Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

Arborescence d’âme

 

Surcroît d’être et de présence

 

Au cœur des néants mouvants

 

Refus du rédhibitoire existentiel

 

Où singe la jungle des primates involués

 

Sur le fil ténu des actes inessentiels

 

Grimace défigurante des vautours en rut

 

Gestuelle grotesque des ombres sur scène!

 

 

Arborescence d’âme

 

Que la vie est vile

 

En nos villes ubuesques

 

Où les vampires drapés de linges

 

Masqués de luxe

 

Se livrent aux luxures sanglantes des manières

 

Maniérisme de reflets méphitiques

 

Qui jouxtent la vanité

 

Et se laissent croire essentiels!

 

 

Arborescence d’âme

 

Les morts envahissent les rues

 

Et l’illusion étaye de fausses évidences

 

Par la tonitruance des mirages

 

Les traînards des plus pesantes incohérences

 

Jouets et lutins aux gesticulations agressantes

 

Rudiments d’horreur ludique

 

Tournent autour du vide

 

Imposent la vacuité en mode d’existence

 

À la cohue désemparée!

 

 

Arborescence d’âme

 

L’effluve des illusions,

 

Idoles non figuratives

 

Aux débordements des fantômes,

 

Encanaille la culture

 

Dévie la nature

 

Empoisonne le sens!

 

 

Arborescence d’âme

 

Rixe rageuse

 

Exigence d’humanité

 

Contre les redditions millénaires

 

Supplément d’esprit et de cœur

 

Linéaments d’un multicosme

 

Où les astres ont la grâce spirituelle des anges

 

Et le sourire pur d’un enfant!

 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept, #Poésie

Partager cet article

Repost 0