Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Image associée

 

La face véritable de l’art, est qu’en tant que schème de la beauté émanant de l’œuvre d’un esthète, il fixe toute la beauté émotive en ce qui sourd de la conscience fortement interpellée et vibrée de la sensibilité créatrice. La beauté est donc occurrentielle, en tant qu’émanation indéfinissable à travers cette occurrence de la création qu’est l’oeuvre. L’autre aspect de cette mouvance de la conscience esthétique, c’est le peaufinage, cette manière d’imprimer de la finition stylisée à l’oeuvre par le créateur.

 

Le peaufinage est l’art de l’élaboration esthétique la plus aboutie qu’imprime un artiste à son oeuvre.

 

Le peaufinage n’est pas un décor contingent ajouté à l’oeuvre comme une cerise sur un gâteau qui pourrait s’en passer. Non, le peaufinage est le lustre nécessaire qu’un artiste ou non artiste esthète peut se permettre de négliger. En matière d’écriture, le peaufinage est part de l’ameublement linguistique et du mobilier langagier pour apporter rendre à l’art, l’éclat plénier qui le rend sublime.

  

La littérature, par exemple, fût-elle support scriptural pour un message philosophique - là où elle atteint sans doute les confins de ses pinacles sous la plume du philosophe écrivain - est une finition finie, constamment sollicitant de la finesse du créateur comme pour tendre vers l’infini. En cela, le peaufinage excède les contours de la correction car il est une quête infinie de finesse que l’on n’arrête que par obligation de présentation de l’œuvre.

 

La correction est la part non excitante car platement pragmatique, normative et non créatrice de l’activité artistique, alors que le peaufinage est l’exaltation effusive de la sublimité finale à imprimer à la création, le peaufinage incarne la volition du parfait par l’agencement du message le plus puissant et le fixage du langage le plus fort voué à la finalité d’une œuvre. Une finition exaltée de la finition à apporter par finesse à la poiêsis d’une œuvre! La construction métonymique ou l’occurrence sylleptique que j’ajoute à une pensée développée dans mon texte en le peaufinant, ne sont pas semblables à la correction grammaticale pour ajuster un accord adjectival oublié après que j’aie remplacé tel substantif féminin par un lemme masculin... Si la correction ordinaire a une fin, le peaufinage, cette retouche logico-esthétique supérieure dans sa quête de finesse, est une recherche d’infini que le créateur ne consent à stopper que pour des besoins de publication.

 

Le peaufinage est l’appel de la finesse par la finition de l’oeuvre pour l’excellence et la finesse esthétique jamais conclue, jamais finie de l’art! Comme une sorte d'affirmation de la beauté portée au sommet contre l'absence de raffinement de notre société trop souvent prise en otage par les grossièretés hideuses de paltoquets sans classe ni finesse qui séquestrent le pouvoir d'État.  

 

Et à toi, l’artiste, je crie cette parole d’esthète: Peaufine ton œuvre comme lorsque tu étreins l’élu(e) de ton coeur en ignition intense, passionnelle! Peaufine comme lorsque tu aimes et caresses jusqu’à la saturation des jouissances, dans les tremblements exaltés, sonores des délires et des plaintes de plaisir! Peaufine ton oeuvre comme une symphonie somatique d’amant en transe devant cette bien-aimée, jusqu’à l’accomplissement orgastique de son extase sous tes doigts! Sois le coryphée passionné, éberlué des larmes de joie et d’émotion de ta création jouissive! Apprends à peaufiner ton œuvre, en jets et débordements esthétiques, jusqu’à l’extase frémissante, la splendeur explosive qu’appelle ton art aux confins de toi et du charme de créer…


Exaltation esthétique, finition sublimée par la quête d’infini à travers la représentation, le peaufinage est un art dans l’art qui entraîne la passion créatrice dans le parachèvement de l’œuvre qui est en soi, un miroir de la perfectibilité humaine pour qui tout, même en pleine sublimité, reste imparfait et tient donc de l’inachevé…

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.   

Tag(s) : #Monde du Concept
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :