Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

(MÉANDRES ET DÉVIANCES DU PROGRÈS DANS L'ÉVOLUTION HISTORIQUE DE L'HOMME.) 

De la dissémination des dons de la nature offerts à l'homme où intervient l'exigence de survie phylétique, la signification et l'intellection des phénomènes et éléments ont abouti à la gérance du naturel par l'artefact humain. En passant, disons que l’historicité, ce fait d’être étudiable par l’historien, renvoie à un étant inerte qui se confine dans l’histoire par son déploiement temporel dans la durée et se distingue donc de l’historialité qui est la condition de l’Homme en tant que conscience constatant sa dimension finie par rapport à l’Être, cet infini par définition. L’histoire est donc le fait de ce qui est astreint à la finitude. L’historicité est ontique c'est-à-dire portée sur un étant défini alors que l’historialité est ontologique en tant qu’il concerne le rapport de l’homme à l’Être. Pour revenir à ce que nous appelons l’artefact humain dans l’histoire, disons que cet artefact constamment amélioré (engendre) voire constitue le progrès. Ce vocable de progrès, générateur dialectique des concepts actuels de retard et sous-développement qui soulignent son absence dans une société, fait néanmoins figure de paramètre le plus pérenne de l'histoire.

Tous les visages des âges sont des visages du progrès fut-il cyclique. Évidemment de l'extension d'une certaine maîtrise par l'homme des phénomènes et éléments de la nature, et, chose monstrueuse, mutant effroyable de cette dynamique somme toute politique, la maîtrise de l'homme par l'homme. Si la nature est un donné, le progrès représente une donnée du penser et de l'agir humain et social. L'éparpillement des éléments auxquels l'homme a rapport, n'étant pas pour simplifier la prise en main intellectuelle et physique de la nature! Ainsi, au fur et à mesure de l'institution de la société agricole grossissant et se complexifiant, outrant la phratrie des sociétés primitives nomades qu'elle sédentarisait, l'idéologie allait faire son apparition ogre dans la condition sociale de l'homme. Les chefferies, créant peu à peu, un " clan " du pouvoir, pouvaient commencer à tirer parti de leur privilège social de rassembleuses pour dominer, en décidant pour le peuple (qui, pour son malheur, les a laissées faire) plutôt que de motiver la société pour le pouvoir collectif de décision, à l'instar des toutes premières sociétés. De là, vient le Minotaure qu'est l'État. De là aussi, surgit la pierre d'achoppement de la société tombant sous le coup de la tyrannie idéologique.
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :