Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Être assez proche du monde pour le partage des vertus d'humanité et assez distant de lui, pour ne pas en être envahi, voilà une règle d'or de toute communication et de tout vivre ensemble équilibré. Toujours haut et pourtant proche dans une perspicace évaluation de la mesure selon les occurrences humaines, chaque humain ayant son seuil de réceptivité et de contenance quant à ce que je peux lui offrir. Proche pour partager, distant pour éviter de souffrir ou de faire souffrir, est une  gestuelle mentale de pure finesse pour vivre avec l’altérité ressemblante qu’est le prochain. 

La proximité est en soi un grand risque dans un contexte où les consciences évoluent et où par conséquent, l’autre si proche peut graduellement devenir si différent dans sa différence que celle-ci en provoque de l’éloignement radical. Sans oublier le risque des influences, le niveau de maturité et de caractère de l’autre pour rester lui-même sans être manipulé et métamorphosé par des sources perverses.

La proximité est affaire de degrés de compréhension entre les proches. Et là, nulle intimité ou relation passionnelle ne soude vraiment deux personnes sans une grande amitié idéelle, socle de toute grande Amitié. Je peux être - et c’est nécessairement le cas si ma compagne et moi sommes éloignés au niveau de notre weltanschauung personnelle - plus proche d’un penseur ayant vécu plusieurs millénaires que de la femme avec qui je dors chaque soir. Et je peux être aussi loin de mes parents de sang que le sont des corps célestes séparés de milliards d’années-lumière. Voilà pourquoi je dis que la véritable proximité, en tout cas, la seule qui soit saine et forte sans aucun sous-entendu pulsionnel, ni insanité de domination, est de pensée et de partage cogitationnel dans une quête commune de la vérité. Car là, c’est le plénier de l’humain qui entre en scène. 

L’expression la plus sûre de la proximité interhumaine est celle des idées qui forment la vision du monde. Si entre époux, la vision du monde diffère, la moindre difficulté deviendra montagne infranchissable de discordes et, entre parents et progéniture, frères et sœurs, les gènes ne garantissent - hormis une sensibilité souvent déviée en sensiblerie prise pour amour quoique sans compréhension ni volonté de compréhension réciproque - aucun lien ferme pas plus qu’aucun amour vrai sans la concordance idéelle du rapport mental intellectuel où l’esprit manifeste son assumation dans le rapport à soi, à autrui, à l’Être, sa préhension du sens…  

Les humains sont des façonnés par des idées sous-tendant les perceptions, conceptions et représentations formant les visions du monde, ces attestations du sens tel que perçu par chacun, avec tout leur attirail de valeurs spirituelles, logiques, morales, intellectuelles et des sentiments qui les coiffent et vont primer et déterminer le type relationnel enclenché et entretenu par les individus. Tes sentiments déterminent la nature des relations que tu mènes et dont tu es capable. Car en fait ce sont les sentiments qui font la grandeur ou l’insanité des relations humaines. Et, il n’y a pas de sentiments plus forts plus insistants que ceux de nos visions du monde, que notre vision soit souveraine travaillée par notre propre intellect conscient, ou qu’elle soit serve, c’est-à-dire imposée, inculquée par la société, la culture sans que l’individu en soit conscient. Gare à celui qui croit à une quelconque primauté naturelle, génique et parentale ou au primat de relations formelles, fussent-elles maritales! Le Christ disait que « ses ‘parents’ sont ceux qui font la volonté du Père », autrement dit, qui ont la même vision, comme attestation du sens des choses et de l’Être. Oui, pour chacun, la vision du monde et les sentiments qui en viennent, choisit qui sont les vrais proches malgré des apparats formalistes et hypocrisies par couardise ou par volonté manipulatrice qui peuvent montrer de fausses relations et proximités. 

En vérité, mon père, ma mère, mes frères, sœurs et amis, sont ceux qui sont proches de mes idées. Idées nourrissant mes sentiments qui les extériorisent en même temps qu’ils se manifestent. Car il est une interaction constante entre la somme des idées constituant ma vision du monde et mes sentiments charriés par les idées constituant ma vision. Les autres, hors du sérail de mes idées exprimant pour moi le sens, sont des connaissances et non des proches, quel que soit leur statut formel ou parental dans le cours de ma vie!

Il y va de la santé mentale et globale vu les répercussions psychosomatiques, de choisir nos proches et de laisser tomber celui ou celle qui même l’ayant été, s’éloigne par ses changements.

Si en politique,  pour le bien commun, il faut - par tous les moyens mettre les ennemis du peuple hors d’état de nuire - en relations interpersonnelles, inutiles sont les conflits et souffrances à vouloir maintenir une relation avec un individu entêté, un obnubilé de mauvaise foi! Vaines sont les tentatives de ramener à la juste vision, l’autre, méchant, endurci dans les positions idéelles aveugles et les sentiments putrides de sa weltanschauung malsaine. Pour parodier le Christ, ce serait jeter ses perles aux monstres voire aux rebuts de l’aliénation. 

La proximité interpersonnelle, reste un apanage exclusif des consciences pouvant assumer leur humanité dans l’élévation idéelle et morale partagée sans jamais s’abaisser aux misérabilismes coutumiers d’une société platement matérialiste où l’avoir conditionne la superficialité des rapports à l’autre afin de mieux corrompre et détruire les saines et authentiques relations humaines.

Distant de circonstance si lexige le principe du bien que je me dois, je mefforce néanmoins autant que possible dêtre proche de l’autre humain par la justice et la charité qui en font toujours un prochain malgré ses propres indignités, une cible du bien que je dois à l’humanité!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.  

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0