Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Mara #SansVoix on Twitter: "Ils ont raison, il suffit de lire le coran pour  vous rendre compte de la dangerosité de certains versets. Beaucoup de  musulmans les ignorent car leur humanité est

 

On ne change pas l’histoire mais on peut changer sa perception et sa représentation! Changer de perception et de représentation, c’est changer de comportement car perception et représentation sont la signification de la factualité du monde par l’homme. Et, pour commencer à réparer le réparable du capharnaüm de l’ignominie et des horreurs de l’histoire, les empires coupables des avanies séculaires infligées à d’innombrables générations des peuples colonisés, asservis et pillés, eux qui ont grugé même les classes paupérisées de leur propre patelin, doivent changer de perception de leur propre histoire, reconnaître la salissure de l’héroïsme conquérant et s’employer à faire justice dans les limites du possible.

L’heure doit être au rejet de toute forme de négationnisme pour que la weltanschauung du temps actuel éprouve la juste nécessité de changer de rapport à un monde que le comportement prédateur de quelques-uns à travers leur ordre établi, a assigné aux pires aspérités internationales et sociales et aux plus sordides disparités de condition. Le crash nord-sud est en forte part un découlement ignominieux des avanies de l’histoire.    

Rejeter les vieux standards de saisie de l’histoire, c’est purifier le présent des ferments du mal passé qui demeure présent par ses conséquences d’entrave de l’action nouvelle et du possible des peuples et des humanités opprimés dans leur histoire. C’est donc libérer l’imaginaire pour affranchir le mental en vue de l’action réhabilitante, auto-reconstructrice des hommes, de toutes les alterhumanités, sur d’autres bases. Là, le défaitisme du sud et l’autofustigation du nord sont nuls et non avenus car il s’agit sereinement de créer un autre système de rapport, un autre schème axiologique des relations humaines et internationales affublées de toutes sortes de clivages iniques.
   
Le regard porté sur le présent ne se peut que par exorcisme du faux regard jusque là posé sur l’histoire et la mise au cloaque pour jamais de toutes les monstruosités qui ont eu cours dans les mentalités et ont engendré les ignominies criminelles sur fond d’idéologie de la domination de classes ou de civilisations.

Le présent ne se libèrera point ou même ne sera jamais présent mais émanation subreptice du passé, si un travail minutieux d’expurgation et de projection purifiée ne s’opère dans la représentation du soi collectif et des valeurs ayant déterminé l’action dans le passé.

Un passé bien présent sous d’autres formes  dans un monde où la pathologique barbarie prédatrice et son idéologie politique d’accumulation aux dépens d’autrui ne démord pas chez la bête anthropomorphe qui l’organise en système. L’histoire est le proscénium inavouable de la rage du pouvoir que séquestre quelques-uns aux dépens de tous pour les mener, les soumettre en leur prenant ce qui est à tous. L’histoire est l’espace de tous les stratagèmes structurels de la violence dominatrice qui soumet les vastes majorités aux infimes minorités détentrices des structures de l’État. En ce sens, l’histoire et l’actualité sont une sorte de continuum, car c’est un passé-présent qui sévit contre la moindre équité sur la face de notre planète terre où les soi disant prétentions à l’humanité proclamées, statuées en charte par les civilisés, n’empêchent point les pires infamies, les plus inhumaines injustices.

L’herméneutique révolutionnaire du présent passe par l’exorcisme des monstruosités idéelles et idéologiques du passé à identifier et extirper à jamais de la weltanschauung nouvelle à ériger et intégrer pour la construction d’une nouvelle ère un peu plus digne de l’homme. Intelliger l’être, l’homme, le monde loin des salissures passées et bien actuelles comme la conquête, l’ethnicisme, le sociocentrisme, la criminelle cupidité prédatrice, cette expression de l’égoïsme systémique mesquin des establishments dominants, constitue une mission pour tous ceux qui veulent la libération par la rupture de l’histoire et du présent enfin émancipé des herses du passé pour une altérité bénéfique de l’actuel et une ère future un peu plus digne de l’essence humaine. Là, la spiritualité vraiment transcendante loin de l’incursion civilisationnelle des religions officielles et de leur institutionnalisation politique, la morale ontologique où seul Dieu sans hiératisme prime l’homme, la culture des immenses pouvoirs de l’intelligence par la valorisation du travail intellectuel dans ses multiples champs, doivent être la boussole du nouveau à projeter et à construire. Nous avons à démanteler tout le maelström du présent passéiste pour fixer un présent bien actualiste et socle mélioratif de l’avenir ou nous choisissons notre devenir commun. 

Le sens du passé reste ce qu’il est dans sa factualité charriant comme fait et action humaine son intentionnalité et ses conséquences, néanmoins, la mission présente de tout ami de la liberté est de le dépouiller du regard pervers des monstres de l’idéologie avec leur infâme construction de prismes déformants des faits pour figer l’actuel et freiner le présent par l’héritage historique. C’est aux éclaireurs de la vérité et de l’action réhabilitante de mettre fin au projet permanent des forces liberticides qui ne font l’histoire et l’actualité que par la violence prédatrice et l’extermination des hommes.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2018

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :