Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il importe peu de croire ou non à l'Évolution et à son hypothétique hominisation; par contre, il est fondamental que l'animal humain méchant et agressif de la civilisation, parvienne à l'Humanisation...

 

En vérité, le mythe fondateur le plus omniprésent dans la réalité passée-présente de ce que j’appelle l’occidentalisme, cette weltanschauung active, modalité de vision et d’action projetées par les héritiers de la civilisation gréco-romaine, civilisation hébraïsée par l’expansion de la doctrine biblique des églises catholique et protestante, est celui de l’odyssée. L’odyssée comme voyage mouvementé où une communauté de tribus et de peuples, s’est emparée d’une vision conquérante qui l’a conduite à un progrès effréné au sommet du monde comme déterminant majeur de l’Histoire mondiale.

 

Comme Ulysse, ses péripéties par guerres, revers, victoires, rencontres, l’occident a donc fait son tour de Troie, vécu ses périls et ses percées. Mais à l’inverse d’Ulysse, il n’a point encore connu le retour à Pénélope, qui est pour nous, la retrouvaille avec soi, l’exaltation de l’Amour avec les siens mais aussi le repos chez soi. Repos du soi intérieur qui attend tout humain, et ici, toute civilisation, au-delà d’un déploiement de force très porté sur l’extraversion : vie du guerrier conquérant, épopée du héros... L’épopée héroïque d’Ulysse, illustre bien l’idée du progrès omniprésente dans la weltanschauung occidentale, mais aussi, manque cruellement, l’espace mental et comportemental pour le spirituel et l’accomplissement de soi. D’où, la rage de la course qui hante encore l’occident, l’agressivité hégémonique qui le ternit au bout de l’épique histoire qui est la sienne.

 

L’occident doit aujourd’hui désapprendre le mode du progrès agressant pour apprendre la progression de soi, une croissance humaine où enfin l’anthropocentrisme gnoséologique qui a cours depuis Socrate entériné par le cogito cartésien, engendrera un humanisme intégral à l’image du christianisme véritable loin des déformations abominables que la théologie des catholiques et protestants lui a infligées. Un humanisme, où le monde occidental, modèle des empires émergents, retrouvant ses racines métaphysiques, opèrera une décélération dans sa course à l'avoir et à l'accumulation pour se construire selon les valeurs de l'Esprit. Un humanisme reconnaissant enfin la primauté de l’Homme sur toute chose matérielle, qui adoptera dans le rapport à autrui, la morale spirituelle chrétienne, toute simple et toute pure du: "fais à autrui tout ce tu aimerais qu’il te fasse" dont la suite logique s'édicte au négatif: "ne fais à autrui, jamais rien que tu ne souhaiterais pour toi-même"! Logique donc, prometteuse, humanisante, où l’Homme dans une perspective automéliorative, se pose comme conquête pour soi dans la bénignité envers l’autre. Logique très loin des grossièretés agressantes, hégémoniques et géostratégiques qui, si elles laissent à l’agresseur la satisfaction du gain extérieur par la supériorité bello-technologique, fixe aussi dans le mental bouleversé de l’agresseur prédateur une sorte de paranoïa, de névrose obsidionale d’être envié et menacé de tous ceux victimes de ses injustices crapuleuses. Remarquez que cette supériorité bello-technologique n’a même plus la fierté, quoique criminelle des génies militaires improprement désignés héros dans lhistoire, (lhéroïsme ne pouvant se passer de la moralité des buts visés)! Ladite supériorité bello-technologique n’est même plus militaire vu la lâcheté et la veulerie petite-bourgeoise des bellicistes de salon et de chambre, présidents et premiers ministres qui, de leurs palais, font procéder par bombardements et exterminations à distance de populations, exterminations plus ou moins génocidaires, qu’ils célèbrent, sablant impassiblement et cyniquement leur champagne ou pintant leur bière, en bons hurluberlus éhontés. 

 

Que la suite de l’Histoire de notre bel occident, soit la marche de la maturation humanisante, comme le gravissement des degrés méditatifs et réflexifs d’une spiritualité cognitive et salvifique, la focalisation sur le rapport à l’Être et à Soi, à travers une Humanisation jusque là absente, n’en déplaise aux tenants évolutionnistes de l’hominisation!

 

Pour notre conclusion provisoire, nous disons que toute civilisation dominante, occidentale ou autre, doit unir sa préséance planétaire à des valeurs spirituelles d'élévation de l'Homme contre toute tentation d'empire, dans le rapport à autrui, et loin des bêtises infrabestiales de l’Histoire et du présent!           

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :