Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

En vérité, l'un des plus grands dilemmes logiques de l'esprit humain, cette hypostase se manifestant entre autres, dans l'entendement mis en acte, c'est la double appartenance de l'homme au temps sur le plan de l'immédiat de sa matérialité organique et à l'éternité, contraire absolu du temps, par toutes les intuitions d'une infinitude totalement à contre-courant de la "réalité". De ce dilemme que j'appelle le dualisme idéel de l'ancrage réaliste et de la transcendance transescahtologique; de l'immédiateté corporelle et de la téléologie supraréelle, toute la sphère métaphysique du sens prend son essor. La philosophie de l'Homme n'eût point existé sans ce rapport duel au sens pressenti et à l'absurdité du réel. Assumer cette dualité somme toute finaliste, sans basculer dans les errements du non sens et de la non signification, reste l'apanage des saints et des mystiques de la foi.

 

Le temps vivant, parce qu'en acte dans l'actualité de l'homme, est, avant tout, l'instant, en tant que produit artificiel de l'homme isolant tel moment du temps. L'instant, par sa brièveté, nous rappelle le statut dynamique irréversible du flux ontologique qu'est le tmps. Temps effaceur parce que dévorant la durée qui héberge la vie de toute dimension matérielle organique qu'il finit par éteindre. Tel un arbre qui cache la forêt de l'être, l'instant, par sa particularité factuelle, son présent factitif, brime tyranniquement et artificiellement la durée même s'il fait figure d'extase intemporelle! Pour l'esprit conscient, la permanente projection sur l'éternel transforme la temporalité elle-même en extase sacrée et sentiment d'extra-temporalité par la méditation du sens. Le temps, quant à lui, est lieu de la finité avec sa sensation d'incomplétude affectant une vie d'homme; incomplétude qui dissimule l'Absolu de l'ailleurs transcendant où appelle l'Infini. L'instant, comme figement topique dans le cours du temps, est l'incarnation de l'impermanence qui aliène l'esprit de sa faculté de sentir l'infini. Toutefois, pour l'homme spirituel assumé, conscient du mystère de l'être, l'immédiat même devient moment médiat de l'éternité.

 

En vérité, le temps est une création de l'Éternité comme kénose où l'Infini agissant, le Créateur "se retirait", pour ainsi dire, laissant apparaître et se manifester le fini, la Création. Le temps est donné à l'homme pour qu'il manifeste son niveau de conscience, sa dignité spirituelle ou son fourvoiement dans l'inessentiel. Ainsi, les esprits conscients de leur spiritualité, font leur route à travers la temporalité!

 

Temporalité, voie et moyen de l'Éternel agissant pour les Esprits, défaite et absurdité régnantes pour les avortons métaphysiques, les pitoyables oripeaux du charnel psychologique...

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 1