Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il  n’y a pas de relation d’humilité interindividuelle. Il y a de rarissimes relations de respect vrai où il s’agit de partage, de considération sans ambiguïté à hauteur d’homme. Dans la grande écrasante majorité, au sein de cette faune intelligente mais méchante qu’on appelle par privation lexicale, à tort, l’humanité, il existe presque toujours des rapports de pouvoir, des interactions de domination-soumission. Chacun cherche à prendre le dessus et gare au candide qui se laisse dominer! Le premier mièvre vexé de la hauteur de l’autre qu’il dit arrogant, est souvent lui-même le véritable monstre d’arrogance dominatrice, échouant dans ses tentatives de maniérisme condescendant devant plus colosse que lui, meurtri par plus fin que lui dans l’art de retourner contre des dominateurs et des irrespectueux leur attitude, en brisant leur excentricité avouée ou voilée. 

Je connais des humains équilibrés, sains d’action dans leur rapport à l’autre. Toutefois, je n’ai jamais vu ni femmes, ni hommes vraiment humbles sinon des individus timides, incapables d’exprimer leur importance pour n’avoir pas travaillé leur talent et leur potentielle grandeur, néanmoins restés dans une arrogance larvée, implosive. En vérité, la seule humilité que je doive est à Dieu. L’homme étant par nature orgueilleux, se faire humble devant lui, lui offre l’occasion d’asséner son égotisme égoïste et de devenir arrogant, dominateur par égocentrisme exclusiviste. Être respectueux, juste, reconnaître la valeur de l’essence humaine en chacun, apprécier les talents voire le génie d’un autre, savoir estimer la grandeur d’un autre humain qui a travaillé son intelligence, sans idolâtrie comme celle vouée parfois à de purs connards érigés stars, cela, c’est faire preuve de hauteur, de capacité d’appréciation, et non d’humilité! Car vouloir piétiner la grandeur authentique des quelques rares grands hommes au milieu de la petitesse et scélératesse généralisée de nos sociétés, constitue de la mesquinerie, du complexe d’infériorité et de haine pathologique. Ce n’est ni fierté ni élévation que de vouloir ravaler la valeur vraie d’autrui! Hélas! La grande multitude, est pleine de méchants haineux qui cherchent à faire mal et portent toutes sortes de mauvais coups, préparant toutes sortes de pièges selon leur mental d’infériorité viscérale, leur envie, leur jalousie de vilains. Voilà pourquoi, je défends l’humain comme essence incarnée ici-bas et la justice qui lui est due, et rejette toute préférence pour un genre, une ethnie, une classe... Je crois que Dieu seul prime l'homme et je proclame sur terre l’humanisme comme suprématie de l'humain dont le bien-être doit être au-dessus de tout mode de pouvoir, tout système social, toute idéologie politique, économique ou religieuse institutionnelle. Je crois à une fraternité altruiste des genres et non aux féminismes visant le pouvoir car je sais que la femme au pouvoir, quel que soit le pouvoir, est potentiellement et en général aussi dominatrice, arrogante et méchante que l’homme au pouvoir. Je suis contre tous les esclavagismes puisque l’esclave, une fois libre, doit éviter de devenir maître! Et nous savons que le plus souvent les non émancipés dans leur liberté après la libération formelle, sont aussi cruels par introjection mnésique, que les ex maîtres vaincus! Hélas! Le non à la domination, si digne si juste des révoltés libérés, se fourvoie chez plusieurs dans le narcissisme égoïste qui prend les ex maîtres comme modèles dans ses rapports à ceux qui auront le malheur de tomber sous sa domination!  Je constate que le pauvre devenu riche est souvent aussi chiant que le riche immonde d'intumescence qu’il accusait lorsqu’il était démuni. Et le vaincu d’hier, l’opprimé de jadis est fréquemment une horreur une fois le vent tourné à son avantage. 

Hélas! L’homme, dans la majorité des cas et occurrences, prouve qu’il n’a pas encore atteint l’âge humain! 
 
Seul le travail sur soi - travail mental permanent des intrinsèques humains, humanisants car émanant des tréfonds de l’Esprit se transcendant lui-même pour être pleinement humain en son être et en toutes situations et contingences - sauve l’homme de lui-même, de ses faiblesses de caractère,  de ses perversions latentes attendant d’exploser et de le déchoir! Seul le travail de soi et sur soi d’un homme, surmonte et vainc les risques de corruptions potentielles de son essence spirituelle que ciblent toutes sortes de défauts, de vices et parmi eux, la monstrueuse dénaturation de la quête authentique d’élévation de soi en orgueil vil et égocentrique, en arrogance narcissique, égoïste, exterminatrice de l’autre…

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2017

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.   

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0