Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Les peuples et États sont, on le sait, pris en otage par quelques puissantes et opulentes familles s’érigeant oligarchie mondiale qui domine l’échiquier politico-économique capitaliste définissant l’ordre du monde. À l’heure de l’élaboration de nouveaux pôles, il est essentiel que ce ne soit pas juste un réarrangement de l’ordre actuel par les mêmes ploutocrates qui jouent d’illusion avec le mental des peuples pour garder leur prépondérance en créant des guerres régionales où leurs industries d’armement s’enrichissent, où leur crise systémique se camoufle pour maintenir le système économique sans rien changer à l’essence du toxique modèle de société en cours depuis la chute de l’Union soviétique. Les pôles d'influence géopolitique en formation dans le monde actuel nécessitent un pluralisme doctrino-axiologique sociétal adapté aux visées particulières des différents puissances et pays de l'échiquier socio-économique et politique sans quoi, les nouvelles puissances seront justes des rivales des Usa, qui jouent à l’esbroufe nationaliste, sorte d’intumescence étatique plurinationaliste remplaçant l’arrogance unipolaire impérial des Usa, et non de vrais leaders régionaux porteurs de valeurs propres.

 
Nous sommes en pleine turbulence de gestation multipolaire, pourtant, malgré des pôles économiques et militaires qui se précisent dans la géopolitique mondiale, persiste un grand manque de différenciation axiologique, une absence de doctrines sociopolitiques et économiques plus humaines qui puissent différencier les têtes de pôles, les nouvelles puissances de la configuration planétaire. Le multipolarisme mondial ne se peut vraiment établi sans un pluridoctrinalisme prenant effet dans l’action politique des puissances polaires et l’effectivité de la différence du modèle de société à l’intérieur des pôles. La crise géopolitique du monde contemporain est une crise d’idéal à créer, de perspective à inventer. On ne peut vouloir ériger des sphères de pouvoir sans être à même de proposer un idéal sociétal global propre et plus digne que ce qui est à l’échelle univoque du capitalisme mondial. Il n’est d’idéal que transcendant, le reste n’est que désir et platitude, collé à la poussière et embourbé aux marais dans les nuances banales et méandres mensongers du même par pragmatisme morbide. Et, la transcendance en politique, ce lieu paroxystique de l’ancrage par l’action, ne saurait se limiter à des parures géopolitiques sans exiger l’élaboration de modèles sociétaux et leur mise en acte par l’action administrative des États. Dépasser le pragmatisme froid pour une praxis humanisante de valeurs supérieures, telle doit être la finalité de tout changement dans l’ordre du monde par les puissances émergentes. Dans la multipolarité actuelle, c’est encore l’axiologie perverse, ploutocratique qui continue de nous dévoiler ses faillites et ses injustices comme celles qui orchestrent les actuelles turpitudes des sociétés occidentales en crise. Peut-on avec le même système en crise fonder un monde différent?

 
Les nouveaux pôles en émergence ont pour défi d’ériger une axiologie de primauté de l’humain en politique et action sociale par une économie solidaire, communautaire et humaine adaptée en leur sein selon les spécificités des États les constituant librement; une axiologie endogène globale et active par delà l’idéologie de rivalité géopolitique; car l’idéologie, toute idéologie, qui ne passe à l’action véritable ne fait que tremper dans des prétextes, des malentendus sous-tendus par des ambiguïtés et des arguties autojustificatrices. Pour la crédibilité des nouveaux pôles, il faudra cesser de vouloir justifier les manques d’humanité de l’action politique par des breloques discursives de l’idéologie toujours plus ou moins manipulatrice par sa duplicité de classe, et travailler à élever collectivement les peuples par une nouvelle société en dotant l’individu de tout le nécessaire à son élévation au stade plénier de personne tant au niveau ontologique que citoyen.

 
On ne peut changer l’homme, mais on peut le motiver et l’outiller pour qu’il puisse au moins choisir d’être humain sans être forcé par les structures économiques et sociales, de se chosifier lui-même pour subsister.


La multipolarité prendra pleinement son sens en définissant les grands principes moraux et juridico-légaux nouveaux à côté des balises diplomatiques onusiennes et des dissuasions militaires qui doivent primer dans les relations étatiques et la coopération des peuples. Toute appétence impériale doit y être proscrite car c’est précisément cette manière de faire, cette « impérialité » qui conduit le monde depuis les temps immémoriaux de l’histoire dans une crise perpétuelle caractérisée par la violence conquérante, les déprédations, la logique de l’homme prédateur de l’homme par armées et structures interposées. Un monde égrugé par un crash dialogique, un dialogue de sourds où un certain nord économique veut s’imposer encore et toujours en tout et sur tous par l’instrumentalisation de l’Onu et d’autres institutions de tous registres conçues par des classes et États qui se croient par essence, destinés à la domination systémique éternelle sur la planète.

 
En politique internationale, plusieurs courants dominants se contredisant pour leurs intérêts, valent toujours mieux qu’un seul sans contrainte dans ses appétences nécessairement hégémoniques et rendues quasi imparables et monstrueuses par son monopole planétaire. On ne peut vouloir remplacer l’unipolarité géopolitique en gardant l’univocité économique capitaliste.


La multipolarité militaro-géopolitique ou même commerciale sera toujours en grand manque si elle n’enraye l’univocité économique du monde tel qu’il est sous la férule exclusive du capitalisme. Une multipolarité socio-économiquement univoque ne peut être que de la diversité dans le même; et, vu que le statu quo est tout d’horreur et d’inhumanité, ce ne serait qu’orgueil ostentatoire d’États dans la même insanité planétaire. La seule multipolarité valable et digne viendra et trouvera sa plénitude quand il y aura des doctrinaires et décideurs politiques des différents blocs qui se mettront à définir et appliquer une vision du monde propre à leur bloc constitué pour faire une vraie différence dans la modalité de l’agir sociopolitique, économique et éthique quant au vivre national et international à l’intérieur de l’ensemble entre pays et peuples volontairement inscrits dans les différents blocs. Bref, il faut une multipolarité humaine et des peuples dans une vraie altérité sociétale et pas seulement des États et de leur prétention d’ostentation de grandeur.

 
Les chocs de mots et de feux géopolitiques et les géostratégies efficaces ne suffisent pas, il faut une construction idéelle doctrinale et axiologique de la différence morale et politique pour chaque bloc qui veut émerger et s’affirmer tel.


Une multipolarité cohérente, si les pôles sont au moins authentiques lorsqu’ils clament leur différence, devra ipso facto se dégager de manière ostensible, par l’altérité axiologique propre aux idéologies en présence.

 
La multipolarité est lacunaire voire non effective quand l’échiquier socio-économique est unidoctrinal, mono-économique, où les seules différences sont les puissances dominantes.
 
Quand l’économie politique est partout la même, si les États moyens et petits auront le bénéfice de la protection militaire de leurs puissances de pôle, la multipolarité demeure faible quoique portée vers une logomachie géopolitique entre puissances rivales montrant leurs biceps militaires sur fond d’orgueil nationaliste.

 

L’univocité économique et le modèle social unique du capitalisme financier est le heurtoir à l’essence d’une multipolarité bien ordonnée, un vice de construction dans la conception même d’un monde vraiment multipolaire...

 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017 

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0