c'est de vivre dans son intimité avec la foi et l'amour qu'il mérite en se reconnaissant sa créature faite à son image; toutefois, être juste avec les hommes, n'implique pas la proximité car l'inconnu doit être traité justement même si mes proches auront toujours plus que de la justice par ma présence, ma sollicitude émotive à travers les partages directs de  l'amitié ou, dans les rapports proprement affectifs, mon affection et mon amour passionné.  

  

La justice est toujours un dépassement qui transcende le ressentiment, car l'ami de la justice reconnaît que la revanche digne et efficace sur le mal, c'est de travailler à établir un ordre social qui favorise des parangons mentaux et comportementaux du bien dans la conscience de l'homme pour enrayer autant que possible la méchanceté, à tout le moins, minimiser les causes du mauvais. L’ami de la justice que nous appelons, le juste, par manque de mots - vu que nulle conscience humaine prise en ses affects, ses pulsions et oscillations mentales et sentimentales ne saurait être pleinement juste ici-bas parce que nécessairement pécheresse - aime trop le bien et sa justice, pour perpétuer le mal par la vengeance! Car la vengeance comme action rétroactive sur le mal subi, ne hait finalement pas le mal puisqu’elle veut l’étendre dans le temps, en y répondant après coup. Le juste sait que c’est la correction causale préventive qui sauve du mal mais jamais perpétuation vengeresse! À ce titre, le juste comme ami de la justice n’est jamais justicier quand bien même il fera tout pour imposer la justice.

 

Sur le plan collectif, le juste est le révolutionnaire qui fait la guerre aux structures du mal. Il n’élimine que les cerbères gardiens systémiques du mal qui combattent le changement, afin d’instaurer l’ordre du meilleur possible atteignable dans les circonstances de son action. Par contre, le juste dans son exigence de justice vraie - tout en travaillant à démanteler les institutions structurelles qui assoient légalement l’injustice et la facilitent à certains, et pour transformer le fonctionnement social - peut en certaines circonstances d’endurcissement, infliger de la punition aux malfaiteurs irrécupérables, pour les mettre hors d’état de nuire, tout en prévenant par la force punitive, l’expression de nouvelles sinistres vocations dans la nouvelle société. Car pour sauvegarder le bien, sans être manichéens, tout ordre nouveau doit savoir réprimer implacablement la tentation au mal ancien tout en rééduquant les récupérables, de la nouvelle éducation porteuse du changement et de lordre nouveau.

 

La justice effective dans la société requiert une éducation humanisante, pluridimensionnelle de l'esprit pour le partage et l'élévation réciproque. Bâtir l'entendement pour le libérer des pulsions primitives d'agressivité et d'utilisation de l'homme par l'homme; construire un mental émancipé du désir primaire et égocentrique de ravaler voire d'anéantir l'autre pour régner à ses dépens selon un ordre éliminateur de compétition cruelle et impitoyable, voilà les bases d'une justice intégrale et véritable dans une société juste et pleinement humaine.

 

Vaincre le mal par les forces morales, intellectuelles et spirituelles du bien, dans une culture rendue entreprise d'humanisation collective permanente des individus, c'est tirer revanche sans vengeance sur la méchanceté, la malignité et leurs suppôts! C'est mettre à quia les méchants et les monstres déshumanisants, minotaures courants de la dénaturation sévissant en ce monde! Être juste, c'est aussi conspuer dédaigneusement par la persévérance fière et inébranlable dans le bien, les appels délétères et les manigances des bas-fonds de tout ordre malsain fût-il dominant ou collectif, fût-il l'ordre même du monde!

    

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :