Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

J’abhorre l’hypocrite dont la voie royale est d’ignorer en lui ses ignominies pour attaquer et culpabiliser autrui afin de se défouler de ses miasmes sans se laver lui-même. Le jugement de l'hypocrite est un miroir déformant qui altère le visage de l’autre, auquel il imprime ses incommensurables hideurs. Je dis Oui à la véritable empathie sans fourberie ni platitude discriminatoire, et je conspue l’excentricité ostentatoire...

 

Je dédaigne la sensiblerie accusatrice voilée des cohues contre celui qui ose dire le monde tel qu'il est sans l'enjoliver par des voiles de soie. Sensiblerie accusatrice, jeu de prétentieux répugnants, moralistes de salon et de cour, qui jouent les raffinés pour faire accroire à leur humanité tronquée avant de désavouer ceux qui hèlent sans siruposité mensongère, leur indignation sur l'abomination des us et coutumes reproducteurs, au nom de la culture et de la morale, d'innombrables crimes et préjugés...

 

Je ne m'extasie guère devant les saints, les purs, les bénins sans dureté qui font leçon de zénitude factice, et pour qui, la pureté est si tendre, si doucereuse, qu'elle ne voit du monde que le rose où les inadaptés et les révoltés sont coupables de leur refus, leur inadaptation. Et, par solidarité avec les majorités souffrantes, je dis que la sainteté véritable ne peut être candeur, pas plus que l'art vrai, ne saurait être rêverie éthérée!

 

Je me sens proche des humains ordinaires et pécheurs sans méchanceté ni vilenie affectée, masquée de fausse bonté. Et je suis si loin des évêques et des papes mignards, vipères sirupeuses pleines de préjugés grotesques et grossiers...

 

Je suis à des années-lumière de ceux, qui, pour être leaders, accueillants et sympathiques, sont indistinctement proches de tous. Car parmi "ces tous", se tiennent des colons qui pillent et tuent en toute impunité dans le dédain de leurs proies; parmi "ces tous", trônent des barons f-m-istes qui condamnent à mort par la faim ou la misère les deux tiers de l'humanité. Parmi "ces tous" et avec eux, opère une armée de niais maniérés faussement et aveuglément délicats, qui permettent les forfaits des despotes et les aident à exécuter directement ou indirectement par "neutralité", voire par proximité béate, les hécatombes de toutes sortes contre l’humanité. Avec "ces tous", les neutres débiles, les hypocrites souriants imposent les diktats qui tuent et torturent avec jovialité et civilité, tout en accusant ceux qui osent fustiger le mal...

 

Je conspue ceux qui jouent à être si saints que tous devraient se sentir impurs auprès d'eux, car c'est depuis toujours la méthode des pharisiens meurtriers de l'humanité et des ingénus qui croient en eux. Je compatis au sort des majorités victimes qu'on méprise avec la douceur de l'amorphisme religieux. Amorphisme ignoble, neutralité abjecte qui ne dénonce jamais les horreurs des monstres bien connus de ce monde! Monstres de l’élite immonde et maudite qui s’érige juge alors qu’elle instaure et maintient un système socio-économique qui moule les multitudes dans le vice et la prostitution; système de pouvoir par lequel ladite élite, infâme, exige performance, productivité et dépassement dans la soumission et la flagornerie sans quoi tout importun est puni, ostracisé à la marge des privations...

 

Je partage avec les vrais hommes et femmes, l'empathie envers les majorités prises au lasso des structures des quelques ogres homicides et anthropocides du monde! Je conspue les imbéciles qui s'accommodent des pires injustices mais sont gênés de la dénonciation du monde, car c’est toujours ainsi que les crapules criminelles de tous les temps ont traité les sages et les prophètes prônant un autre monde possible. Car, en vérité, bien des souffrances humaines seraient efficacement combattues voire disparaîtraient, si les "gens de bien et de bonne volonté" - qui ne parlent que pour se faire voir et entendre dans leur infini raffinement de classe - cessaient leur superbe grandeur d'une douceur sans colère, sans juste révolte, où ils préfèrent s’associer aux plus forts et aux malfaiteurs par goût vénal de la facilité, par cette intestine lâcheté qui pousse à la couarde sujétion au social, à l’assimilation pitoyable au statu quo.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :