Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

L’idée est une activité essentielle et naturelle de l’entendement en action, un stade synthétique majeur de l’intellect agissant, analysant, elle transcende toute contingence de sexe, d’ethnie, de classe et de société. Elle est fruit de l’interrogation pour l’explication condensée des étants de toutes sortes. Elle est démonstrative en tant qu’elle dévoile son cheminement méditatif, réflexif à qui veut la scruter. 

 

L’idéologie, elle, est culturelle, immanente aux classes sociales, aux rapports entre classes, entre États, entre civilisations… C’est pourquoi, elle est toujours niveleuse et enracinée dans un besoin de pouvoir et de domination.

 

L’idée est un aboutissement, même éphémère si elle n’est pas définitive, du cheminement de la cogitation. L'idée passe par les fameuses trois étapes que j’ai toujours présentées comme modalités de l’acte de penser: Méditation, Réflexion, Cognition.

 

L’idéologie constitue une nébuleuse phraséologique à l'usage des groupuscules oligarchiques essentialisant leurs privilèges. D'où, l'idéologie procède par vocables behavioristes, injonctions et commandes mimant la rationalité, inventant principes et devoirs selon une éthique intéressée, ajustée au besoin des dirigeants sociaux qui l’énoncent. L’idéologie est en fait une somme de mantras, de formules magiques créées pour faire agir, enclencher l’automation humaine dans et pour le système social. C’est pourquoi elle a toujours des allures de dogmes lors même où l’institution sociale qui l'étaye, prétend être laïque. 

 

L’idée est exploration descriptive et élaboration herméneutique qui fait de son objet, un sujet d’interrogation. Et, selon que ce sur quoi elle porte, soit subjectal, (c'est-à-dire une hypostase, une idée), ou objectal, (c'est-à-dire une chose telle une structure, un objet...) l’idée procède par intuition ou par observation tout en voguant sur les eaux intellectuelles de la raison.

 

En matière métaphysique, l’idée se veut juste une évocation de l’expérience intérieure et de la révélation divine. Le métaphysicien ne fait que proposer des idées sans rien imposer, en guise de mode de procession spirituel et mental à expérimenter. L’idée métaphysique est comme une clé pour la porte du soi intérieur, champ de la découverte de soi.

 

L'idée est substance claire qui peut logiquement être contredite, car elle tient de la faculté de comprendre et parle toujours à la raison même transcendante et intuitive qui choisira d'accepter ou non ses propositions d'être dépassée par exemple vers ses propres ailleurs pour aller au-delà de la rationalité en cas de discours métaphysique.

 

Quant à l’idéologie, elle n’a pas de substance en soi, elle ne démontre et surtout ne propose rien, elle ne se voue pas à la cognition car c’est de l’injonctif pragmatique pour façonner le comportement. C’est le champ de l’ordre politico-social qui veut influencer voire asservir sans en avoir l’air et surtout en arguant du contraire.      

 

Et, même si l’idéologie semble user d’idées, ce ne sont jamais que de pseudo démonstrations, car l’idéologue ne critique jamais rationnellement quoi que ce soit, c’est un ordre, un commandement tyrannique de l'oligarchie sociale ou mondiale qui montre à la classe sociale cible (le peuple ou le monde) rendue classe auditoire et classe manipulée, la direction qu'elle veut lui faire prendre, afin de mieux la réifier et l’utiliser selon les sordides désirs de règne, les volitions lugubres des prédateurs du mental d'autrui que sont les oligarques et leurs alliés érigés en classe énonciatrice, classe idéologique.

 

L’idée propose une vision et s’énonce par logique argumentaire toujours interrogeable discutable, l’idéologie se moque de toute démonstration, imposant arbitrairement ses arguties en montrant comme par des tours de passe-passe, les dogmes économiques et pseudo-éthiques où des idéologues, véritables prestidigitateurs magiciens sur la scène des médias et via toutes les institutions de la reproduction sociale, font leur simulacre macabre, gigotements para-discursifs de simagrée para-idéelle pour esclavagiser les hommes, abêtir voire chosifier les peuples.  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0